10 mars 2023 • ACTUALITÉS

Faut-il planter des arbres pour préserver les forêts ?

Face à la multiplication des projets de plantation partout dans le monde et les articles en mi-teinte sur la reforestation, nombreux sont ceux qui se posent la question (légitime) de l’intérêt et de l’efficacité de planter des arbres pour préserver les forêts.  

Oui, planter des arbres est essentiel pour préserver les forêts….mais c’est loin d’être suffisant ! Cela peut même représenter un danger pour les écosystèmes et la biodiversité, si cela est mal fait et ne s’inscrit pas dans une stratégie complète au niveau du territoire. 

 

Pourquoi n’est-il pas suffisant de planter des arbres pour préserver les forêts ?  

Dans un rapport scientifique publié en 2021, l’IPBES (Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) explique que « mal utilisées, la reforestation et l’afforestation peuvent détruire les écosystèmes, la biodiversité qui y vit, réduire le stockage du carbone et créer des inégalités d’accès à la nourriture ». Les experts révèlent notamment que la technique de la monoculture (planter une seule variété d’arbre au même endroit) représente un risque pour ces “nouvelles forêts”. En effet, elles seront plus sensibles aux maladies et aux ravageurs. La surexploitation des terres a aussi pour conséquence d’affecter les sols et de fragiliser tous leurs écosystèmes.  

Aujourd’hui, certains utilisent l’argument d’une reforestation massive comme étant un moyen efficace contre le changement climatique. Certes, les arbres sont nos alliés dans cette lutte, car ils absorbent une partie du CO2 émis par nos activités humaines.

Cependant, planter des millions d’arbres sans prendre en compte les écosystèmes présents, le sol et sans entretien, ni protection est inutile, voire contre-productif. En effet, ces plantations ne seront pas pérennes et seront très sensibles aux feux de forêts, tempêtes et maladies.  

Ainsi, pour les spécialistes, la solution la plus efficace pour préserver les forêts est de restaurer ces écosystèmes et de les préserver, en veillant notamment à replanter des espèces locales et de favoriser la biodiversité végétale, dans le but de “recréer des forêts qui étaient là récemment”.  

 

Pourquoi planter des arbres pour préserver les forêts ?  

En 30 ans, la superficie des forêts a été réduite de près de 420 millions d’hectares, soit l’équivalent de près de 8 fois la France ! Il y a donc une vraie nécessité de restaurer ce qui a été détruit et ainsi réactiver les puits de carbone.

Dans certains cadres et avec des objectifs et méthodologies adaptés, la plantation d’arbres peut être un levier extrêmement puissant pour :  

  • Apporter des revenus aux communautés locales ; principalement via l’agroforesterie et la plantation d’arbres fruitiers. C’est le cas par exemple de notre projet FARE au Cameroun, qui, à travers la plantation d’anacardiers permet de développer la filière de la noix de cajou tout en recréant des corridors naturels pour la faune.  
  • Réduire la pression sur les forêts existantes, en créant par exemple des plantations dédiées au bois énergie, qui limiteront ainsi la déforestation des forêts naturelles. C’est le cas notamment pour nos projets DIABE et TAPIA à Madagascar, qui permettent de préserver les forêts de Tapia, un arbre endémique de l’île.  
  • Soutenir la restauration des forêts naturelles quand la régénération naturelle est difficile et que les forêts sont très dégradées. C’est le cas en particulier au Cameroun, avec le projet CAMERR, dont la plantation de mangroves permet la restauration d’espaces fortement dégradés par les activités humaines.  

Lire la suite

Pépinières du projet Tapia à Madagascar

Pour être bénéfiques, ces plantations doivent être adaptées dans leur mise en œuvre. Autrement dit, il est essentiel de comprendre l’écosystème dans lequel la plantation va se faire et de promouvoir par la suite des pratiques plus durables de gestion des espaces. Cela passe notamment par :  

  • Une concertation locale pour comprendre les enjeux des acteurs, notamment des éleveurs nomades et des agriculteurs ; 
  • L’utilisation et la plantation d’espèces diverses et endémiques ;
  • Une plantation en cohérence avec les enjeux locaux de la biodiversité ;
  • Un accompagnement dans le temps sur le territoire et auprès des communautés pour garantir la pérennité des plantations ;
  • De la sensibilisation sur les enjeux locaux de préservation des forêts des acteurs sur le terrain. 

 

C’est ce que met en place Planète Urgence sur l’ensemble de ses projets de préservation des forêts. L’ONG embrasse une approche globale, complète et pragmatique des enjeux socio-environnementaux permettant la mise en place de projets concrets en grande proximité avec les acteurs locaux. Planète Urgence travaille avec des ONGs déjà actives sur le terrain ou s’appuie sur ses équipes implantées localement ayant une bonne connaissance des besoins sur place.   

 

EN BREF  

On le comprend, la plantation d’arbres est nécessaire mais n’est pas suffisante. Elle doit s’inscrite dans une approche globale et prendre en compte les enjeux sur le terrain et les besoins des communautés.  

Plutôt que de se focaliser uniquement sur la reforestation, il est essentiel de mettre fin à la déforestation – en cessant nos activités destructrices, en développement des activités plus durables et sensibilisant les populations à l’environnement – et de remettre l’arbre au cœur de nos vies humaines. 

 


Nous avons tous dit plus tard. Et si nous agissions plutôt ? 

Je soutiens la campagne


&nbsp

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Interview avec ChatGPT sur la préservation des forêts  

Interview avec ChatGPT sur la préservation des forêts  

Même l’IA nous amène à devenir acteurs de la préservation des forêts ! Planète Urgence a lancé une Campagne nommée « n’attendons pas l’IA, agissons dès maintenant » . Notre…

Lire la suite

N’ATTENDONS PAS L’IA, AGISSONS DÈS MAINTENANT ! 

N’ATTENDONS PAS L’IA, AGISSONS DÈS MAINTENANT ! 

Planète Urgence lance une nouvelle campagne pour sensibiliser sur l’importance de l’action humaine face à la crise environnementale. Intitulée « N’ATTENDONS PAS L’IA, AGISSONS DÈS MAINTENANT !« , cette initiative…

Lire la suite

Journée du Service Civique : découvrez le volontariat de Yanis en mission au Cameroun !  

Journée du Service Civique : découvrez le volontariat de Yanis en mission au Cameroun !  

Vous avez entre 18 et 25 ans et vous souhaitez vivre une expérience inoubliable tout en faisant la différence ? Et si le Service Civique était l’opportunité idéale pour vous…

Lire la suite

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER