Qu’est-ce que le Volontariat de Solidarité Internationale ?

Le Volontariat de Solidarité Internationale (VSI) est un dispositif encadré par la loi du 23 février 2005. Il a pour objet « l’accomplissement d’une mission d’intérêt général à l’étranger dans les domaines de la coopération au développement et de l’action humanitaire ». Le VSI engage mutuellement un organisme d’envoi et un volontaire.

 

Les missions se déroulent hors de l’Espace économique européen (EEE). Un contrat est signé pour au moins 1 an, renouvelable sur une période totale de 6 ans. Le VSI est indemnisé. En fin de mission, vous pouvez prétendre à certaines aides. Le VSI permet de s’engager auprès d’associations agréées ayant pour objet des actions de solidarité internationale (enseignement, développement urbain et rural, santé, actions d’urgence…).

Les modalités d’un VSI

 

Pour effectuer un VSI, vous devez :

 

  • être majeur
  • et ne pas être lié par un contrat de travail.

 

Il n’y a pas de condition de nationalité, ni de limite d’âge.

 

Autres informations importantes :

 

– Si vous êtes salarié de droit privé, l’engagement pour une ou plusieurs missions de VSI d’une durée continue minimale d’un an est un motif légitime de démission.

 

– Vous devez accomplir votre mission dans un pays différent de votre État d’origine et de celui où vous résidez habituellement.

 

– Un salarié en congé sabbatique ou en congé de solidarité internationale peut effectuer une mission de VSI pendant la durée de son congé.

 

– Avoir effectué un volontariat de service civique n’empêche pas de postuler à un VSI.

 

Pour trouver une mission, vous pouvez consulter les offres publiées sur le site dePlanète Urgence.

Bénéficiaires d'un volontariat de solidarité internationale

Les indemnités d’un Volontariat de solidarité internationale

Le montant minimum de votre indemnité mensuelle ne peut pas être inférieur à 100 €, hors prise en charge du transport, du logement et de la nourriture.

 

Le montant maximum de l’indemnité dépend du pays de la mission (coût de la vie, nature de la mission exercée, conditions de sécurité, éloignement, etc.).

 

Par exemple, elle est de 4 210,84 € en Angola, de 1 334 € au Bénin, de 2 602 € au Liban.

 

Cette indemnité n’a pas le caractère d’un salaire ou d’une rémunération. En France, elle n’est soumise ni à l’impôt sur le revenu, ni aux cotisations et contributions sociales.