27 octobre 2022 • ACTUALITÉS

Des nouvelles du terrain – Préservation des mangroves à Madagascar

 

Guillaume Tauveron, Directeur du Développement Planète Urgence, s’est rendu du 16 au 30 septembre 2022 à Madagascar accompagné de Jocelyn Rigault, Directeur des Opérations.

Leur mission avait notamment pour but de faire un état des lieux du projet pilote MOSOTRY dans la commune rurale d’Analava, une zone côtière très enclavée, située au nord de l’île. Cette région est le berceau d’un écosystème unique de mangroves, mais également une zone de fortes vulnérabilités humaines où Planète Urgence développe un projet intégré de protection et restauration.

C’est l’occasion de vous partager leurs retours et leurs analyses quant à ce formidable projet !

 

  • Contexte : des écosystèmes de mangroves fortement dégradés

À Madagascar, les populations coupent les mangroves par nécessité économique et les utilisent pour l’énergie (production de charbon) et la construction.

Aujourd’hui, de nombreuses zones de mangroves sont coupées et la régénération naturelle ne fonctionne plus du fait de la pression causée par les activités humaines. Cela entraine un effondrement des ressources halieutiques, principale source de revenu de ces villages de pêcheurs. En effet, la mangrove abrite une faune variée, telle que les poissons, crevettes et crabes qui y trouvent les nutriments nécessaires pour se nourrir et se reproduire.

En agissant comme barrières naturelles face aux évènements climatiques (tempêtes tropicales, tsunamis), et à l’élévation du niveau des mers et rivières, les mangroves permettent aussi de réduire les risques d’inondations des terres et bassins d’aquaculture, moyens de subsistance des communautés locales.

 

  • Comment Planète Urgence agit-elle sur le terrain ?

Pour revitaliser cet écosystème crucial pour le climat, la biodiversité et l’Homme, Planète Urgence développe depuis un an un projet pilote : « MOSOTRY » ; dont l’articulation est le fruit de nos 20 années d’expérience terrain.

1/ À travers la mise en œuvre de ce projet, Planète Urgence intervient pour restaurer durablement les mangroves dégradées de la région d’Analalava, en choisissant les zones et les essences locales qui permettent de répondre aux enjeux écosystémiques et socio-économiques locaux. Nos équipes sur le terrain consultent et impliquent les communautés locales dans le processus de reboisement.

Planète Urgence a pour ambition d’y planter 96 000 palétuviers et arbres fruitiers d’ici fin 2022 et de mettre en place par la suite un suivi et un monitoring des plants.

 

 

 

2/ Planète Urgence soutient également le renforcement de capacités des associations locales avec qui elle a co-construit le projet. En effet, l’association ne pilote jamais seule un projet, pour ne pas se substituer aux structures locales et créer une dépendance. Nos équipes les accompagnent dans leur autonomie organisationnelle, technique et financière.

 

 

 

3/ Le projet MOSOTRY vise également à appuyer la résilience économique et la sécurité alimentaire des organisations communautaires de base (appelées VOI) à travers le développement d’activités génératrices de revenus (dites : « AGR »). L’objectif est de créer des alternatives économiques viables pour limiter la pression humaine sur les mangroves, appuyer le développement des villages et ainsi pérenniser les impacts du projet. A l’aide de ses partenaires locaux, Planète Urgence travaille pour le moment sur le développement de filières apicoles et d’élevage, et souhaite faciliter la mise en place dès 2023 d’une filière agroforesterie et de bois énergie.

 

 

 

4/ Enfin, la sensibilisation à l’environnement est essentielle pour compléter ce projet. L’objectif est d’impliquer les jeunes générations en travaillant avec les enseignants et les élèves des écoles de la zone. Cela passe par exemple par la mise en place de potagers pédagogiques, de la reforestation participative, mais aussi par le développement de campagnes de sensibilisation auprès des communautés afin de diminuer les pressions anthropiques.

 

 

L’articulation du projet MOSOTRY autour de ces 4 piliers permet bien d’apporter une réponse pragmatique et systémique à la déforestation, en traitant les effets mais également les causes de celle-ci, vers un impact durable et profond sur les communautés et leur environnement.

La mission a par ailleurs permis d’affiner les orientations prochaines du projet, en intégrant le renforcement et la diversification des activités génératrices de revenue, l’extension des zones de reforestation de la mangrove ainsi qu’un travail important de restauration des forêts sèches.

Pour en savoir plus sur les mangroves

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Une réunion au sommet pour la délégation indonésienne de Planète Urgence

Une réunion au sommet pour la délégation indonésienne de Planète Urgence

Bonne nouvelle : depuis novembre 2022, la délégation indonésienne de Planète Urgence est devenue une entité légale indonésienne sous le nom de Yayasan Planet Urgensi Indonesia (YPUI) – Yayasan signifiant Fondation.…

Lire la suite

Des nouvelles du terrain – Notre délégation en Équateur

Des nouvelles du terrain – Notre délégation en Équateur

Avec sa diversité culturelle et ses paysages naturels abritant la plus forte densité de diversité animale et végétale au monde, l’Équateur regorge d’initiatives environnementales communautaires que la délégation de Planète…

Lire la suite

Madagascar : restaurer l’île rouge

Madagascar : restaurer l’île rouge

Avec une superficie de 591 8961 km2 et comptant environ 28 177 7622 d’habitants, Madagascar est la 4ème plus grande île du monde. Située dans l’Océan Indien, l’île possède une biodiversité…

Lire la suite

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER