10 mai 2021 • ACTUALITÉS

La forêt, le “poumon de la Terre” 

Saviez-vous que les zones forestières couvrent près de 31% de la superficie de notre planète ? (FAO) 

 

La forêt, le “poumon de la Terre”

  

L’arbre représente un véritable atout pour notre environnement. Lui et son écosystème associé possèdent bien des bénéfices. 

  • Il représente le 2e puits de carbone (le premier étant l’océan) 

En effet, grâce à la photosynthèse, l’arbre absorbe et stocke le dioxyde de carbone (CO2) dans ses cellules et libère du dioxygène (O2) dans l’atmosphère, en échange de production énergétique (glucides). 

En 2018, 8 milliards de tonnes de CO2 ont été absorbées par la matière vivante. Une biocénose forestière dense ! 

  • Il protège la biodiversité animale et végétale 

L’écosystème forestier est devenu un espace privilégié pour la biodiversité : mammifères, oiseaux et insectes y ont trouvé abri, nourriture et pérennité. Pour certaines espèces végétales, la biodiversité est indispensable à leur survie. 

C’est l’exemple du pin cembro (pinus cembra) et du casse-noix moucheté (nucifraga caryocatactes) dans le Parc National de la Vanoise à Tignes. À l’automne, l’oiseau enfouit dans la terre les graines du pin cembro, dont il raffole. Lors de la période de disette, le casse-noix moucheté recherche ces graines enfouies. Malgré sa bonne mémoire, il en oublie certaines : les graines vont alors germer et donner naissance à de nouveaux pin cembro et donc repeupler les forêts d’altitude ! Un bel exemple de coopération du vivant en milieu forestier.  

  • Il régule le cycle de l’eau (grâce à ses racines) 

L’arbre maintient l’humidité du sol, en amortissant l’eau de pluie grâce à son feuillage. Peu à peu, l’eau de pluie glisse le long du tronc et s’infiltre en profondeur et rejoint ainsi les nappes phréatiques progressivement. 

Les forêts ont donc un rôle de régulateur climatique naturel : elles redistribuent l’eau de manière continue et progressive. « Les inondations sont donc limitées, les rivières régularisées, et l’érosion des sols bien plus rares. » (ONF). 

 

Voici une petite infographie permettant de se rendre davantage compte des nombreux bénéfices des forêts :   


L’importance des forêts est vitale, puisqu’elles représentent également un atout de développement pour les populations locales. En effet, selon la FAO, 2 milliards d’individus sur Terre dépendent des forêts pour vivre (source économique et/ou naturelle). 

   

  

Un écosystème indispensable menacé

 

L’activité humaine grandissant d’une manière exponentielle, elle entraîne de nouvelles zones forestières touchées qui s’ajoutent donc à la longue liste déjà existante. 

Les causes de la déforestation sont multiples : expansion agricole, exploitation intensive, extraction des énergies fossiles, pollution des sols, incendies, dégradation du milieu naturel, déboisement intensif, etc. Toutes ces activités artificielles peuvent rendre le sol infertile et peuvent ainsi empêcher le renouvellement de ces zones forestières. 

  

En détruisant ces espaces forestiers, ce sont également la biodiversité associée, la capacité des forêts à absorber le carbone et plus encore qui sont fragilisés. 

Nous le savons : les forêts tropicales, représentant 52% des forêts terrestres, sont les plus menacées. En 2018, ce sont plus de 12 millions d’hectares qui ont disparu (selon Global Forest Watch) et avec elles toute la biodiversité qu’elles protégeaient. 

Le World Resources Institute estime qu’en 3 décennies, 80% de la couverture forestière mondiale originelle a été dégradée ou détruite. 

  

  

La déforestation, un fléau à grandes conséquences

  

Les conséquences qui découlent de la déforestation massive sont nombreuses et ont un impact notable sur l’avenir de notre planète. 

La première, et la plus connue, est bien évidemment la diminution de la capacité des forêts à capter le carbone ce qui entraîne donc l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère. Nous l’avons vu, grâce à la photosynthèse, l’arbre absorbe et stocke le dioxyde de carbone (CO2) dans ses cellules et libère du dioxygène (O2) dans l’atmosphère. Ainsi, moins il y a de forêts, moins de CO2 est capté par l’écosystème forestier, et donc moins d’O2 est libéré. 

  

La seconde concerne le dérèglement climatique : plus les forêts disparaissent, plus les effets climatiques se font ressentir. Nous l’avons dit plus haut : la forêt régule le cycle de l’eau. Si ce rôle n’est plus tenu, l’érosion des sols sera alors plus répandue, entraînant ainsi des glissements de terrain, et donc des inondations. Des migrations climatiques seront donc à prévoir suite à la multiplication de ces catastrophes naturelles.  

  

La troisième conséquence impacte la biodiversité. 80% de la biodiversité mondiale vit en milieu forestier. Si ce milieu naturel tend à disparaître, on estime à environ 27 000 espèces animales et végétales disparues suite à cette déforestation. La faune sauvage, alors forcée à migrer et changer d’habitat, se trouve plus en contact avec l’Homme. Les animaux sauvages sont porteurs de virus, bénins pour eux, mais qui peuvent avoir des conséquences terribles sur l’Homme. (Voir notre article sur l’environnement et l’émergence de nouvelles maladies). 

  

Des solutions pouvant freiner la disparition des forêts

 

Des actions “solutions” peuvent se montrer efficaces. 

 

Premièrement, des labels existent pour protéger les zones forestières les plus menacées, tandis que d’autres certifient une gestion durable des coupes et défrichements.  

 

Chacun, à son échelle, peut sauvegarder ces écosystèmes fragiles, en adoptant des éco-gestes : acheter du papier recyclé ou issu de forêts durables, avoir des pratiques d’achats responsables (bois, papier, cuir), réduire sa consommation animale et d’huiles particulièrement nocives et intensives (soja, palme), etc. 

 

Il est également possible de reforester certaines zones. Cette action nécessite beaucoup de temps et doit donc être sur le long terme. 

Planète Urgence plante des arbres dans 3 zones d’intervention : au Cameroun, à Madagascar et en Indonésie. Ces 3 zones font partie des 10 les plus sévèrement touchées par la déforestation. Liens vers pages 1€=1 arbre; refo. 

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur le rôle de l’arbre dans l’environnement et (re)découvrir un de nos projets ? Planète Urgence a dédié un moment spécial à cette thématique environnementale sous le format d’un webinaire intitulé “Histoires d’Arbres”. 

 

  

Sources : 

Muséum national d’histoire naturelle de Paris, chaîne YouTube “Tour de France de la Biodiversité”, https://www.youtube.com/watch?v=9Ra8ER0e0A0&list=PLTQRFUFv4ZkFKyvDWkKVfdkh3R7S5tJxc&index=19 

GEO.fr, https://www.geo.fr/environnement/deforestation-definition-causes-et-enjeux-193735 

FAO 

ONF, Le monde des grands végétaux : de l’eau à la sève, http://www1.onf.fr/activites_nature/sommaire/decouvrir/vie_foret/vegetaux/20070920-141105-479528/@@index.html 

 

VOUS AIMEREZ AUSSI...

Solutions fondées sur la Nature par l’UICN : l’exemple du projet MERCI

Solutions fondées sur la Nature par l’UICN : l’exemple du projet MERCI

Les « Solutions fondées sur la Nature » (SfN) ont vu le jour en 2009 lors de la COP15 Climat […]

Lire la suite

Un an après le début de la crise COVID-19 : quel impact sur les partenaires locaux de Planète Urgence ?

Un an après le début de la crise COVID-19 : quel impact sur les partenaires locaux de Planète Urgence ?

Un an après, la crise liée à la COVID-19 continue d’avoir un impact très important sur les interventions que Planète […]

Lire la suite

[Concours de dessin] Et si les enfants rendaient hommage à nos forêts ?

[Concours de dessin] Et si les enfants rendaient hommage à nos forêts ?

Un grand concours de dessin est lancé pour les enfants de 6 à 12 ans par l’ONG Planète Urgence pour […]

Lire la suite

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER