Le volontariat

Tout dépend de votre profil et de votre disponibilité.
• Une mission de Congé Solidaire® dure 2 semaines.
• Une Mission Solidaire dure 2 semaines
• Une mission de Service Civique dure entre 6 et 12 mois.
• Une mission de Volontariat de Solidarité Internationale dure entre 1 et 2 ans avec possibilité de renouvellement.
• Enfin, si vous pouvez également partir en Volontariat de Solidarité International, dispositif encadré par l’État entre 1 et 2 ans.

Le Congé de Solidarité Internationale permet à un salarié de participer à une mission d’entraide à l’étranger. Non imputé sur les congés annuels, mais également non rémunéré, le Congé de Solidarité Internationale ne peut excéder 6 mois et suspend momentanément le contrat de travail. Planète Urgence ne fait pas de Congé de Solidarité Internationale.

Le Congé Solidaire® est une mission de courte durée (de 2 à 4 semaines maximum), pris sur les congés personnels et qui est financé par l’employeur. Les missions proposées par Planète Urgence sont des Congé Solidaire®. Le Congé Solidaire® est une marque déposée, il correspond à un protocole précis de mise en œuvre, de préparation au départ du volontaire et d’évaluation des résultats et impact en faveur des populations locales et porteurs de projets bénéficiaires de la mission.

Bien sûr ! Nos offres de missions sont très variées en termes de domaines de compétences et de zones géographiques, et peuvent ainsi correspondre à différents profils.

Certains de nos volontaires partent pour la première fois à l’étranger. Le suivi réalisé par nos équipes avant le départ et pendant la mission permet de vous préparer aux éventuelles difficultés et de les prévenir (choc culturel, problème sécuritaire…), notamment à travers la formation au départ et les briefings sur le pays, la mission et la sécurité.

Entre le moment où vous nous envoyez votre dossier et celui où vous pouvez partir, il faut compter en moyenne 2 mois, mais cela dépend de plusieurs éléments : votre dossier de candidature, qui doit être complet, mais aussi l’avancement de votre projet : plus vous l’aurez réfléchi et mûri, plus nous pourrons aller vite pour vous accompagner. Nous vous demandons donc d’identifier la ou les missions qui vous intéresse(nt). Si plusieurs missions retiennent votre attention, classez-les par ordre de préférence. De plus, nous vous recommandons vivement de nous donner des dates de disponibilité relativement précises.

Nous dépendons également de la réactivité de nos partenaires : même si nous réactualisons régulièrement nos annonces, leurs besoins peuvent avoir évolué au moment où nous recevons votre dossier. Si vous partez en mission solidaire, votre date de départ dépendra aussi du temps que vous mettrez à réunir les fonds pour votre projet. Dans tous les cas, nos équipes suivent avec attention chaque candidature et une certaine flexibilité peut s’appliquer si vous souhaitez partir dans un délai restreint.

Cette formation vous prépare à votre mission. Vous pouvez y participer dès que l’association d’accueil a validé votre candidature. Nous vous conseillons d’y assister environ un mois avant votre départ. Elle est obligatoire pour partir en mission avec Planète Urgence.

La formation comprend 7 modules :

  • Solidarité internationale
  • Gestion de projet
  • Interculturalité
  • Sécurité
  • Développement personnel
  • Don
  • Communication

Planète Urgence propose 4 dispositifs pour partir en mission de Solidarité Internationale. Toutes les missions ont la même ambition : faire partager les compétences de volontaires pour répondre aux besoins exprimés des partenaires locaux afin qu’ils puissent obtenir un renforcement de leur capacités et devenir autonomes. Les partenaires avec lesquels nous travaillons n’ont pas assez de moyens (humain, matériel ou financier) pour répondre à ces besoins au niveau local. C’est la raison pour laquelle Planète Urgence propose à ceux qui veulent de s’engager par :

  • le Congé Solidaire®, mission de 2 semaines qui permet à toute personne désireuse de s’engager de faire une mission sur son temps de congés. La mission est financée par son employeur. Ce modèle unique a été créé par Planète Urgence.
  • une Mission Solidaire, mission qui permet à une personne de s’engager sur un format plus long en fonction de sa disponibilité de 2 semaines à 4 mois.
  • une mission de Service Civique à l’international : dispositif gouvernemental qui propose aux jeunes entre 18 et 25 de s’engager auprès d’une association pour une durée de 6 à 12 mois.
  • Le Volontariat de Solidarité Internationale : dispositif gouvernemental qui n’a pas de limite d’âge pour une durée de 1 à 2 ans.

Les dispositifs Service Civique et le VSI sont des dispositifs gouvernementaux encadrés. Ces volontaires perçoivent une indemnité provenant principalement de l’Etat. Pour plus d’information nous vous invitons à consultez les offres de volontariat.

Planète Urgence a fait le choix de s’associer à de petites structures, qui n’ont pas les moyens de rémunérer leurs volontaires mais qui ont un réel besoin d’appui et prend donc le parti de soutenir des associations aux moyens très limités. Par ailleurs, il n’existe pas de financements publics ou institutionnels pour encourager le développement du volontariat international de courte durée sur le thème de la formation professionnelle ou du partage de compétences. C’est pourquoi Planète Urgence demande aux entreprises dans le cadre du Congé Solidaire® et aux volontaires pour les missions solidaires de participer aux frais de la mission. Planète Urgence accompagne les volontaires dans la recherche de financements.

En effet, chaque mission a un coût correspondant au financement et à la logistique de la mission nécessaire au travail du volontaire sur le terrain : identification des projets, préparation au départ personnalisée, encadrement, logement, alimentation et transport sur place, suivi-évaluation des résultats et impacts des missions, salaires des équipes, traitement administratif… Chaque mission à un coût unique qui varie selon le lieux, le logement, la capacité d’accueil du partenaire, la mission et la durée.

Les missions de Congé Solidaire® et les Missions Solidaires impliquent une participation aux frais. Les deux offres de volontariat reposent sur le principe de solidarité.

Une mission de deux semaines a un coût réel moyen de 2450 € que ce soit une mission financée par l’employeur ou de manière individuelle. Si vous partez en mission avec le soutien de votre employeur, en Congé Solidaire® donc, celui-ci versera un don de 2 500 € (fiscalement déductible à hauteur de 60 %). Sur le même principe une Mission Solidaire reviendra à 1 850 € (fiscalement déductible à hauteur de 66 % si vous êtes imposable).

Le montant du don variera en fonction de la durée du volontariat. Le montant du don pour une mission de 4 mois reviendra à 3250€ soit 276 € par mois après déduction fiscale.

La totalité des frais engagés donne droit à une déduction fiscale.

Planète Urgence est une association reconnue d’intérêt général. A ce titre elle bénéficie de la défiscalisation sur nos dons. Les dons sont déduits du montant de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% pour les particuliers (pour les personnes imposables dans la limite de 20% du revenu imposable) et de 60% pour les entreprises dans la limite de 0,5% du chiffre d’affaires pour les entreprises assujetties à l’impôt sur les sociétés. Ainsi, par exemple, un don de 100 € après défiscalisation, reviendra à 34 € pour un particulier.

Les reçus fiscaux des dons effectués au profit de Planète Urgence sont émis en date de réception des dons. Ils sont donc valables pour l’année associée à cette date de réception, et doivent être déclarés sur l’avis d’imposition associé. Si vous dépassez le plafond autorisé sur l’année en cours, vous pourrez reporter ces montants, sur 5 ans, sous conditions (Articles 200, 238bis et 885-0Vbis du Code Général des Impôts). N’hésitez pas à consulter votre centre des impôts pour toute précision.

Le reçu fiscal sera envoyé par mail à la fin de l’année.

Les conditions de vie sur le terrain des missions de 2 semaines varient d’un projet à l’autre. En général, l’accueil se fait en hôtel simple ou chez l’habitant, éventuellement sous tente pour les missions de protection de la biodiversité. Prenez soin de bien vous renseigner dans la « fiche projet » puis auprès de notre équipe sur les conditions exactes d’hébergement et d’intendance de la mission de façon à partir en connaissance de cause en fonction de vos attentes ou contraintes personnelles.

A la fin de la mission, nous vous demandons de faire un bilan avec votre référent dans la structure d’accueil, et de nous remettre un rapport de mission.

Ce document est fondamental pour nous afin d’étudier l’impact de la mission, les futurs missions éventuelles et les prochains volontaires.

Je suis une société et je souhaite m'engager

Sur le dispositif du Congé Solidaire®

Oui, car cette communication est indispensable, afin de rassurer les collaborateurs sur ce dispositif spécifique de volontariat. En fonction du nombre de salariés qui s’engageront, Planète Urgence met à disposition des éléments de langage, des modèles d’affiches, de flyers. Elle peut également organiser des présentations en interne devant les collaborateurs et faire intervenir des ambassadeurs de l’association – anciens volontaires – pour des retours d’expériences concrets sur les missions. En fonction de l’organisation de la structure (centralisée ou pas), un dispositif spécifique est proposé.

Les conditions de vie sur le terrain des missions de 2 semaines varient d’un projet à l’autre. En général, l’accueil se fait en hôtel simple ou chez l’habitant, éventuellement sous tente pour les missions de protection de la biodiversité. Prenez soin de bien vous renseigner dans la « fiche projet » puis auprès de notre équipe sur les conditions exactes d’hébergement et d’intendance de la mission de façon à partir en connaissance de cause en fonction de vos attentes ou contraintes personnelles.

En faveur de l’environnement

Si vous souhaitez faire un don en faveur de la planète, sachez que pour chaque don de 1 euro, Planète Urgence s’engage à planter un arbre dans un de ses pays prioritaires d’intervention (cela comprend également la mise en place d’activités génératrices de revenus, et de sensibilisation des communautés locales à la protection de leur environnement).

Pour un don de 1000 euros, votre entreprise plantera 1000 arbres et récupérera 600 euros après déduction fiscale. En effet, Planète Urgence étant une association reconnue d’intérêt général, vos dons sont donc éligibles à la fiscalité du mécénat (déduction de 60% du montant du don de votre IS dans la limite de 0,5% de votre CA). Les partenariats signés par Planète Urgence dans le cadre de cette opération sont donc régis par les règles du mécénat.

L'opération "1€ = 1 arbre planté"

Derrière 1 arbre planté avec Planète Urgence, il y a une aventure humaine. C’est l’histoire d’une collaboration entre les acteurs terrains, les communautés locales soutenues et les équipes de Planète Urgence.

Ces hommes et ces femmes œuvrent à restaurer et préserver les forêts en danger, en replaçant l’arbre au cœur d’un projet de développement durable de leur communauté. En plus de l’arbre planté, c’est toute une filière économique durable qui est soutenue, plus des enfants et des adultes sensibilisés et impliqués dans la préservation de leur environnement.

Un arbre planté avec Planète Urgence est toujours planté via un partenaire local. Selon les pays et les projets, ce partenaire peut être une association environnementale, voire un parc naturel, ou une OCB (Organisation Communautaire de Base). Ce binôme va ensuite impliquer tous les acteurs de la société civile locale, en lien avec l’organisation étatique, à travers les différents volets d’action. Chaque acteur pourra être mobilisé et impliqué différemment selon les objectifs définis par le projet.

De manière générale, notre action rassemblera obligatoirement les villageois, les enfants, les acteurs de l’économie locale et les autorités. La plupart du temps, nous cherchons à rassembler autour du projet d’autres acteurs tels que les étudiants, les universités et centres de recherche, afin d’inscrire le projet dans une démarche plus durable de capitalisation des connaissances.

Un don pour l’opération “1 euro = 1 arbre planté” servira automatiquement à la plantation d’un arbre dans un de nos pays d’intervention. Cela est rendu possible par un suivi et un fléchage précis des dons en interne, permis par notre service Administratif et Financier.

Cependant, cet euro permet bien plus que « seulement » planter un arbre. De par la construction de ses projets de reforestation, les fonds récoltés permettent de financer plusieurs volets annexes à la plantation de l’arbre. Ces volets de développement économique, sensibilisation et lien avec les politiques publiques, sont la garantie que l’action menée soit efficace et durable sur le long terme.

Cette approche de développement long terme permet aux communautés concernées de percevoir à la fois la ressource forestière comme un levier économique, mais aussi la richesse intrinsèque de l’arbre dans leur environnement.

Les partenariats terrain sont noués avec des structures locales (associations, ONG, réseaux associatifs, entreprises sociales, parc nationaux, écoles, collectivités locales, etc.) dont la mission et les valeurs sont communes avec celles de Planète Urgence.

Le partenaire terrain apporte une expertise environnementale précise, ancrée dans le tissu communautaire et économique local. Ainsi, la collaboration entre Planète Urgence et le partenaire identifié permet de servir un objectif de reforestation durable avec un impact environnemental, social et économique positif.

Planète Urgence souhaite pouvoir travailler directement avec des partenaires locaux et apporter une expertise de terrain en lien avec les politiques publiques nationales et locales.

Pour être pertinente, elle doit pouvoir avoir une grande proximité et connaissance des enjeux locaux, et donc pouvoir s’appuyer sur une délégation implantée dans le pays. Les projets Environnement & Développement sont menés dans des zones où les enjeux en matière de changement climatique, de biodiversité, de déforestation et de développement humain sont particulièrement forts, où les communautés rurales ont un réel besoin lié à la forêt, où l’accès est possible en termes de sécurité, et où une collaboration est possible avec les autorités.

  • Ainsi, l’intervention de Planète Urgence en Indonésie est notamment justifiée par le contexte de déforestation et de vulnérabilité du pays au changement climatique et à la perte de biodiversité, et par une expertise de terrain acquise depuis 2006. En effet, le pays subit une déforestation massive le classant à la 3ème place des pays ayant perdu le plus de forêt tropicale au monde en 2019 (Global Forest Watch), alors même que ses écosystèmes revêtent une importance cruciale en matière de biodiversité et d’atténuation du changement climatique. Pays du bassin du Bornéo-Mékong, le 3ème plus grand bassin forestier au monde, l’Indonésie renferme ainsi ¼ des mangroves mondiales, fortement menacées alors que cet écosystème forestier, en plus de toutes ses ressources en termes de biodiversité et de résilience face aux catastrophes naturelles, est l’un des puits de carbone les plus puissants au monde.
  • De même, l’intervention de Planète Urgence à Madagascar est d’autant plus importante que le pays est l’un des plus déforestés au monde par rapport à sa superficie, alors même que cette grande île africaine compte près de 80% d’espèces endémiques et est l’un des pays les plus bio-diversifié qui soit. Planète Urgence agit à Madagascar depuis 2010, via une équipe locale d’expert(e)s et un réseau de partenaires locaux qui permettent une pertinence et une légitimité d’action auprès des organisations communautaires de base et des autorités locales.
  • Enfin, Planète Urgence a initié en 2019 un premier projet pilote au Cameroun et un second en 2020, en collaboration avec des organisations de la société civile locale. Ce pays faisait partie du triste top 10 des pays ayant perdu le plus de forêts primaires tropicales en 2018 (Global Forest Watch) alors qu’il se trouve dans le bassin du Congo, le 2ème plus grand bassin forestier de la planète après l’Amazonie, et qu’il est particulièrement vulnérable aux effets néfastes du changement climatique.

Si l’Amazonie est évidemment un patrimoine mondial irremplaçable, et une forêt tropicale primaire indispensable pour l’équilibre climatique de la planète et pour l’ensemble des communautés qui dépendent de sa biodiversité et des connaissances traditionnelles associées, Planète Urgence n’a pas disposé jusqu’à présent d’une expertise terrain locale suffisante, ni d’idées de projets clairement identifiées avec des partenaires locaux, pour appuyer directement des initiatives de préservation et restauration de forêts.

Néanmoins, de par l’ouverture récente d’une délégation nationale en Équateur et le développement de son réseau de partenaires locaux, y compris en matière de préservation de la biodiversité avec l’appui du volontariat, et au regard des enjeux en matière d’écologie et de développement durable dans la zone, l’appui local à des projets Environnement & Développement pourrait être envisagé à l’avenir.

Planter des arbres partout où c’est possible est une nécessité et, de ce fait, il faut également planter des arbres en France. Cependant, Planète Urgence a choisi de prioriser les zones les plus critiques en terme de biodiversité, de risque de déforestation et là où les populations vivant à proximité des forêts sont les plus vulnérables.

Quelques associations sérieuses plantent des arbres en France de manière responsable et durable, et si ces pratiques sont également à encourager, elles ne répondent pas intégralement au mandat de Planète Urgence en tant qu’ONG de solidarité internationale.

Plus nous serons d’acteurs complémentaires à reforester partout dans le monde, plus nous donnons une chance à la planète et à nos sociétés de lutter contre le changement climatique et ses effets.