fbpx
Noix de cajou
Non classé

Premier projet de reforestation au Cameroun pour Planète Urgence

Lancement du projet pilote « Filière Anacarde et Restauration d’Ecosystèmes » en périphérie du parc national de la Bénoué, Cameroun.

En 2019, Planète Urgence déploie ses actions de reforestation et de développement au Cameroun, main dans la main avec ses partenaires locaux, l’organisation de la société civile Centre des Ressources Agroforestières, Forestières et de formation continue du Nord (CERAF-Nord).

Le programme du projet de reforestation

Participer à la restauration d’espaces dégradés grâce au reboisement de vergers d’anacardiers en périphérie du Parc National de la Bénoué.

  • La plantation de 40 000 anacardiers  (arbres à noix de cajou) dans le parc national de la Bénoué

Renforcer les capacités des producteurs de la filière anacarde en matière de techniques culturales, de suivi des plantations & d’accompagnement.

  • Dans cette région, où les ressources locales peuvent manquer, il est important de garantir aux populations locales des conditions de vie plus pérennes. Ceci sera possible tout au long de l’année, et ce même en dehors des périodes de récoltes (périodes de soudure).
  • Développer des pépinières communautaires/individuelles et des vergers
  • Les producteurs disposeront à terme d’une amélioration de leur revenus économiques, générés grâce à la production, la commercialisation et la distribution des noix de cajou.

Sensibiliser les populations à l’importance de la reforestation et de la diversification des sources de revenus. Les bénéficiaires seront doté(e)s d’outils et de connaissances permettant de sensibiliser à leur tour les autres membres de leur communautés et les générations futures. 

Le parc de la Bénoué, une biodiversité à préserver

Le parc de la Bénoué (PNB) fait partie des plus anciennes aires protégées du Cameroun. Il se situe dans la région Nord du Cameroun et constitue un enjeu important de conservation de la nature en Afrique Centrale. Constituée majoritairement d’écosystèmes de savanes soudano‐sahéliennes, cette zone est notamment connue pour abriter un nombre important d’espèces animales représentatives de ce type d’habitat : girafes, élands de Derby, hippopotames, crocodiles, etc.

Les arbres plantés favoriseront la régénération de corridors naturels, dégradés jusqu’alors par une pression humaine croissante tout en ayant un rôle d’atténuation à travers le stockage de carbone.

About the author

Related Posts