fbpx
Congé Solidaire Portrait de Natacha à Madagascar
Afrique, Appui socio-éducatif, Congé Solidaire®

Portrait de Natacha GRZESKOWIAK, salariée Groupe EDF

« Je suis rentrée plus forte car je me suis sentie utile ».

 
Natacha GRZESKOWIAK est Chargée de communication au sein de TIRU, une filiale de Dalkia au sein du Groupe EDF. Le 30 avril 2018, elle est rentrée d’une mission de 2 semaines de Congé Solidaire® avec Planète Urgence à Madagascar, positivement transformée par son expérience de solidarité internationale. Portrait d’une salariée engagée.

Pour Natacha, tout a commencé lors d’une présentation du Congé Solidaire® par la Fondation Groupe EDF en début 2018. Dès le mois d’avril, elle est partie à l’autre bout du monde. « Réaliser une mission de solidarité internationale me tentait depuis longtemps. Je me suis rapidement rendue sur le site de Planète Urgence et j’ai cherché une mission pour laquelle je pouvais être vraiment utile ». Son choix se porte sur la mission n°1148 à Madagascar : animation socio-éducative en faveur des jeunes accueillis par le Centre Local d’Echanges Francophones de Sahambavy. Titulaire d’un brevet d’animation (BAFA), elle est partie en binôme avec une autre volontaire de la Ville de Puteaux titulaire du BAFD (encadrement dans l’animation).

 

Une expérience qui se partage

 
« Ce qui nous a le plus marquées, c’est l’envie d’apprendre des enfants ! Ils sont tellement curieux, volontaires, positifs ! » raconte Natacha, enthousiaste. « Nous leur avons transmis beaucoup de choses, mais nous avons tellement reçu en retour ! C’est une expérience unique dans une vie, de partage et de découverte d’une autre culture. Je suis rentrée plus forte car je me suis sentie utile. »

De retour en France, Natacha GRZESKOWIAK espère bien maintenant convaincre d’autres salariés du Groupe EDF de suivre son exemple. Elle a déjà commencé la promotion au travers de son mail automatique de réponse pendant ses 2 semaines d’absence… et deux collègues lui ont déjà demandé un entretien pour en savoir plus.

« Il faut y aller car les besoins en termes d’éducation sont très importants à Madagascar, et les volontaires sont vraiment bienvenus sur place ! Les enfants nous ont réservé un accueil exceptionnel ». Nul doute qu’elle fera des émules.

About the author

Related Posts

Leave a Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published.