Suivi des tortues marines sur sites de ponte et d’alimentation

Retour aux missions

Nos Missions

Suivi des tortues marines sur sites de ponte et d’alimentation

Objectifs

Contribuer à l’amélioration des connaissances et à la prise en compte des tortues marines dans les activités humaines.

Avec l’appui d’experts l’association Evasion Tropicale a débuté les premiers recensements de tortues marines et des sites de ponte en 1995 tout autour de l’archipel de la Guadeloupe et participé à la création du Réseau Tortues Marines de Guadeloupe en 1998.

L'association a participé à l’élaboration du programme de conservation traduit sous la forme d’un plan de restauration national en 2005 et en suit les axes et directives.

Elle mène actuellement les suivis sur les populations de tortues marines sur les sites de ponte de la côte sous le vent et sur deux sites d’alimentation de la baie de Malendure à Bouillante : évaluation des stocks, activités, comportements, mouvements, fidélité, évaluation des pressions et des solutions à mettre en œuvre…

Elle assure par ailleurs l’information et la sensibilisation du public avec notamment la conception en 2012 d’un livret pédagogique en direction du grand public et des scolaires.

L’association travaille depuis 2011 avec la municipalité de Bouillante sur le projet de création d’un centre de la mer, regroupant des informations (expositions, médiathèque) et des activités pédagogiques sur le milieu marin pour le public local, scolaire et touristique.

Le but de cette mission pour les volontaires Planète Urgence est donc d’assister l’équipe de recherche à la collecte d’informations permettant de suivre l’évolution de l’abondance des populations de tortues, la fidélité spatiale et temporelle, d’identifier les menaces et leur évolution et d’apporter les outils d’information et de sensibilisation pour une prise en compte des tortues marines dans nos activités humaines.

Les données récoltées sont compilées et transmises à l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), chargé du programme national de conservation, au besoin publiées, et adressées à toutes autres instances œuvrant pour la conservation.

Intervention attendue du volontaire

La mission sera susceptible d’être adaptée aux conditions météo, à l’équipe de volontaires et aux besoins spécifiques. La période à laquelle les volontaires seront présents peut également avoir une influence sur l'organisation (lors des saisons de ponte des tortues par exemple).

Les volontaires mèneront les activités suivantes :

- Sites de ponte : participation le matin aux recensements des traces de tortues marines sur les plages de la côte sous le vent, nuits de surveillance des plages lors des montées des tortues, identification des individus par photo. L’équipe de recherche procède au baguage des tortues, à leur mesure et au prélèvement génétique pour identifier la population.

- Sites d’alimentation : mise en œuvre des parcours de suivis dits transects (l'un sur zone d’herbiers, l'autre sur zone de massifs coralliens) en palmes, masque et tuba : recensement des individus, identification individuelle par photo de la carapace, relevé des comportements et activités, relevé des pressions anthropiques (recensement des observateurs, de la fibropapillomatose…)

- Participation aux actions de sensibilisation à la prise en compte des tortues marines : aide à la création d’outils pour l’information du public, distribution outils pédagogiques etc…

Les données récoltées par les volontaires seront incrémentées sur base excel et fichiers photos. Elles permettront de déterminer les abondances et faciliteront l’analyse de l’évolution des populations avec les résultats des années précédentes.

Ce planning est présenté à titre indicatif. Il sera susceptible d’être adapté à la période, aux conditions météo, à l’équipe de volontaires et aux besoins spécifiques.

Jour 1 : arrivée à l'aéroport - transfert (1h environ) - arrivée au logement.
Jour 2 : rencontre avec le partenaire - organisation du logement, des courses, etc - présentation de l'organisation et des objectifs spécifiques de la mission (sites d'alimentation et de ponte des tortues marines, présentation des journées de nettoyage et de sensibilisation).
Jour 3 : sorties terrain (présentation des sites de ponte, des sites d'alimentation et des tâches associées) - Présentation des bases de données - Présentation de l'organisation et du planning des tâches.
Jour 4 à 13 : mise en oeuvre des suivis
- tous les matins à 7h, 2 volontaires iront faire du comptage traces sur sites prioritaires à Bouillante et sur des autres sites au niveau de la côte sous le vent tous les 3 jours.
- transect sur les 2 sites d’alimentation le matin et l’après midi, par équipes de 2 (les premiers jours surtout entraînement).
- en cas de montée susceptible de tortue marine pour la ponte : nuit de surveillance pour les volontaires, repos le lendemain matin et un transect l’après midi.
- entrée des données chaque jour
- organisation et participation aux journées de nettoyage sensibilisation
Jour 14 : rangement du logement - bilan de la mission - départ

Remarque(s)

Deux jours de congés seront déterminés selon l’équipe de volontaires et les objectifs de la mission. Ils seront définis soit par tous les volontaires ensemble, soit par roulement.

Les volontaires devront se munir de vêtements de pluie, chaussures légères de marche, tongs, chapeau, palmes masque et tuba.

Type de bénéficiaires

Association Evasion Tropicale

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Nombre de volontaires requis

De 4 à volontaires

Notre partenaire local

Évasion Tropicale

Historique

L’association Evasion Tropicale (AET) a été créée en 1992 en Guadeloupe par Caroline et Renato Rinaldi pour contribuer à la préservation de la biodiversité marine dans l’archipel de la Guadeloupe. Ce territoire, très diversifié, constitue une part importante du patrimoine de l’outre mer français notamment au niveau marin, avec la présence en particulier de massifs coralliens d’une grande richesse, de tortues marines et de cétacés (l’Outre mer abrite 80% de la biodiversité française). Voir : http://www.onml.fr/articles/outre-mer-des-enjeux-mondiaux-de-preservation-de-la-biodiversite/

L’association Evasion Tropicale œuvre depuis plus de 20 ans à la préservation de ce milieu marin exceptionnel sur lequel repose pour beaucoup l’économie touristique du territoire. L’insularité et le développement économique rendent ce patrimoine fragile particulièrement vulnérable.

Pour répondre à cette problématique, les principales actions de l’association consistent à acquérir des connaissances sur la biodiversité marine et à évaluer les pressions sur l’environnement pour la prise en compte des milieux naturels dans le développement des activités humaines et la prise de mesures de préservation adaptées. L’association informe et sensibilise les scolaires, les professionnels, les usagers de la mer et le grand public par l’élaboration d’outils pédagogiques, l’organisation et la participation à des manifestations (Fête de la Science, Cap sur la Biodiversité…), des formations, des activités de découverte et l’accès gratuit au musée « Balen ka Souflé ». Elle intervient également dans le cadre du Réseau National (RNE) dans la gestion des échouages et détresses de mammifères marins et assure, de par son expertise et expérience, une veille environnementale sur des grands projets pouvant porter atteinte à l’environnement ou en favoriser la préservation.

L’association Evasion Tropicale est particulièrement spécialisée dans l’étude, le recensement et la protection des tortues marines et des cétacés et de leurs habitats en zone Caraïbe. Elle a été primée en 2013 lors de la Conférence Annuel du Tourisme Durable de la Caraïbe pour ses actions en faveur de la protection de la biodiversité marine de Guadeloupe.

Les cétacés

Les cétacés font partie de ces espèces animales que chacun rêve d'approcher. Ils passent l'essentiel de leur temps sous l'eau, ce qui rend leur observation et leur connaissance difficiles. Le grand cachalot, la baleine à bosse et diverses espèces de cétacés ont été recensées dans les eaux de la Guadeloupe et des îles adjacentes par l'équipe de l'association Evasion Tropicale. Les populations, de baleine à bosse en particulier, ont été décimées lors des grandes campagnes de chasse aujourd'hui stoppées grâce au moratoire adopté par la Commission baleinière Internationale en 1982. Depuis, les stocks se reconstituent petit à petit dans les eaux de la Caraïbe et au niveau mondial, prouvant l'efficacité des mesures de conservation.

Dans les Antilles françaises, les cétacés sont protégés depuis le 27 juillet 1995 et dans la Caraïbe, plusieurs programmes de conservation visent à assurer leur conservation.

Caroline & Renato Rinaldi, les fondateurs de l'association, ont contribué à la mise en place de plusieurs programmes de conservation tels que le Plan d'Action pour les Mammifères Marins de la Caraïbe et le Sanctuaire baleinier dans les Antilles françaises (notamment grâce à une pétition ayant recueilli 10 000 signatures en 2006) et l'encadrement en Guadeloupe de l'activité d'éco-tourisme baleinier pour accompagner son émergence. Malgré ces initiatives, l'absence de cadre à l'annonce de la création du sanctuaire en 2007 a conduit à l'explosion pourtant prévisible des activités d'observation des cétacés, qui s'ajoute au développement des activités nautiques, du trafic maritime et conduit ainsi à la dégradation des lieux de vie des cétacés...

Accueil et transfert

Les volontaires seront accueillis à l’aéroport par un membre de l’association et le transfert jusqu’au lieu de mission se fera en voiture (1 heure environ). Durant la mission, les volontaires rallieront leur lieu de mission à pied (1 à 2 km).

Aéroport d'arrivée

Pointe-a-Pitre [Le Raizet]

Hébergement

Les volontaires logeront à terre, à 20 minutes de marche du local de l’association, dans une maison équipée de chambres collectives (hommes et femmes séparés), sanitaires et cuisine.

La mission se déroule en communauté (groupe de 4 à 6). Les volontaires reçoivent un budget et doivent s'organiser entre eux pour faire des courses et organiser les repas de chaque jour.

Matériel disponible sur place

Les outils suivants seront mis à disposition des volontaires pour leur permettre de mener à bien leur mission :

- Sites d’alimentation : bouée de signalisation en surface, appareil photo, tablette de relevé des données, matériel informatique (ordinateur : tableur excel - word)

- Sites de ponte : tentes, lampes, appareil photo, informatique (excel – word)

Les volontaires doivent apporter le matériel suivant : palmes, masque, tuba.

Le financement d’une mission

Pourquoi payer pour partir en mission ?

Planète Urgence a fait le choix de s’associer à de petites structures, qui n’ont pas les moyens de rémunérer leurs volontaires mais qui ont un réel besoin d’appui et prend donc le parti de soutenir des associations aux moyens très limités.  En savoir plus.

 

Outre l’organisation logistique, le don mission permet la mise en place d’un réel processus de montage de projet avec le partenaire local. Notre équipe s’assure ainsi du réel impact des missions pour les communautés. Découvrez ce que comprend les frais d’une mission.

 

Par ailleurs, il n’existe pas de financements publics ou institutionnels pour encourager le développement du volontariat international de courte durée sur le thème de la formation professionnelle ou du partage de compétences. C’est pourquoi Planète Urgence demande aux entreprises dans le cadre du Congé Solidaire® et aux volontaires pour les Missions Solidaires de participer aux frais de la mission.

 

Notre Principe de solidarité

Le don mission ne correspond pas au montant réel du coût de la mission choisie par le volontaire mais a été calculé sur la base du coût moyen de nos missions. Nous avons fait ce choix pour ne pas favoriser certaines missions moins coûteuses que d’autres et permettre ainsi à tous nos partenaires de recevoir de manière équitable des volontaires intéressés par leurs actions.

 

Sur le même principe, le financement des offres de volontariat repose lui aussi sur ce concept solidaire : pour une même mission de 2 semaines, le don mission du Congé Solidaire® est plus élevé que celui d’une Mission Solidaire. Le coût des missions résulte en effet d’un équilibre entre ces deux sources de financement permettant ainsi aux personnes ne bénéficiant pas du soutien de leur employeur de partir en mission.

 

Le don ne comprend pas :
– le billet d’avion (dans le cadre d’un Congé Solidaire®, certains employeurs peuvent assumer également le coût)
– les vaccins éventuels,
– le visa éventuel

Tout comme le don mission, ces frais peuvent donner lieu à une défiscalisation.

Les dons de missions, défiscalisable à 66%

Tous les dons de missions ouvrent droit 66% de défiscalisation. Les dons sont déduits du montant de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% pour les particuliers. Ainsi, par exemple, un don de 1 850 € après défiscalisation, reviendra à 629 € pour un particulier. . Les frais entourant la mission sont aussi éligibles à la défiscalisation. En savoir plus

Découvrez si votre employeur est partenaire de planète Urgence

 

 

 

Votre employeur n’est pas encore partenaire du Congé Solidaire® ?

 

Notre service partenaire vous aide à prendre contact avec le service dédié de votre employeur et vous accompagner.  Pour cela, postuler à la mission qui vous intéresse et précisez le nom de votre employeur.

Planète Urgence accompagne les volontaires dans la recherche de financement

Planète Urgence accompagne ses volontaires dans la recherche de financement afin que les missions soient ouvertes à tous. Il est possible de créer une page de collecte/crowdfunding. Tous les dons effectués par son réseau seront déduits du don global sur les sites partenaires de Planète Urgence. Les donateurs bénéficieront d’une déduction fiscale de 66% du montant de leur don en faveur de la mission.

Je postule

Je postule

GU1AC4

Partenaire : Évasion Tropicale


Guadeloupe, Bouillante

GPS : lat 16.1294248
lon -61.768535799999995


Langues :

Francais


Thématique : Environnement

Type d'intervention : Protection à la biodiversité

Compétences : Biodiversité


Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : de 4 à 6 volontaires


Durée : 2 semaines

Dates :

📅 12-09-2020 au 26-09-2020

📅 03-10-2020 au 17-10-2020

📅 17-10-2020 au 31-10-2020