Initiation des charbonniers et charbonnières de Bassila à la production du charbon écologique

La production du charbon écologique est une activité qui est déjà pratiquée au Bénin, mais avec beaucoup de difficultés. Contacter Planète Urgence, est une opportunité pour Vivia Miel de faire acquérir de nouvelles expériences à ces membres dans le domaine afin d’améliorer la technique de productions. Ceci permettra de bénéficier de plusieurs astuces adoptées déjà dans d’autres milieux

Objectifs

Au Bénin, le couvert forestier national est dans sa majeure partie dégradé et fragmenté. La FAO (2010) estime que, d’une part, de 1978 à 2010, le pays a perdu près de 85 % de ses forêts denses et plus de 30 % de son couvert végétal. D’autre part, c’est environ 50 000 ha de forêts qui sont détruits chaque année avec pour conséquence l’augmentation des émissions de CO2. Le département de la Donga au nord-Bénin abrite les Aires et territoires du Patrimoine Autochtone et Communautaire (APAC) de Sérou d’une superficie de 108ha 95a 44ca et de Igbo-Dogni d’une superficie de 5ha 72a 91ca (PIFSAP, 2012). Ces forêts sacrées représentent un potentiel important de biodiversité et patrimoine cultuel (présence de divinités) et culturel qui fournit divers services écosystémiques. Les normes endogènes ont pendant longtemps permis de contrôler les pressions anthropiques sur ces ressources. Malheureusement, ces forêts sacrées sont de plus en plus sujettes aux menaces de l’urbanisation, l’agriculture itinérante sur brûlis, des feux de végétation incontrôlés, du surpâturage de la part des communautés riveraines et surtout de l’utilisation abusive de bois de chauffe ou de charbon. Ainsi, à travers cette mission Vivia Miel veut initier ses membres à l’activité de production du charbon écologique au profit des populations de la commune de Bassila.

Intervention attendue du volontaire

Le/la volontaire, va renforcer les capacités des bénéficiaires sur les thématiques suivantes :
– comment réduire les pressions qu’ils exercent sur les ressources naturelles des forêts, à travers l’amélioration des techniques de fabrication de charbon écologiques à base des déchets (végétaux) et des techniques de régénération des forêts.
-Les techniques de production existantes sont très rudimentaires et éprouvent assez de difficultés notamment dans la période pluvieuse. Ces difficultés sont liées au séchage des matières premières (déchets d’origine végétale) et des molécules de fine de compacter après carbonisation. Ainsi, le ou la volontaire devra apporter son expertise afin d’améliorer le processus de production du charbon écologique
Deux missions sont nécessaires pour ce besoin en mission

Remarque(s)

Les horaires de la mission restent de 9h à 16h avec 30 minutes de pause

Type de bénéficiaires

adultes

Profil des bénéficiaires

Les bénéficiaires de cette formation sont des charbonniers et charbonnières membres de Vivia Miel. Il s’agit de 15 femmes et de 10 hommes. Ils connaissent la fabrication du charbon de bois énergie mais ne maitrisent pas la fabrication du charbon écologique. Ce sera une formation des formateurs qui accompagneront les autres membres sur le long terme
Ils ont un âge compris entre 30 à 55 ans et parle plus ou moins le français, langue dans laquelle se déroulera la mission.

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Notre partenaire local

VIVIA MIEL

Historique

L’ONG Vivia Miel est une association née le 18 décembre 2009 à partir de l’engagement d’un groupe de techniciens et spécialistes dans le domaine de sauvegarde de l’environnement et de la santé, avec pour mission d’œuvre à la création de synergies pour accompagner le développement durable, équitable et participatif des couches sociales défavorisées, des associations et des communautés dans un environnement où les Ressources Naturelles sont gérées avec responsabilité.
C’est une organisation qui intervient dans le domaine de l’environnement, de la santé et de l’éducation. Depuis sa création, elle se mobilise pour résoudre les problèmes qui touchent ces différents domaines. Particulièrement, il s’agit des problèmes liés à la pollution et à la mauvaise gestion des ressources forestières, à l’autonomisation des jeunes, au bien être des personnes vulnérables (enfants de rues, personnes handicapées) etc. La stratégie adoptée par l’ONG pour résoudre ces problèmes, repose spécifiquement pour le moment sur les sensibilisations et le développement des services écosystémiques notamment l’apiculture au profit des communautés, l’utilisation contrôlée de parties de plantes à des fins médicinale et alimentaire par les communautés, la promotion du maraichage au niveau des zones périphériques des sites disposant de points d’eau permanents. Cette stratégie permet de réduire les pressions que les populations exercent sur les ressources forestières toutes en garantissant l’autonomisation des communautés et la préservation de la nature
La plupart des actions de VIVIA MIEL ONG cible les populations des villages de Sérou, Igbodogni et Pikiré. Ce sont des localités situées respectivement dans la commune de Djougou, de Bassila et de Kérou. Les groupes de personne concernés dans ces localités, sont dans leur globalité constitués des femmes (groupements) des apiculteurs, des tradi-praticiens, des chefs aux cultes et chefs traditionnel, agriculteurs, des leaders d’opinion, jeunes genres, des éleveurs, et des autres usagers ayant une action sur ces différentes forêts de Sérou et de Igbodogni et de la marre à crocodile de Pikiré.
Les activités de l’ONG sont financées par ces ressources propres et celui des partenaires sur le plan national et international. Sur le plan national, nous pouvons citer la mairie de Bassila et le Ministère de l’économie et des finances. Sur le plan international, nous pouvons citer l’Union Européenne et le groupe de pays ACP par le biais du programme BIOPAMA, l’association française dénommée BASE de France, l’association Merveille du Monde et l’Autorité du Bassin Du Mono (ABM). Il faudrait noter que les aides reçues de ces différents partenaires sont financières à l’exception de l’ABM qui offre également des soutiens techniques dans la gestion intégrée des ressources en eau.
Les zones d’intervention de l’ONG sont Kérou, Bassila et Djougou

Accueil et transfert

Le volontaire sera accueilli à l’aéroport par un membre de la structure d’accueil ou de Planète Urgence. Une première nuit est prévue à l’hôtel Qualimax (chambre avec salle de bain privative). Le transfert vers le lieu de mission est prévu le lendemain, en bus (prévoir entre 6h et 8h de trajet).

Aéroport d’arrivée

Aéroport Bernadin Ganti de Cotonou

Hébergement

Hotel la Romance de Bassila : une chambre ventilée avec salle de bain privative. Les repas seront pris au restaurant de l’hôtel.

Matériel disponible sur place

Tables et bancs, tableau, paper board. L’électricité peut être fluctuante dans la région de Bassila prévoir des supports papier et des séances de travail sans ordinateur.

Je postule

Je postule

BE4OC2

Partenaire : VIVIA MIEL

B, Bassila

GPS : lat
lon

Langues :

Thématique : Environnement

Type d’intervention : Formation pour adultes

Compétences :

Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : de 1 à 2 volontaires

Durée :

Mission disponible toute l’année

Nos missions

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.