Formation en gestion comptable et financière

Formation en gestion comptable et financière

Formation en gestion comptable et financière du personnel de Pencum Bambuk et des membres des organisations locales partenaires.

Objectifs

Pencum Bambuk et ses partenaires locaux ont un manque de compétences en gestion comptable et financière et ne disposent pas des outils nécessaires au bon suivi de leurs actions.

A travers cette mission, la volonté est de permettre aux membres d’avoir des compétences de base en gestion comptable et financière afin d’assurer une gestion saine et durable des activités.

Il n’y a pas dans la zone d’intervention des programmes de ressources humaines pour renforcer les compétences des structures. La structure n’a pas les capacités financières d’aller chercher cette ressource ailleurs dans le pays.

Intervention attendue du volontaire

La mission consiste à renforcer les membres sur les bases de la gestion comptable et financière et de leur présenter des outils simples permettant un bon suivi financier.

Les thèmes a aborder pendant la mission sont :
– les fondamentaux de la comptabilité
– la mise en place de procédures comptable et financières
– la mise en place d’outil de suivi financier

Type de bénéficiaires

Personnel technique et personnel technique de Pencum Bambuk et des organisations partenaires

Profil des bénéficiaires

14 hommes et 4 femmes parlant français et ayant au minimum le baccalauréat.
Les participants ont des connaissances basiques en comptabilité.

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Notre partenaire local

Pencum Bambuk

Historique

Pencum Bambuk est une plateforme d’organisations communautaires créée en 2003 et basée à Koungheul, département du centre-sud du Sénégal, à 370 kilomètres de Dakar.

L’agriculture, surtout, mais aussi l’élevage, le maraîchage et le commerce sont les principales activités économiques de ses 180 000 habitants.
L’agriculture est pluviale et peu productive à cause de la baisse de la pluviométrie, la baisse de la fertilité des sols, le manque d’intrants agricoles, et le manque de formation des paysans. C’est une population très jeune en majorité composée de Wolof, Socé, Peuhl, et d’une minorité de Kognaguis d’origine guinéenne.

Pencum Bambuk vient de « Penc » qui est le lieu où se réunissent les sages du village pour régler les problèmes du village, « um » qui signifie de et « bambuk » le baobab. Le nom de l’association est donc « l’assemblée du Baobab ».

La plateforme a été créée avec l’appui de l’ONG World Vision dans le but d’encourager la solidarité entre les populations et de créer les conditions d’un développement autogéré.
World Vision s’est implanté dans la région du « Bambuk » au milieu des années 90. Elle y mettait en œuvre un important programme multisectoriel de développement. Ce dernier incluait des interventions dans le domaine de la santé, de l’éducation, du micro crédit, de l’eau et assainissement, de l’environnement, de la sécurité alimentaire et de la protection des populations vulnérables.
Dans la perspective de son retrait, elle a suscité la structuration des acteurs locaux et lancé un processus de transmission dès 2004 : les organisations communautaires se sont alors réunies en trois coalitions thématiques au sein de la plateforme :
– la coalition Deggo (« Solidarité ») rassemblant 30 petites associations dédiées à la santé des communautés, le bien-être général des enfants et la valorisation socioéconomique des femmes,
– la coalition Manko (« Convergence ») de 30 petites associations pour développer l’agriculture et l’autosuffisance alimentaire,
– la coalition Benno (« Unité ») qui compte 27 petites associations œuvrant à la généralisation de l’accès à l’eau .

En septembre 2010, Pencum Bambuk a repris seul les projets de développement participatif à un moment difficile : le retrait de World Vision s’est traduit par une baisse drastique des financements alors que la région était touchée par l’arrêt précoce des pluies qui menaçait la sécurité alimentaire et les revenus des ménages.
La plateforme a acquis le statut d’ONG en 2011 pour répondre à ce nouveau défi. Elle a lancé son premier programme biannuel basé sur deux volets : un projet consacré à l’alphabétisation, porté par la coalition Deggo, et un second portant sur la sécurité alimentaire, de renouvellement de semences et de promotion de nouvelles variétés de mil et de sorgho par Manko.
Elle intervient auprès de 3 200 bénéficiaires, dans quinze villages de trois des six communautés rurales du département : Ida Mouride, Fass Thiéckène et Saly Escale. Elle bénéficie du soutien technique et financier de l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole et de l’Etat du Sénégal.

Accueil et transfert

Accueil par le partenaire à l’aéroport, une nuit à Dakar et le lendemain 5h de trajet pour rejoindre le lieu de mission.

Aéroport d’arrivée

Dakar

Hébergement

Hébergement dans une auberge avec chambre et salle de bain individuelle.
L’auberge est sécurisée par des gardiens.

Matériel disponible sur place

1 paperboard; 5 ordinateurs fixes windows 7, 1 ordinateur portable windows 10 , 1 vidéoprojecteur

Je postule

Je postule

SE1JC3

Partenaire : Pencum Bambuk

S, Koungheul

GPS : lat
lon

Langues :

Francais

Thématique :

Type d’intervention : Formation pour adultes

Compétences :

Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : 1

Durée : 2 semaines

Dates :

📅 04-01-2020 au 27-06-2020

📅 03-10-2020 au 19-12-2020

Nos missions

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.