Formation aux techniques d’agroforesterie

Formation aux techniques d’agroforesterie

Cette mission de formation va porter sur le renforcement de capacités des membres de l’organisation Vivia Miel sur les techniques d’agroforesterie.

Description

Objectifs

L’association Vivia Miel a été créée en décembre 2009 à partir de l’engagement d’un groupe de techniciens et de spécialistes dans le domaine de la sauvegarde de l’environnement et de la santé.
Sa mission principale consiste à œuvrer à la création de synergies pour accompagner l’éducation à l’environnement et au développement durable, équitable et participatif des communautés défavorisées et des associations dans un environnement où les ressources naturelles seront gérées avec responsabilité.

A cette fin, elle se mobilise pour résoudre ces problèmes. Particulièrement, il s’agit des problèmes liés à la pollution et à la mauvaise gestion des ressources forestières et au bien-être des personnes vulnérables (enfants de rues, personnes handicapées…). La stratégie adoptée par l’ONG repose spécifiquement pour le moment sur les sensibilisations et le développement des services écosystémiques notamment l’apiculture au profit des communautés, l’utilisation contrôlée de parties de plantes à des fins médicinales et alimentaires, la promotion du maraichage au niveau des zones périphériques des sites disposant de points d’eau permanents. Cette stratégie permet de réduire les pressions que les populations exercent sur les ressources forestières tout en garantissant l’autonomisation des communautés et la préservation de la nature.
Avec la mise en œuvre du Projet de gestion durable des forêts sacrées (GAPADOU), renforcer ses membres en agroforesterie est essentiel pour Vivia- Miel. Ne pouvant pas rémunérer un consultant, elle sollicite Planète Urgence pour renforcer son équipe dans cette thématique.

Intervention attendue du volontaire

La formation s’articulera autour de deux points principaux :
– renforcer les connaissances sur le concept d’agroforesterie ;
– établir les éléments techniques relatifs aux techniques d’implantation de champs agroforestiers.

La formation sera aussi l’occasion d’échanger sur les stratégies en vue d’améliorer la productivité des terres agricoles et d’augmenter les rendements sans utiliser des intrants chimiques. La formation sera constituée d’apports théoriques, mais surtout de démonstrations et de mises en pratique.

Remarque(s)

Le ou la volontaire va former les membres de Vivia -Miel dans les locaux de l’association. Les horaires sont de 8 heures à 13 heures. Il y aura une pause d’une heure.

Type de bénéficiaires

Les bénéficiaires de la mission sont les membres de l’organisation. Il y a six hommes et quatre femmes. Ce sont les cadres de Vivia-Miel dont l’âge varie entre 20 et 40 ans parmi lesquels le Directeur Exécutif, le Chargé de Programme, la chargée de la comptabilité. Ils ont le niveau universitaire compris entre la licence et le Master 2 et sont déjà sensibilisés aux questions du changement climatique mais ils ne maitrisent pas les techniques d’agroforesterie.

Profil des bénéficiaires

Ce sont les membres de Vivia-Miel ONG

Nombre de volontaires requis

De 1 à 2 volontaires

Motivation attendue

Être motivé sur les questions de changements climatiques.Connaitre la formation des adultes.

Le partenaire

Notre partenaire local

VIVIA MIEL

Historique

L’ONG Vivia Miel est une association née le 18 décembre 2009 à partir de l’engagement d’un groupe de techniciens et spécialistes dans le domaine de sauvegarde de l’environnement et de la santé, avec pour mission d’œuvre à la création de synergies pour accompagner le développement durable, équitable et participatif des couches sociales défavorisées, des associations et des communautés dans un environnement où les Ressources Naturelles sont gérées avec responsabilité.
C’est une organisation qui intervient dans le domaine de l’environnement, de la santé et de l’éducation. Depuis sa création, elle se mobilise pour résoudre les problèmes qui touchent ces différents domaines. Particulièrement, il s’agit des problèmes liés à la pollution et à la mauvaise gestion des ressources forestières, à l’autonomisation des jeunes, au bien être des personnes vulnérables (enfants de rues, personnes handicapées) etc. La stratégie adoptée par l’ONG pour résoudre ces problèmes, repose spécifiquement pour le moment sur les sensibilisations et le développement des services écosystémiques notamment l’apiculture au profit des communautés, l’utilisation contrôlée de parties de plantes à des fins médicinale et alimentaire par les communautés, la promotion du maraichage au niveau des zones périphériques des sites disposant de points d’eau permanents. Cette stratégie permet de réduire les pressions que les populations exercent sur les ressources forestières toutes en garantissant l’autonomisation des communautés et la préservation de la nature
La plupart des actions de VIVIA MIEL ONG cible les populations des villages de Sérou, Igbodogni et Pikiré. Ce sont des localités situées respectivement dans la commune de Djougou, de Bassila et de Kérou. Les groupes de personne concernés dans ces localités, sont dans leur globalité constitués des femmes (groupements) des apiculteurs, des tradi-praticiens, des chefs aux cultes et chefs traditionnel, agriculteurs, des leaders d’opinion, jeunes genres, des éleveurs, et des autres usagers ayant une action sur ces différentes forêts de Sérou et de Igbodogni et de la marre à crocodile de Pikiré.
Les activités de l’ONG sont financées par ces ressources propres et celui des partenaires sur le plan national et international. Sur le plan national, nous pouvons citer la mairie de Bassila et le Ministère de l’économie et des finances. Sur le plan international, nous pouvons citer l’Union Européenne et le groupe de pays ACP par le biais du programme BIOPAMA, l’association française dénommée BASE de France, l’association Merveille du Monde et l’Autorité du Bassin Du Mono (ABM). Il faudrait noter que les aides reçues de ces différents partenaires sont financières à l’exception de l’ABM qui offre également des soutiens techniques dans la gestion intégrée des ressources en eau.
Les zones d’intervention de l’ONG sont Kérou, Bassila et Djougou

Informations pratiques

Accueil et transfert

Le volontaire sera accueilli à l’aéroport par le Directeur Exécutif de Vivia-Miel sous la supervision du RVRC. Une nuit sera passée à Cotonou à l’hôtel Saint Jean. Le voyage sur le lieu de la mission (Parakou) se fera le lendemain en bus soit 8h de voyage pour une distance de 450 km.

Aéroport d’arrivée

Aéroport Bernadin Ganti de Cotonou.

Hébergement

Le ou la volontaire sera hébergé à l’Hôtel Rolex (Chambre avec ventilateur et avec salle de bain privative). Les repas seront pris au restaurant de l’hôtel.

Matériel disponible sur place

Le partenaire mettra à disposition :
– une salle de formation
– un tableau noir
– un vidéo projecteur (si besoin)
– des fournitures de travail.

Je postule

Je postule

Code mission : BE4OC4

Partenaire :
VIVIA MIEL

Localisation :
Bénin, Parakou

Langues :

Francais

Type d’intervention :
Formation pour adultes

Compétences :
Agriculture, Restauration des paysages

Dispositif(s) possible(s) :
Congé Solidaire, Mission Solidaire

Durée :
2 semaines

Mission disponible toute l’année

Nos missions

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER