Enquête et  structuration des ménages pour la pré-collecte des ordures ménagères

Enquête et structuration des ménages pour la pré-collecte des ordures ménagères

Appuyer l’équipe du CIPRE à la conduite d’une enquête et à la structuration des ménages adhérents à un projet de pré-collecte participative des ordures ménagères dans deux communes d’arrondissement de Yaoundé-Cameroun.

Objectifs

Appuyer l’équipe du CIPRE à la conduite d’une enquête et à la structuration des ménages adhérents à un projet de pré-collecte participative des ordures ménagères dans deux communes d’arrondissement de Yaoundé.

Le CIPRE souhaite organiser cette mission pour l’aider à classifier dans une pyramide, selon des critères ou des caractéristiques géo-environnementales et socio-économiques, les ménages adhérents à un projet de pré-collecte participative des ordures ménagères dans deux communes d’arrondissement de Yaoundé.
Le but visé par la structuration est d’amener les chefs de ménages d’un bloc de quartier donné d’une part, d’un quartier entier ou même de l’ensemble d’une commune d’autre part, à être en concertation permanente entre eux, à travers des structures de représentation efficaces et efficientes, pour une conduite harmonieuse des activités d’amélioration participative de la qualité de leur cadre de vie.

Le CIPRE rencontre le problème de manque de canal ou de structure de diffusion d’informations ou de partage de messages de sensibilisation ou d’éducation environnementale des ménages, avec possibilité de feed-back.
L’exemple typique est celui de manque d’un cadre de concertation et d’action, comprenant une Assemblée Générale trimestrielle ou annuelle des Ménages (AGM) bénéficiaires et un Comité représentatif de Coordination de l’Action des Ménages (CCAM). En effet, l’effectif prévisionnel des ménages à couvrir ou à desservir par le projet/service de pré-collecte des OM est estimé entre 1000 et 1500 par quartier.

L’organisation d’une telle assemblée générale n’est possible de réaliser avec des coûts acceptables que pour les délégués représentatifs des ménages dans toutes leurs caractéristiques et composantes.
Seule une action de structuration préalable des ménages peut permettre d’identifier ces délégués dans les deux communes aux caractéristiques très différentes.

Les volontaires apporteront ainsi un appui au CIPRE pour cette action à travers plusieurs missions successives sur les différents volets importants, dont :
– Volet 1 : Formation des membres du personnel du CIPRE en élaboration des fiches d’enquêtes, le dépouillement et l’analyse des données : deux (2) missions successives d’un volontaire;
– Volet 2 : Collecte dépouillement et analyse des données auprès des ménages : deux (2) missions successives de 1 ou deux (2) volontaires ;
– Volet 3 : Structuration des ménages : deux (2) missions successives de 1 ou deux (2) volontaires

Le CIPRE n’a pas connaissance de l’existence d’une compétence disponible localement, maîtrisant les techniques et les outils de développement institutionnel et de renforcement organisationnel, ainsi que la méthodologie de recherche-action, capable d’appuyer la structuration des ménages bénéficiaires du projet de pré-collecte participative des ordures ménagères dans les deux communes cibles.
De plus, une telle formation dans une école spécialisée au Cameroun n’est pas financièrement accessible au membres de l’organisation

Intervention attendue du volontaire

Le/la volontaire doit former et accompagner les membres du CIPRE à l’élaboration et l’utilisation des outils de collecte de données accompagner les bénéficiaires au dépouillement et l’analyse des données sur les ménages.

Le/la volontaire devra accompagner les membres du CIPRE à la collecte des données auprès des ménages.

Les participants devront, après la mission, être capables d’amener les ménages bénéficiaires du projet de pré-collecte participative des ordures ménagères à s’organiser en structures efficaces et pérennes de bénéficiaires dans les filières de gestion de ces ordures dans leurs quartiers respectifs.

Il s’agit en d’autres termes de permettre aux ménages bénéficiaires du projet, de disposer d’une organisation forte capable de les représenter, de défendre leurs intérêts, de coordonner leurs actions de gestion des déchets, d’hygiène et de salubrité dans leurs quartiers (éradication des décharges sauvages, curage des caniveaux, valorisation des produits) de pérennisation des acquis du projet (entretien et conservation des infrastructures de gestion communautaire des ordures ménagères telles que les bacs à ordures et les plates-formes de collecte).

Le/la volontaire devrait maîtriser les techniques et outils de développement institutionnel et de renforcement organisationnel, la méthodologie de recherche-action notamment la conception d’un protocole d’enquête, l’élaboration des questionnaires d’enquête par groupes cibles et la formation des agents du projet à leur application, au dépouillement, à l’analyse de données d’enquêtes de terrain et à l’exploitation des résultats.
Il devrait donc transmettre les capacités de conduite d’une action complète de structuration des groupes cibles (ménages) du projet de précollecte participative des ordures ménagères dans les deux communes cibles.

Cette action de structuration des ménages cibles du projet comprend entre autres l’appui à la rédaction des documents de base (statuts et règlements intérieurs) et les autres documents de gestion (plan d’action et les calendriers des rencontres pour le fonctionnement des regroupements et des cadres de concertation des ménages qui doivent être mis en place au niveau de chaque bloc, quartier ou Commune).
Pour atteindre l’objectif du projet, au moins six (06) missions de un à deux volontaire par mission sont nécessaires.

Remarque(s)

Les horaires de la mission vont de 08 heures à 17 heures avec une pause déjeuner de 12h à 13h30.

Ce sont les mêmes horaires pratiqués par l’ensemble du personnel du CIPRE. Le volontaire sera actif sur 10 jours, du lundi au vendredi, pendant deux semaines.

Type de bénéficiaires

2 femmes et 2 hommes

Profil des bénéficiaires

Les bénéficiaires ont un niveau allant du BEPC à l’université. Ils écrivent et lise bien le français.
Ils sont deux femmes et deux hommes âgés entre 20 et 60 ans.
Pour les enquêtes socioéconomiques les bénéficiaires sont tous des débutants

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Notre partenaire local

CIPRE – Centre International de Promotion de la Récupération

Historique

Le CIPRE est né en avril 1996. Cette Organisation Non Gouvernementale d’appui au développement durable, apolitique et sans but lucratif a été créée sous l’initiative de Mr TCHUENTE Roger

Le CIPRE a été créé avec comme objet la promotion de la récupération des déchets et de la solidarité sociale, comme participation à l’exécution des missions d’intérêt général dans les domaines du développement économique et de la protection de l’environnement.
Il a pour vision, l’avènement de villes propres et saines où les populations hommes, femmes et enfants, vivent dans la paix, l’équité et la solidarité.
Sa mission est de contribuer à l’amélioration durable du niveau et de la qualité de vie des populations à travers la valorisation des déchets pour lutter contre la pollution de l’environnement et réduire la pauvreté (produire des ressources aux plus démunis).
A ce titre, pour lutter contre les problèmes de pollution dû aux déchets et pour résoudre les besoins de populations de vivre dans un cadre salubre, l’association assure :
– La promotion d’une gestion saine et rentable des déchets urbains à travers des activités génératrices de revenus au bénéfice des couches de populations pauvres;
– La promotion de la solidarité entre les couches sociales en vue d’une lutte commune contre la pauvreté ;
– Le développement des technologies appropriées pour la récupération, la valorisation directe ou le recyclage des différents types de déchets ;
– Le développement des vocations (emplois) dans la filière de récupération des déchets et appui aux promoteurs de micro réalisations dans ce domaine, comme contribution à la résorption du chômage ;
– L’information, l’éducation environnementale, la communication et la recherche-action pour le développement économique et la protection de l’environnement ;
– L’appui à l’autopromotion selon le genre dans une approche participative de développement durable.
Le partenaire intervient dans plusieurs régions du Cameroun, notamment le Centre, le Littoral, l’Est et l’Ouest du Cameroun.
En ce qui concerne le Littoral, il intervient par le projet PADAE dans la ville d’Edéa peuplée d’environ 200 000 habitants.
En ce qui concerne le Littoral et le Centre, c’est par des programmes de gestion participative des déchets dans les deux mégapoles que sont Yaoundé et Douala peuplée chacune d’environ 2,5 millions d’habitants. Ces deux grandes villes connaissent de nombreux problèmes de salubrité liés à la mauvaise gestion des ordures ménagères ; chacune en produit en moyenne 1850 tonnes par jour dont seulement près des 2/3 sont régulièrement collectées et le reste reversé dans la nature (rigoles, cours d’eau ou dans la rue).

Toutes les populations aspirent à une vie décente dans un environnement propre, et apprécient un service de qualité qui assure une meilleure gestion des déchets dans la ville de Yaoundé, propice à l’épanouissement de leurs différentes activités économiques (commerces, artisanat, etc.) et sociales.

Pour atteindre ses objectifs le CIPRE a mis en œuvre plusieurs activités/projets suivant(e)s :
Cité-PROPRE : Promotion du Recyclage des Ordures Plastiques et Récupération des Emballages ; c’est le projet phare de l’association, consistant à promouvoir la collecte et la valorisation des déchets plastiques à Yaoundé, Douala, Bertoua, Mbalmayo, Obala et Bafoussam au Cameroun. A l’issue de e projet :
? 1.200 tonnes environ de déchets plastiques collectés ;
? 85 millions de francs CFA de revenus versés aux populations pour leurs déchets plastiques ;
? 970 tonnes environ de déchets plastiques recyclés à l’industrie ;
? 250.000 bénéficiaires directs environ (revenus et /ou formation), surtout des femmes et des enfants ;
? ‘‘Grand Prix de la Coopération Internationale’’ remporté en 2000’’ par le projet Cité-PROPRE, remis le 23/11/2000 à l’Hôtel Matignon par le Premier Ministre français, Monsieur Lionel JOSPIN.

PREVAUP : Projet de Recherche et de Vulgarisation Agricole Urbaine et Périurbaine à Yaoundé-Cameroun;
Plus de 300 exploitants agricoles urbains et périurbains encadrés, individuellement ou en groupe (dont environ 131 exploitants formés).

Promo ARBRE : Promotion de l’Arboriculture pour le Repos, la Beauté et la Régénération de l’Environnement à Yaoundé
? Les populations sont conscientisées sur l’importance de la régénération de l’environnement urbain et péri urbain à travers l’arboriculture ;
? La plantation d’arbres est promue de façon durable auprès de plus de 120 habitants bénéficiaires;
? plus de 250 arbres plantés dans 08 collèges et lycées d’enseignement secondaire avec 06 clubs d’écologie.

CODE : Communication pour le Développement au Cameroun
? Publication d’un ouvrage en 2000, ‘’La valorisation des déchets plastiques de Yaoundé’’
? Un magazine trimestriel produit, Récup’Action’’, dont 26 numéros déjà publiés ;
? Des films documentaires produits et diffusés plusieurs fois à la télévision nationale (CRTV) et sur TV5.
Promo-VASREB : Promotion de la Valorisation Agricole Saisonnière des Ressources en Eau des Bas-fonds à Mbalmayo-Cameroun ;
-Une dizaine d’ouvrages de maîtrise de l’eau construits : deux ponts de désenclavement de zones agricoles, deux barrages agricoles, quatre batardeau d’irrigation, deux cuves de stockage d’eau, deux sources aménagées ;
-Des équipements (motopompes notamment) et matériels de gestion de l’eau agricoles distribués aux communautés agricoles cibles.

GIPADU : Gestion Intégrée et Participative des Déchets Urbains à Mbalmayo, Cameroun ;
– Plus de 150 tonnes de compost produites ;
– Une association de femmes artisanes de récupération des déchets de films d’emballages plastiques créée ;
P-SEMRER : Promotion de la Sauvegarde des Marécages, des Ressources en Eau et des Raphias à Bayangam, Ouest-Cameroun ;
-Un document de plaidoyer sur la gestion concertée des ressources en eau communautaire produit ;
-Une plate-forme de gestion concertée des ressources en eau communautaire de Touegwe mise sur pied ;

PIGOMAE : Programme Intégré de Gestion des Ordures Ménagères et d’Agriculture Ecologique à Yaoundé-Cameroun.
– Un site de compostage-école mis sur pied ;
– Une parcelle de bananeraie de démonstration de la restauration agro-écologique des terres dégradées créée ;

PADAE : Promotion et Appui au Développant de l’Agriculture Écologique à Edéa-Cameroun ;
– 90 exploitants agricoles encadrés en pratiques d’agriculture écologique durables;
– Deux parcelles de bananeraie de démonstration de la restauration agro-écologique des terres dégradées créées ;

Environ 500 000 personnes sont directement ou indirectement soutenues par les différentes activités actuelles du CIPRE. Ce sont essentiellement les populations des quartiers défavorisés dans les villes d’intervention, constituant trois groupes cibles : les femmes et les enfants dans les ménages, et les artisans récupérateurs de déchets qui mènent de petits métiers de survie ;

Les actions du partenaire sont financées partiellement par les cotisations des membres, les recettes d’activités particulières notamment le recyclage des déchets plastiques, et principalement par les soutiens sous forme de subvention aux projets de la part des organismes partenaires au développement.

Accueil et transfert

Le trajet prendra environ trente minutes en véhicule de tourisme, sauf d’éventuels embouteillages.

La distance entre le lieu de résidence du volontaire et le lieu de mission est d’environ 1 à 1,5 km.
Chaque jour entre le lieu de résidence et la direction du CIPRE, lieu central de mission, le transport se fera soit en taxis soit en véhicule de tourisme par le cadre chargé de l’accompagnement quotidien du volontaire ; il n’est prévu aucun transport à moto.

Aéroport d’arrivée

Yaoundé

Hébergement

Le/la volontaire sera hébergé au Centre d’Accueil Norbert Kenne Memorial House ou dans l’un des hôtels disponibles au moment de la mission (avec divers services associés), proches de la direction du CIPRE.

Le volontaire sera hébergé dans une chambre individuelle, ventilée, ayant une salle de bain et un WC individuels, électrifiée et disposant d’un groupe électrogène au cas où une coupure d’électricité surviendrait. Le logement est gardé et protégé. Le lit est équipé d’une moustiquaire.

Matériel disponible sur place

La direction du CIPRE, lieu central de déroulement de la mission, dispose de l’essentiel des installations, équipements et matériels nécessaires pour un bon déroulement de la mission :

Paperboard, vidéo projecteur, Ordinateurs desktop avec imprimantes, système d’exploitation Windows et des logiciels office 2010

Je postule

Je postule

CM3OC2

Partenaire : CIPRE – Centre International de Promotion de la Récupération

C, Yaounde

GPS : lat
lon

Langues :

Francais

Thématique : Développement

Type d’intervention : Formation pour adultes

Compétences : Coordination de projet

Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : de 1 à 2 volontaires

Durée : 2 semaines

Mission disponible toute l’année

Nos missions

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Ce site est enregistré sur wpml.org en tant que site de développement.