Appui éducatif en français pour les élèves du Collège d’Anosy Avaratra

Retour aux missions

Nos Missions

Appui éducatif en français pour les élèves du Collège d’Anosy Avaratra

La maîtrise de la langue Française est importante dans le système éducatif malgache étant donné que la scolarité est bilingue. Pour les élèves de secondaire, il est tout aussi important car ils préparent d’ores et déjà leurs examens : le Brevet en premier cycle
Les missions se dérouleront pendant les vacances de Pâques et les grandes vacances scolaires.

Objectifs

1- Faciliter et encourager l'expression orale et écrite en français des adolescents
2- Impliquer les élèves dans la gestion et le respect de leur environnement
3- Préparations aux examens : BEPC (collège)

Intervention attendue du volontaire

1ère partie : VACANCES DE PAQUES : 06 au 17 Avril 2020
Appui socio-éducatif : Préparation des examens pour les 3è
Un groupe de 4 volontaires pour les classes de 3ème
Thèmes à aborder :
- Comment faire une synthèse ?
- Comment élaborer une fiche de révision efficace ?
- Comment bien réviser ?
2ème partie : GRANDES VACANCES :
Appuis socio – éducatif : pour les 4ème
Un groupe de 4 volontaires serait l’idéal à raison de 4 groupes de 15 le matin et l’après-midi pour les classes de 4ème
Thème à aborder : L’environnement
Etudes de textes basés sur l’environnement :
- Amélioration de la grammaire
- Renforcer le niveau de compréhension (oral et écrit)
- Enrichir le vocabulaire.
Les volontaires privilégieront le travail en groupe (groupe de 15 par volontaires)
Volet « Sensibilisation à la protection de l’environnement »:
Contexte :
Voici les principaux problèmes environnementaux rencontrés à Madagascar (sur la capitale)
- Pollution
- Gestion des eaux usées
- Erosion du sol
- Déboisement, déforestation
- Gestion de déchets non maîtrisée (plastiques et ordures ménagères)
- Présence de cours d’eaux mais absence de poissons
- Utilisation abusive de bois de chauffe (charbon)
Activités proposées :
- Qu’est-ce que l’environnement ?
- Les rôles et les responsabilités de l’homme dans la protection de l’environnement
- Mise en pratique des gestes essentiels pour la protection de l’environnement (montages de projets, exposés etc…) avec des thématiques précises liées au contexte malgache
NB : L’école s’investit beaucoup dans le domaine de la protection de l’environnement. Il faut donc noter que ce n’est pas un sujet nouveau pour les élèves. Les volontaires sont invités à apporter une valeur ajoutée dans le panel de sensibilisation qu’ils souhaitent apporter.

Remarque(s)

IMPORTANT : Pour cette mission, il est attendu du volontaire d'avoir un diplôme en lien avec l'éducation ou une expérience d'encadrement d'enfants.

Pour tout volontaire un extrait de casier judiciaire est exigé pour cette mission qui implique un travail quotidien avec des enfants et/ou mineurs. Les démarches sont à effectuer auprès du Ministère de la Justice, par Internet, à l’adresse suivante : https://www.cjn.justice.gouv.fr/cjn/b3/eje20.

Planète Urgence s’engage à respecter le caractère confidentiel et strictement personnel d’un tel document. Les missions ont lieu en mard et en août, pendant les vacances scolaires. Les missions se réalisent par équipe de 2 à 4 volontaires. Souvent, les volontaires organisaient des goûters le dernier jour de la mission. Pour ne pas créer de jalousies entre les enfants et dans le respect de notre charte du don, ces gouters n’auront plus lieu. Nous aurons l’occasion d’en parler pendant la formation de préparation au départ.

Type de bénéficiaires

•4ème : 120
•3ème : 120

Profil des bénéficiaires

-Niveau de Français à l'oral : Difficulté à s’exprimer à cause du manque de pratique.
- Niveau de compréhension : Moyen
-Niveau de Français écrit : Moyen

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Nombre de volontaires requis

De 3 à volontaires

Notre partenaire local

Ministère de l'Education Nationale malgache

Historique

Les Centres Locaux d'Échanges Francophones (CLEF) sont des petits centres de documentation et d’animation. Ils ont été mis en place entre 2004 et 2008, dans le cadre du projet de coopération franco-malgache d’ « Appui au Bilinguisme à Madagascar" » (ABM), financé par l’Ambassade de France à Madagascar. Les CLEF sont surtout implantés en zone rurale afin d’offrir aux populations un accès à la lecture et à la culture ainsi qu’un environnement favorable à l’apprentissage du français qui, bien qu’étant langue d’enseignement, reste mal maîtrisé par une grande partie de la population.
Le projet ABM avait ainsi pour but de réduire les inégalités linguistiques entre les zones rurales et urbaines en mettant à disposition des élèves et individus une documentation variée, leur permettant aussi bien d’accompagner leur travail scolaire que de se cultiver ou de se divertir. Le projet a notamment pris en charge la constitution du fond documentaire initial des CLEF ainsi que la formation des animateurs et des comités de gestion.
Cependant, le projet a finalement pris fin en août 2009 et c’est le Ministère de l’Éducation Nationale qui a repris la gestion centrale des CLEF. Des ONG et des associations telles que Planète Urgence ont également pris part au projet afin de renforcer le volet animation de certains CLEF et de les aider à se fournir en livres.
Le premier CLEF a été ouvert en 2005 et 105 CLEF ont été créés dans le pays. A ce jour, les 92 CLEF encore actifs comptent au total près de 90 000 adhérents et comptabilisent chaque mois plus de 49 000 visites, soit une fréquentation mensuelle moyenne de 491 personnes par CLEF.
Ces centres ayant, pour la plupart, été créés dans des communes qui ne disposaient auparavant d’aucune bibliothèque, les progrès en matière d’accès à la culture et aux livres pour les populations locales sont considérables.
Chaque CLEF est géré par un(e) bibliothécaire-animateur(trice) malgache qui propose des animations hebdomadaires (lecture, écoute de documents audio, jeux, animations autour du livre etc.). Ces bibliothécaires-animateurs sont recrutés localement, le diplôme minimum requis étant le niveau BEPC. Néanmoins, la plupart ont quand même le baccalauréat et certains peuvent être des instituteur-trice-s de l’Éducation Nationale.

Il existe 2 types d’adhésion au sein d’un CLEF :
- l’adhésion collective qui concerne des classes d’écoles primaires, collèges ou lycées (privés et publics). L’adhésion annuelle est de 40 Ariary (1,5 centimes d’€) par élève,
- l’adhésion individuelle qui, elle, s’élève à 400 Ariary (15 centimes d’€) pour les élèves de primaire, 700 Ariary (28 centimes d’€) pour les collégiens, 800 Ariary (32 centimes d’€) pour les lycéens et 1 000 Ariary (40 centimes d’€) pour les adultes.

Les inscriptions sont valables pour l’année scolaire, soit d’octobre à septembre, mais il est possible de devenir adhérent à tout moment dans l’année.
Les CLEF sont le plus souvent fréquentés par des jeunes des écoles primaires, collèges et lycées. Ces derniers viennent pour participer aux animations proposées mais aussi pour emprunter des livres. Le but étant de permettre aux jeunes de lire, s’exprimer et d’améliorer leur niveau de français. Les activités mises en place varient chaque jour en fonction de l’âge des enfants et de leur nombre. Il arrive que des adultes viennent également au CLEF, afin de lire un livre sur place ou d’en emprunter.

Pour plus d'informations consulter le site : www.abmclef.blogspot.com.

Environnement
Mahambo est une commune rurale, située au bord de la mer sur la côte Est, à 460 km d'Antananarivo et à 10 km de la ville de Fénerive Est. Elle compte environ 40 000 habitants, sur un territoire étendu. La majorité de la population vit d'agriculture ou d'élevage (riz, café, girofle...). Cependant, les hommes sont aussi pêcheurs et on trouve à Mahambo des commerçants et quelques artisans. La commune possède 13 écoles primaires publiques (EPP), 3 écoles communautaires, une école privée et un collège. Ces écoles se situent dans un rayon de 20 km autour de Mahambo. Le taux de scolarité en primaire à Mahambo est faible, 43% contre 73% au niveau national.
Le CLEF de la commune dispose d’un bon programme d’animations et d’ un local un peu exigu
et non électrifié. Le CLEF est géré par Emérentienne, animatrice depuis 2011. Elle travaille quotidiennement avec les 140 adhérents actifs (53 garçons, 75 filles, et 12 adultes), et est en relation avec les équipes pédagogiques des écoles où les enfants sont scolarisés (17 instituteurs mais seulement 7 titulaires et 10 maîtres-parents).

Accueil et transfert

Le volontaire devra arriver au plus tard le Dimanche après-midi avec sa mission.
Les volontaires seront accueillis à l'aéroport par un chauffeur mandaté par Planète Urgence et transférés dans leur hôtel où ils seront logés durant toute la mission.

Aéroport d'arrivée

Antananarivo [Ivato]

Hébergement

Les volontaires seront logé(e)s à l'hôtel " Lion d'Or", situé à 15 min à pied du collège. Les repas seront pris à l'hôtel.

Matériel disponible sur place

Le collège mettra à disposition des volontaires :
- 4 salles de classe électrifiées avec des tableaux noirs et tables-bancs,
- un lecteur DVD,
- un téléviseur.

Besoins en matériel
Un budget d’environ 50€ (soit 135 000 Ariary) d’ « input » est disponible à l’arrivée des volontaires pour l’achat du matériel indispensable pour le bon déroulement de la mission (donnés en monnaie locale par la Délégation de PU, lors du briefing à l’ arrivée). Les volontaires apporteront uniquement le matériel nécessaire à la mise en œuvre de leurs activités ; ils devront veiller à ce que le matériel consommable soit un matériel accessible pour les bénéficiaires, afin que les activités puissent être reproduites après leur départ. Ceci peut être des supports pédagogiques, des livres de texte simple en français (avec des illustrations), des CD ou DVD de films documentaires. Les fournitures scolaires de base se trouvent facilement à Antananarivo. L’achat de livres pourra être validé par Planète Urgence en amont de la mission.

Le financement d’une mission

Pourquoi payer pour partir en mission ?

Planète Urgence a fait le choix de s’associer à de petites structures, qui n’ont pas les moyens de rémunérer leurs volontaires mais qui ont un réel besoin d’appui et prend donc le parti de soutenir des associations aux moyens très limités.  En savoir plus.

 

Outre l’organisation logistique, le don mission permet la mise en place d’un réel processus de montage de projet avec le partenaire local. Notre équipe s’assure ainsi du réel impact des missions pour les communautés. Découvrez ce que comprend les frais d’une mission.

 

Par ailleurs, il n’existe pas de financements publics ou institutionnels pour encourager le développement du volontariat international de courte durée sur le thème de la formation professionnelle ou du partage de compétences. C’est pourquoi Planète Urgence demande aux entreprises dans le cadre du Congé Solidaire® et aux volontaires pour les Missions Solidaires de participer aux frais de la mission.

 

Notre Principe de solidarité

Le don mission ne correspond pas au montant réel du coût de la mission choisie par le volontaire mais a été calculé sur la base du coût moyen de nos missions. Nous avons fait ce choix pour ne pas favoriser certaines missions moins coûteuses que d’autres et permettre ainsi à tous nos partenaires de recevoir de manière équitable des volontaires intéressés par leurs actions.

 

Sur le même principe, le financement des offres de volontariat repose lui aussi sur ce concept solidaire : pour une même mission de 2 semaines, le don mission du Congé Solidaire® est plus élevé que celui d’une Mission Solidaire. Le coût des missions résulte en effet d’un équilibre entre ces deux sources de financement permettant ainsi aux personnes ne bénéficiant pas du soutien de leur employeur de partir en mission.

 

Le don ne comprend pas :
– le billet d’avion (dans le cadre d’un Congé Solidaire®, certains employeurs peuvent assumer également le coût)
– les vaccins éventuels,
– le visa éventuel

Tout comme le don mission, ces frais peuvent donner lieu à une défiscalisation.

Les dons de missions, défiscalisable à 66%

Tous les dons de missions ouvrent droit 66% de défiscalisation. Les dons sont déduits du montant de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66% pour les particuliers. Ainsi, par exemple, un don de 1 850 € après défiscalisation, reviendra à 629 € pour un particulier. . Les frais entourant la mission sont aussi éligibles à la défiscalisation. En savoir plus

Découvrez si votre employeur est partenaire de planète Urgence

 

 

 

Votre employeur n’est pas encore partenaire du Congé Solidaire® ?

 

Notre service partenaire vous aide à prendre contact avec le service dédié de votre employeur et vous accompagner.  Pour cela, postuler à la mission qui vous intéresse et précisez le nom de votre employeur.

Planète Urgence accompagne les volontaires dans la recherche de financement

Planète Urgence accompagne ses volontaires dans la recherche de financement afin que les missions soient ouvertes à tous. Il est possible de créer une page de collecte/crowdfunding. Tous les dons effectués par son réseau seront déduits du don global sur les sites partenaires de Planète Urgence. Les donateurs bénéficieront d’une déduction fiscale de 66% du montant de leur don en faveur de la mission.

Je postule

Je postule

MA2RC14

Partenaire : Ministère de l'Education Nationale malgache


Madagascar, Sabotsy Namehana

GPS : lat -18.834666
lon 47.562917


Langues :

Francais


Thématique : Education

Type d'intervention : Appui socio-éducatif

Compétences : Animation et Education


Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : de 3 à 4 volontaires


Durée : 2 semaines

Dates :

📅 04-04-2020 au 18-04-2020

📅 27-06-2020 au 11-07-2020

📅 11-07-2020 au 25-07-2020