Appui à la conception d’un plan de communication et création de supports

Appui à la conception d’un plan de communication et création de supports

Soutenir la réserve de Los Yaltes à l'élaboration d'un plan de communication.

Objectifs

La réserve écologique Los Yaltes compte plus de 200 hectares de forêts primaires, (+ 150 hectares mis à disposition par la communauté de Chalguayaco Alto) situées dans la province d'Imbabura, communauté de Chontal Alto. La réserve doit son nom aux deux grands arbres caractéristiques de cet écosystème, le « Yalte rojo » et le « Yalte blanco ». La réserve possède un écosystème unique appelé « la forêt de nuage ».

Afin de préserver cet endroit et faire connaitre le travail de conservation et reforestation mené par la Fondation; l'équipe réalise des campagnes de communication et de sensibilisation à l’environnement. Cependant, l'équipe actuelle et en charge de la protection de la réserve, n'a pas d'expertise en communication et a besoin d´améliorer ses supports.

Avoir une stratégie et un plan simple de communication permettrait à la fondation de toucher plusieurs cibles et de faire reconnaître leur travail. Ainsi, l'équipe aimerait créer des supports de communication à destination des communautés autour de la réserve.

La Fondation Los Yaltes ne compte aucune personne en charge de la communication par manque de moyens. Apporter un soutient permettrait à l'association de développer davantage des actions de communication.

Intervention attendue du volontaire

Le/la volontaire appuiera et formera l’équipe de Los Yaltes (3 bénéficiaires) à la création d’une stratégie de communication ainsi que dans la réalisation des supports de communication adaptés aux bénéficiaires et au grand public.

Dans une première étape, le/la volontaire devra aider l’équipe à identifier les grandes lignes, les
accompagner pour améliorer leur communication, à identifier les raisons/besoins/moyens de leur
communication visant différents publics, afin d’adapter son message pour chaque type
d’interlocuteur.


Dans une deuxième étape, le/la volontaire devra former l’équipe à la création des visuels simples
et modernes. Ces visuels auront pour objectif d’être publiés à travers les réseaux sociaux.


Parmi quelques sujets à travailler :
? Création d’un plan de communication : définir les lignes directrices
? Formulation des messages clairs et attrayants
? Identification de chaines de communication afin de faire connaitre et promouvoir le travail
réalisé par l’association.
? Faire des propositions des supports de communication en respect de la chartre graphique
et le public identifié.
? Amélioration des différents supports qui sont réalisés tout au long de l’année.
? Conception de nouveaux supports de communication.
? Animation et gestion des réseaux sociaux.

Remarque(s)

La réserve se trouve à environ 4h de Quito. La mission aura lieu 5 jours à la réserve Los Yaltes, 5 jours à la réserve El Tambo et 3 jours à Quito.

La formation aura lieu le matin pendant 3 heures et le reste de la journée sera destiné à la réalisation des supports audiovisuelles (vidéos, photos).

Les déplacements se feront dans un véhicule de la Fondation. Le/la volontaire sera tout le temps accompagné de quelqu’un de l’équipe.
Il est recommandé que le/la volontaire apporte un appareil photo/vidéo.

Le volontaire devra attester d’une bonne condition physique et suivre les recommandations des encadrants sur place (les sentiers ne sont pas dangereux mais accidentés).

Le/la volontaire devra attester d'un niveau intermédiaire en espagnol, mais les bénéficiaires comprennent un peu de français.

Le/la volontaire devra attester des compétences en communication. Grande motivation pour aider à la conservation de l’environnement et capacité à loger dans des conditions rustiques.

Mission disponible toute l'année.

Type de bénéficiaires

3 membres de l'equipe de la Fondation Los Yaltes. Il s'agit des trois associés de la réserve : le directeur général, le gérant et l’assistant administratif.

Philippe M - anthropologue-cinéaste,
Patricio A- gestion d’entreprises,

Profil des bénéficiaires

Les 3 personnes sont Bac +3 mais n'ont pas d'expertise en communication.

Dispositif(s) possible(s)

Congé Solidaire;Mission Solidaire

Motivation attendue

Grande motivation pour aider à la conservation de l'environnement.

Notre partenaire local

Los Yaltes

Historique

En 2005, Patricio Andrade et sa famille arrivent dans la région de Chalguayacu Alto ; ils tombent sous le charme de la région mais découvrent aussi l’ampleur des dégâts liés á la déforestation. Afin de pouvoir agir concrètement pour la protection de la forêt, ils achètent en 2013 une parcelle á Chalguayacu. En parallèle, ils créent la fondation qui a comme but de protéger la réserve naturelle des Yaltes et ainsi lutter contre la déforestation et contribuer á la réinstallation de la biodiversité.

La réserve écologique Los Yaltes compte plus de 200 hectares de « forêt des nuages », situés dans la province d'Imbabura, communauté de Chontal Alto. La réserve doit son nom aux deux grands arbres caractéristiques de cet écosystème, le « Yalte rojo » et le « Yalte blanco ».

La Réserve des Yaltes est constituée d'une forêt des nuages. Les « forêts des nuages » forment un écosystème tropical particulier où nuages et brumes couvrent la canopée une grande partie du temps. Une importante quantité d’eau est capturée par la forêt par condensation des gouttelettes sur les feuilles des arbres. Cet échange caractéristique entre le ciel et la forêt influence l’écologie de cet écosystème. Dans le monde, il y a moins de 4% des « forets de nuage » ; rares sont les endroits où cet équilibre est atteint.

Les « forêts des nuages » sont des écosystèmes peu explorés, qui intéressent la communauté scientifique. Plusieurs scientifiques, notamment de l’Université Pontificale Catholique d'Équateur (PUCE), sont déjà venus étudier la « forêt des nuages » de Los Yaltes. Des premiers inventaires (ornithologiques et botaniques) ont été réalisés. Une importante diversité d’orchidées a été observée, dont certaines très rares, de la vanille ou encore des plantes médicinales comme le Sangre de Drago.

Dans la zone Chalguyacu, plusieurs hectares de forêt primaire ont été déboisés dans les trente dernières années, surtout à cause de l’élevage. La déforestation provoque ainsi des glissements de terrain, la destruction de l’habitat naturel des animaux et une perte de biodiversité.

Ce type de foret est également une source de ressource importante pour les habitants de la région, notamment en termes de ressource hydrique. La protection de la forêt de nuage permet de réduire les risques de sécheresse dans la région. Les « forêts des nuages » possèdent une riche biodiversité et l’un des endémismes les plus élevés au monde, et pourtant, nombreuses d'entre elles restent encore très mal connues, comme la « forêt des nuages » de Los Yaltes. Ces forêts représentent aussi d’importantes ressources en eau pour de nombreuses populations puisque même en période de sècheresse, ces forêts sont capables de capter la dernière source d’eau possible soit celle des nuages. Si la forêt de nuage n’est pas préservée sa disparition provoquera la privation d’eau pour les populations locales, d’où l’importance de les préserver.

La fondation est composée de 3 associés et 2 salariés sur place dans la réserve. La réserve reçoit de temps en temps l’aide des volontaires internationaux.

L’association possède un bureau á Quito et une maison d’accueil dans la réserve constituée d’une maison ancienne typique, datant des années 1940. Dans le prolongement de cette maison a été aménagée une chambre avec terrasse, avec vue sur la forêt des nuages. Trois « cabañas » ont été construites cette année. Ces installations permettent pour le moment d’abriter les tentes confortables qui accueillent biologistes, chercheurs, visiteurs ou encore stagiaires.

Les projets de la fondation

L’objectif principal du projet est la préservation de la forêt de nuage, faire connaitre et reconnaitre son importance et sa richesse et faire prendre conscience de la nécessité de la préserver ainsi qu’amplifier la zone de protection de la réserve.
Les activités :
- Etablir un programme de reforestation pour récupérer les aires déboisées,
- Créer une station scientifique ouverte aux étudiants et chercheurs. Pour le moment, des chercheurs et des étudiants dans la réserve mais l’installation d’une station scientifique permettra d’amplifier les recherches.
- Développer une activité de tourisme écologique responsable dans la réserve. Pour l’instant quelques touristes sont déjà venus mais le programme n’est pas développé.
- Inclure les communautés locales dans le projet. : Les communautés autour étant un peu éloignées de la réserve, ne travaillent pas encore directement avec elle mais un des objectifs du projet est de leur fournir des formations dans le futur.

Les bénéficiaires

Les bénéficiaires du projets sont les habitants de la région de Chalguayacu mais également la faune et la flore : 80% de la réserve est une forêt primaire où ont été recensées plus d’une centaine d’espèces d'oiseaux différentes, une quarantaine d’espèces de mammifères y compris pumas et ours à lunettes (actuellement en danger) ainsi que des milliers de plantes tropicales indigènes, y compris une variété étonnante d’orchidées, et certaines très rares, des broméliacées et autres épiphytes. Également de nombreux batraciens dont quelqu’un endémique comme la grenouille marsupiale ou la grenouille de verre…

La plupart des habitants de la zone travaille dans le secteur minier dans la région de Junin, pendant qu’une plus faible part travaille encore dans les l’agriculture et l’élevage.

Dans la région il y l’infrastructure basique, une école, électricité et un petit centre de santé.

Accueil et transfert

Le/la volontaire sera accueilli à l’aéroport de Quito par une personne de l'équipe de la Fondation qui l’amènera jusqu'à son logement.

Aéroport d'arrivée

Aéroport Mariscal Sucre de Quito

Hébergement

A Quito, le/la volontaire sera logé dans un logement sécurisé situé dans le nord de la ville. Il/elle aura une chambre individuelle, une salle de bain avec eau chaude, et une connexion WIFI.

Dans la réserve, le/la volontaire sera logé dans une maison rustique (chambre individuelle, salle de bain partagée) et pas de connexion WIFI et dans la réserve El Tambo dans une maison de la communauté.

Matériel disponible sur place

Caméras vidéo, ordinateur, infocus

Je postule

Je postule

EQ1GC2

Partenaire : Los Yaltes

E, Quito/ Chalguayacu Alto

GPS : lat -0.1824739406839532
lon -78.46968815866867

Langues :

Espagnol

Francais

Thématique : Environnement

Type d'intervention : Formation pour adultes

Compétences : Communication, Médias et journalisme

Nombre attendu de volontaire(s) sur la mission : 1

Durée : 2 semaines

Nos missions