fbpx

Suivi des tortues marines sur sites de ponte et d’alimentation

Contribuer à l’amélioration des connaissances et à la prise en compte des tortues marines dans les activités humaines. Avec l’appui d’experts l’association Evasion Tropicale a débuté les premiers recensements de tortues marines et des sites de ponte en 1995 tout autour de l’archipel de la Guadeloupe et participé à la création du Réseau Tortues Marines de Guadeloupe en 1998. Elle a participé à l’élaboration du programme de conservation traduit sous la forme d’un plan de restauration national en 2005 et en suit les axes et directives. Elle mène actuellement les suivis sur les populations de tortues marines sur les sites de ponte de la côte sous le vent et sur deux sites d’alimentation de la baie de Malendure à Bouillante : évaluation des stocks, activités, comportements, mouvements, fidélité, évaluation des pressions et des solutions à mettre en œuvre… Elle assure par ailleurs l’information et la sensibilisation du public avec notamment la conception en 2012 d’un livret pédagogique en direction du grand public et des scolaires. L’association travaille depuis 2011 avec la municipalité de Bouillante sur le projet de création d’un centre de la mer, regroupant des informations (expositions, médiathèque) et des activités pédagogiques sur le milieu marin pour le public local, scolaire et touristique. Le but de cette mission pour les volontaires Planète Urgence est donc d’assister l’équipe de recherche à la collecte d’informations permettant de suivre l’évolution de l’abondance des populations de tortues, la fidélité spatiale et temporelle, d’identifier les menaces et leur évolution et d’apporter les outils d’information et de sensibilisation pour une prise en compte des tortues marines dans nos activités humaines. Les données récoltées sont compilées et transmises à l’ONCFS (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage), chargé du programme national de conservation, au besoin publiées, et adressées à toutes autres instances œuvrant pour la conservation.
Read More
Ce planning est présenté à titre indicatif. Il sera susceptible d’être adapté à la période, aux conditions météo, à l’équipe de volontaires et aux besoins spécifiques. Jour 1 : arrivée à l'aéroport - transfert (1h environ) - arrivée au logement. Jour 2 : rencontre avec le partenaire - organisation du logement, des courses, etc - présentation de l'organisation et des objectifs spécifiques de la mission (sites d'alimentation et de ponte des tortues marines, présentation des journées de nettoyage et de sensibilisation). Jour 3 : sorties terrain (présentation des sites de ponte, des sites d'alimentation et des tâches associées) - Présentation des bases de données - Présentation de l'organisation et du planning des tâches. Jour 4 à 13 : mise en oeuvre des suivis - tous les matins à 7h, 2 volontaires iront faire du comptage traces sur sites prioritaires à Bouillante et sur des autres sites au niveau de la côte sous le vent tous les 3 jours. - transect sur les 2 sites d’alimentation le matin et l’après midi, par équipes de 2 (les premiers jours surtout entraînement). - en cas de montée susceptible de tortue marine pour la ponte : nuit de surveillance pour les volontaires, repos le lendemain matin et un transect l’après midi. - entrée des données chaque jour - organisation et participation aux journées de nettoyage sensibilisation Jour 14 : rangement du logement - bilan de la mission - départ Deux jours de congés seront déterminés selon l’équipe de volontaires et les objectifs de la mission. Ils seront définis soit par tous les volontaires ensemble, soit par roulement. Attention: Si le volontaire désire pratiquer des sports à sensation, interdits par le règlement de Planète Urgence dans le cadre de sa mission, il a la possibilité de rester quelques jours à l'issue de sa mission afin de s'y adonner.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Association Evasion Tropicale
Read More
0
Read More
Read More
L’association Evasion Tropicale (AET) a été créée en 1992 en Guadeloupe par Caroline et Renato Rinaldi pour contribuer à la préservation de la biodiversité marine dans l’archipel de la Guadeloupe. Ce territoire, très diversifié, constitue une part importante du patrimoine de l’outre mer français notamment au niveau marin, avec la présence en particulier de massifs coralliens d’une grande richesse, de tortues marines et de cétacés (l’Outre mer abrite 80% de la biodiversité française). Voir : http://www.onml.fr/articles/outre-mer-des-enjeux-mondiaux-de-preservation-de-la-biodiversite/ L’association Evasion Tropicale œuvre depuis plus de 20 ans à la préservation de ce milieu marin exceptionnel sur lequel repose pour beaucoup l’économie touristique du territoire. L’insularité et le développement économique rendent ce patrimoine fragile particulièrement vulnérable. Pour répondre à cette problématique, les principales actions de l’association consistent à acquérir des connaissances sur la biodiversité marine et à évaluer les pressions sur l’environnement pour la prise en compte des milieux naturels dans le développement des activités humaines et la prise de mesures de préservation adaptées. L’association informe et sensibilise les scolaires, les professionnels, les usagers de la mer et le grand public par l’élaboration d’outils pédagogiques, l’organisation et la participation à des manifestations (Fête de la Science, Cap sur la Biodiversité…), des formations, des activités de découverte et l’accès gratuit au musée « Balen ka Souflé ». Elle intervient également dans le cadre du Réseau National (RNE) dans la gestion des échouages et détresses de mammifères marins et assure, de par son expertise et expérience, une veille environnementale sur des grands projets pouvant porter atteinte à l’environnement ou en favoriser la préservation. L’association Evasion Tropicale est particulièrement spécialisée dans l’étude, le recensement et la protection des tortues marines et des cétacés et de leurs habitats en zone Caraïbe. Elle a été primée en 2013 lors de la Conférence Annuel du Tourisme Durable de la Caraïbe pour ses actions en faveur de la protection de la biodiversité marine de Guadeloupe. Les cétacés Les cétacés font partie de ces espèces animales que chacun rêve d'approcher. Ils passent l'essentiel de leur temps sous l'eau, ce qui rend leur observation et leur connaissance difficiles. Le grand cachalot, la baleine à bosse et diverses espèces de cétacés ont été recensées dans les eaux de la Guadeloupe et des îles adjacentes par l'équipe de l'association Evasion Tropicale. Les populations, de baleine à bosse en particulier, ont été décimées lors des grandes campagnes de chasse aujourd'hui stoppées grâce au moratoire adopté par la Commission baleinière Internationale en 1982. Depuis, les stocks se reconstituent petit à petit dans les eaux de la Caraïbe et au niveau mondial, prouvant l'efficacité des mesures de conservation. Dans les Antilles françaises, les cétacés sont protégés depuis le 27 juillet 1995 et dans la Caraïbe, plusieurs programmes de conservation visent à assurer leur conservation. Caroline & Renato Rinaldi, les fondateurs de l'association, ont contribué à la mise en place de plusieurs programmes de conservation tels que le Plan d'Action pour les Mammifères Marins de la Caraïbe et le Sanctuaire baleinier dans les Antilles françaises (notamment grâce à une pétition ayant recueilli 10 000 signatures en 2006) et l'encadrement en Guadeloupe de l'activité d'éco-tourisme baleinier pour accompagner son émergence. Malgré ces initiatives, l'absence de cadre à l'annonce de la création du sanctuaire en 2007 a conduit à l'explosion pourtant prévisible des activités d'observation des cétacés, qui s'ajoute au développement des activités nautiques, du trafic maritime et conduit ainsi à la dégradation des lieux de vie des cétacés...
Read More
Les volontaires seront accueillis à l’aéroport par un membre de l’association et le transfert jusqu’au lieu de mission se fera en voiture (1 heure environ). Durant la mission, les volontaires rallieront leur lieu de mission à pied (1 à 2 km).
Read More
Pointe-a-Pitre [Le Raizet]
Read More
Les volontaires logeront à terre, à 20 minutes de marche du local de l’association, dans une maison équipée de chambres collectives (hommes et femmes séparés), sanitaires et cuisine.
Read More
Les outils suivants seront mis à disposition des volontaires pour leur permettre de mener à bien leur mission : - Sites d’alimentation : bouée de signalisation en surface, appareil photo, tablette de relevé des données, matériel informatique (ordinateur : tableur excel - word) - Sites de ponte : tentes, lampes, appareil photo, informatique (excel – word) Les volontaires doivent apporter le matériel suivant : palmes, masque, tuba.
Read More