fbpx

Montage et gestion de projet pour l’association Pencum Bambuk

Former les cadres de la plateforme et de ses membres à concevoir et gérer des projets de développement. L’objectif de la mission est d’améliorer les connaissances des cadres de Pencum Bambuk en matière de montage et de gestion de projets de développement. La formation dispensée par le/la volontaire Planète Urgence sera ouverte à l’équipe de la plateforme (comptable et animateur) ainsi qu’à celle des coalitions et leurs partenaires (radio communautaire, écoles, bibliothèque).
Read More
Une première mission a eu lieu en octobre 2012 : quatre études de cas ont été conçues. Une seconde mission est nécessaire. Les objectifs spécifiques de cette seconde formation seront : - la transformation d'une étude de cas en proposition de projet - et si possible, la présentation du canevas de projet de l'Union Européenne. A l’issue de la mission, les participants pourront : - traduire les besoins des populations en projets pertinents et réalistes, qui respectent la philosophie participative de la plateforme - mener une stratégie de financement de ces projets - mettre en œuvre ces projets - conseiller les organisations communautaires dans la conception et la gestion de leurs projets. Ils pourront enfin rechercher les sources de financements correspondants. L’intervention du (de la) volontaire ne fera pas de concurrence aux acteurs locaux parce que tout simplement il n’existe pas au niveau local l’expertise recherchée.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Equipe de Pencum Bambuk
Read More
12
Read More
Tous parlent tous français et maîtrisent les acquis de base en gestion de projets communautaires dans le cadre des projets de World Vision.Le niveau des participants va du brevet au Bac + 3. Ils exercent différentes professions : comptable, agent de développement, assistant communautaire, responsable de programmes, inspecteur, bibliothécaire, animateur, facilitateur, directeur de radio communautaire...
Read More
Pencum Bambuk est une plateforme d’organisations communautaires créée en 2003 et basée à Koungheul, département du centre-sud du Sénégal, à 370 kilomètres de Dakar. L'agriculture, surtout, mais aussi l'élevage, le maraîchage et le commerce sont les principales activités économiques de ses 180 000 habitants. L’agriculture est pluviale et peu productive à cause de la baisse de la pluviométrie, la baisse de la fertilité des sols, le manque d’intrants agricoles, et le manque de formation des paysans. C’est une population très jeune en majorité composée de Wolof, Socé, Peuhl, et d’une minorité de Kognaguis d’origine guinéenne. Pencum Bambuk vient de « Penc » qui est le lieu où se réunissent les sages du village pour régler les problèmes du village, « um » qui signifie de et « bambuk » le baobab. Le nom de l'association est donc "l'assemblée du Baobab". La plateforme a été créée avec l’appui de l'ONG World Vision dans le but d’encourager la solidarité entre les populations et de créer les conditions d’un développement autogéré. World Vision s’est implanté dans la région du « Bambuk » au milieu des années 90. Elle y mettait en œuvre un important programme multisectoriel de développement. Ce dernier incluait des interventions dans le domaine de la santé, de l'éducation, du micro crédit, de l'eau et assainissement, de l'environnement, de la sécurité alimentaire et de la protection des populations vulnérables. Dans la perspective de son retrait, elle a suscité la structuration des acteurs locaux et lancé un processus de transmission dès 2004 : les organisations communautaires se sont alors réunies en trois coalitions thématiques au sein de la plateforme : - la coalition Deggo ("Solidarité") rassemblant 30 petites associations dédiées à la santé des communautés, le bien-être général des enfants et la valorisation socioéconomique des femmes, - la coalition Manko ("Convergence") de 30 petites associations pour développer l’agriculture et l’autosuffisance alimentaire, - la coalition Benno ("Unité") qui compte 27 petites associations œuvrant à la généralisation de l’accès à l’eau . En septembre 2010, Pencum Bambuk a repris seul les projets de développement participatif à un moment difficile : le retrait de World Vision s’est traduit par une baisse drastique des financements alors que la région était touchée par l’arrêt précoce des pluies qui menaçait la sécurité alimentaire et les revenus des ménages. La plateforme a acquis le statut d’ONG en 2011 pour répondre à ce nouveau défi. Elle a lancé son premier programme biannuel basé sur deux volets : un projet consacré à l’alphabétisation, porté par la coalition Deggo, et un second portant sur la sécurité alimentaire, de renouvellement de semences et de promotion de nouvelles variétés de mil et de sorgho par Manko. Elle intervient auprès de 3 200 bénéficiaires, dans quinze villages de trois des six communautés rurales du département : Ida Mouride, Fass Thiéckène et Saly Escale. Elle bénéficie du soutien technique et financier de l’Institut Sénégalais de Recherche Agricole et de l’Etat du Sénégal.
Read More
Le / La volontaire sera accueilli(e) par un cadre de Pencum Bambuk et un représentant des collectivités locales. Il ou Elle sera transféré sur le lieu de mission, dans un véhicule 4x4. La durée du voyage entre Dakar et Koungheul est de 7 h de route, y compris le temps perdu dans les embouteillages à Dakar.
Read More
Dakar [Aéroport Léopold Sedar Senghor/Yoff]
Read More
Le / la volontaire sera logé(e) dans une famille d'accueil, avec chambre individuelle et accès à une salle de bain. Un taxi assurera les trajets entre le lieu d’hébergement et le lieu de formation.
Read More
Le / La volontaire aura à sa disposition : un local équipé d’un ordinateur fixe, d’une connexion internet, d’un vidéo-projecteur, d’une imprimante ; des bloc-notes et des crayons.
Read More