fbpx

Former l’équipe de l’ONG Enda aux techniques de communication

Renforcer l’équipe de l’ONG Enda aux méthodes de communication afin d’améliorer la qualité et l’efficacité de leurs actions de sensibilisation Le bureau d’Enda OI à Mahajanga met en œuvre quatre projets dans le cadre de son programme de développement urbain : deux projets pour l’assainissement liquide et solide de la ville, un projet de lutte contre la violence intrafamiliale et un projet autour d’un centre d’éducation alternative. L’ensemble de ces projets a une action commune : la sensibilisation. L’association organise une à cinq interventions de sensibilisation par mois, tous projets confondus. A titre d’illustration, pour le projet assainissement, 80% de la population majungaise (250 000 habitants) doit être sensibilisée aux enjeux d’un environnement propre : cette activité occupe ainsi une grande partie du travail de l’équipe et est essentielle au bon déroulement du projet global. En fonction des projets, les thématiques de sensibilisation se distinguent et les publics cibles varient : sensibilisation d’une population vulnérable sur les pratiques de l’hygiène au sein d’un secteur d’intervention, sensibilisation des jeunes au projet d’éducation alternative, sensibilisation des étudiants sur la lutte contre la violence conjugale, ou encore, sensibilisation des institutions et des pouvoirs publics sur les pratiques de plaidoyer. Enda OI intervient donc sur une palette très large de population cible avec une multitude de thématiques, toujours liées à ses programmes. Ces publics sont définis selon leur lieu d’habitation, leur typologie ou encore leur âge. La force d’Enda OI réside dans sa connaissance du terrain et sa communication auprès des populations les plus vulnérables. La sensibilisation permet à l’équipe d’Enda OI d’établir un contact précieux avec la population et un dialogue de proximité. Elle intervient sur différents types de sensibilisation : sensibilisation de masse, à domicile, réunion communautaire, concours ou encore sous la forme d’atelier. En 2015, sur le projet d’éducation alternative, Enda OI a pour objectif de sensibiliser 2500 personnes (sans compter la sensibilisation par les médias, avec la diffusion de spots radio ce chiffre peut s’élever à 85 000 personnes). Pour le projet de prévention et de lutte contre la violence conjugale, cet objectif est de 105 000 personnes (dont 85 000 personnes sensibilisées par média). Enfin, 112 500 personnes (dont 85 000 par les médias) seront sensibilisées aux pratiques de l’hygiène et à l’assainissement. Pour atteindre ces objectifs, l’équipe d’Enda OI ressent le besoin de faire évoluer ses techniques de sensibilisation. Actuellement, elle travaille à partir d’outils créés par elle – même en fonction des connaissances du terrain de chacun : chacun s’adapte et dispose d’analyses personnelles sur la manière de sensibiliser et de communiquer (jeux de rôles à partir de contes et de travaux pratiques pour les enfants, mise en situation pour les jeunes, jeux sur la mise en place d’un code de la propreté à partir de la création de panneaux de signalisation). Mais l’équipe est confrontée aux limites de la diffusion de l’information. Le nombre de personnes touchées par certains projets stagne, ou diminue, ce qui a lancé une véritable réflexion en interne. De plus, le manque de retours des bénéficiaires en vue d’une étude de l’impact du projet ou encore le manque de gestion du réseau des partenaires donnent un sentiment de non achèvement de l’action. C’est pourquoi tous les membres ont exprimé ce besoin de capitaliser et de valider leurs savoirs : comprendre pourquoi communiquer selon telle méthode, savoir comment adapter son discours en fonctions du type de sensibilisation (médias, masse, etc.)... Pour répondre à ce besoin d’approfondissement des compétences sur les techniques de communication et de sensibilisation, Enda a fait appel à Planète Urgence.
Read More
La mission aura lieu à Mahajanga, ville de 250 000 habitants située à 550 km au nord-ouest d’Antananarivo, au bord du canal du Mozambique. La mission se tiendra dans les locaux d’Enda OI à la Voirie, dans le quartier de Maroloka. Chaque jour, le transport entre le lieu d’hébergement et le lieu de mission se fera avec un taxi ou un véhicule de location, choisi par Enda. Elle se déroulera du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 le matin et de 14h00 à 16h00 l’après midi, soit 5h par jour.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
L'équipe d’Enda OI à Majunga
Read More
0
Read More
La formation est destinée au personnel d’Enda OI, basé à Majunga. Il y aura 8 bénéficiaires (de 30 à 48 ans) dont 4 femmes et 4 hommes. Il s’agit de la responsable du volet sensibilisation ainsi que des responsables ou coordinateurs de projets qui organisent, participent et animent leurs propres sensibilisations.Les bénéficiaires de la mission ont un niveau de diplôme entre le baccalauréat et le Master 2 pour certains. Ils ont une très bonne maîtrise du français, qui est leur langue de travail (écrit et oral) Aucun d’eux n’a reçu de formation en techniques de communication auparavant. Leurs connaissances actuelles ont été apprises via des recherches ou grâce à l’appui de la responsable de la sensibilisation (qui a elle-même reçu des formations dans ce domaine avant son arrivée à Enda).
Read More
Enda océan indien est une antenne autonome de l’ONG internationale enda tiers-monde dont le siège est à Dakar, Sénégal, créée en 1972 par M. Jacques Bugnicourt, un homme politique français. L’antenne Océan Indien a été créée à Antananarivo en 1996. Enda OI intervient en milieu urbain dans les bas quartiers (bidonvilles) dans une logique constante de réponse et d’accompagnement d’initiatives locales afin de lutter contre la pauvreté et contre l’exclusion sociale, avec pour objectif de promouvoir une vision de la ville ouverte à chacun, y compris aux populations les plus démunies. Depuis sa création, l’ONG a œuvré pour la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes en situation difficile, la formation des acteurs sociaux, l’amélioration de l’habitat des familles très démunies et la gestion des ordures ménagères, la lutte contre les violences conjugales. Enda intervient principalement dans les bas quartiers d’Antananarivo. Quartiers facilement inondables où les infrastructures publiques en matière d’assainissement, de santé et les services publics, d’habitation sont faiblement présents. Ces endroits se trouvent souvent surpeuplés. Elle compte également une Antenne dans la ville de Mahajanga, ville secondaire de Madagascar durement touchée par la crise politique et économique de 2009 qui a entrainé la fermeture de nombreuses usines, entrainant une augmentation du chômage, du secteur informel et une forte paupérisation des habitants. Près de la moitié des urbains vivaient alors en dessous du seuil de pauvreté. Aujourd’hui à Antananarivo et Mahajanga, Enda OI met en œuvre six programmes principaux qui sont l’accompagnement des jeunes en situation difficile vers la réinsertion sociale et professionnelle (depuis 1996), la formation des travailleurs sociaux (depuis 1998), la prévention et la lutte contre la violence conjugale (depuis 2008), l’assainissement durable des quartiers (depuis 2005) , l’amélioration de l’habitat des familles démunies (depuis 2001) et depuis novembre 2013 après une phase d’étude de deux ans un projet d’lhôtel école qui forme des jeunes en difficultés à devenir des professionnels en hôtellerie. Les bénéficiaires de l’action d’ENDA OI sont, à fin janvier 2014 - 500 familles soutenues par le projet d’amélioration de l’habitat, - 60 familles suivies dans le cadre du projet d’accès aux latrines, - 500 emplois créés grâce à la mise en place de comité de pré-collecte des déchets, - 300 jeunes en moyenne fréquentent régulièrement nos 4 centres d’accueil de jour, - 300 femmes victimes de violences conjugales accompagnées annuellement par Enda ou une autre structure, membre du réseau, formée par Enda, - 25 jeunes en formation à l’hôtel-école. Enda reçoit un soutien financier de bailleurs multiples : Union Européenne, AFD, Ville de Paris, Fondation Auteuil, Fondation Pro Victimis, Helvetas, Lyon’s club, Fondation Nicolas Hulot, Ircod. ENDA OI bénéficie également de soutien matériel, technique ou autre grâce au partenariat avec des établissements divers qui sont intéressés par le projet : Holcim, Carlton. Au total, 135 personnels travaillent aujourd’hui pour ENDA OI à Madagascar, dont 110 au siège à Antananarivo et 20 auprès de l’antenne de Mahajanga. L’un d’entre eux est bénévole, tous les autres sont salariés.
Read More
A l’arrivée du/de la volontaire à l’aéroport international d’Antananarivo, un chauffeur mandaté par Planète Urgence l’accueillera. Il le/la conduira à la Maison des volontaires (Durée du trajet : 40 minutes) Le transfert vers Majunga se fera le dimanche par la compagnie « 1ère classe », qui propose des véhicules vérifiés et climatisés. A Majunga, le jour de l’arrivée du volontaire, un membre de l’équipe d’Enda OI, muni d’une pancarte, assurera l’accueil, et le/la conduira à son hôtel, avec le taxi prestataire d’Enda. A la fin de la mission, le/la volontaire partira de Majunga le samedi, pour retourner à Antananarivo.
Read More
Antananarivo [Ivato]
Read More
A Antananarivo, le / la volontaire sera hébergé(e) à la Maison des Volontaires située dans le centre historique de la capitale Antananarivo. A Majunga, le/la volontaire sera logé à l’hôtel « Chez Madame Chabaud », qui dispose d’une chambre tout confort. Il prendra tous ses repas à l’hôtel, sauf le midi, s’il le souhaite : il pourra déjeuner avec les participants soit à la cantine, soit dans un petit restaurant type « gargote », à proximité.
Read More
A Majunga, le bureau dispose d’une salle de réunion ventilée avec un tableau blanc. Le bureau est équipé de six ordinateurs (Windows 2007), deux imprimantes, deux vidéoprojecteurs, deux tableaux à craies. Les matériels disponibles sont: des flip charts, des markers, un vidéo projecteur, un lap top, un tableau. Lors de l’organisation de la mission, des exemples d’outils de communication dont disposent l’équipe de Enda pourront être transmis aux volontaires
Read More