fbpx

Former l’équipe de CINCA à l’utilisation de logiciels de graphisme et création d’une identité visuelle

Former l’équipe de CINCA à l’utilisation de logiciels de graphisme afin de créer une marque de biofertilisants. Cette mission s’inscrit dans un projet global d’accompagnement à CINCA sur la création d’une marque de bio fertilisants (voir fiche 3059 Soutien à la création et l’implémentation d’une interface de vente en ligne). Le CINCA souhaite développer une marque de bio fertilisants, pour cela ils ont besoin de créer une identité visuelle de la nouvelle marque. L’objectif est d'homogénéiser et de décliner ensuite une identité visuelle sur tous les supports de communication (site internet, emballage, flyers). Les connaissances acquises durant la mission serviront donc aussi á l’équipe de l’association pour améliorer ses supports de communication. La mission consistera en deux étapes : -Conseiller le CINCA sur la création de la marque (conseil sur la image et vision de la communication). -Former l’équipe à l’utilisation de logiciels de graphisme pour homogénéiser les supports de communication. En effet, pour CINCA il est indispensable de travailler l’image de la marque afin de pouvoir attirer des clients. Le CINCA manque toujours de connaissances en communication et graphisme. Passer par un prestataire en graphisme pourrait relever des coûts trop conséquents pour une association, qui préfère continuer à maximiser l’argent utilisé directement pour le développement des activités agricoles.
Read More
Cinca qui travaille sur la promotion de la permaculture cherche à lancer une marque de bio-fertilisant. Pour cela elle a besoin d’être accompagnée dans la création d’une identité visuelle et dans l’utilisation des logiciels de design afin d’être autonome par la suite dans la création de supports visuels.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
3 personnes participent à la formation : le responsable de communication, l’administrateur, et le responsable de commercialisation. Les participants n’ont pas de connaissance technique sur le sujet. Tous savent lire et écrire, les différents responsables ont tous au moins le niveau licence dans leurs domaines Les membres de l’équipe ont entre 25 et 50 ans.
Read More
3
Read More
Read More
L’association CINCA a été fondée en mars 2016 par Rémi Thinard. CINCA est un Centre Interculturel de Formation et Recherche en Agroécologie situé à La Esperanza, à 60 km de Quito. Le Centre est une ferme démonstrative, durable et communautaire qui a comme but de soutenir les producteurs locaux. L'objectif principal est de valoriser les pratiques ancestrales. Pour CINCA avant tout il s'agit aussi d'une question de santé. En effet, plusieurs maladies sont présentes dans le village, l'accès des producteurs et de la population à des aliments nutritifs diminue les probabilités d'être malade. Le Cinca a été crée afin de montrer qu’il était possible de produire de la nourriture de qualité et en quantité suffisante en utilisant des techniques agro écologiques. L'association a dédié ces deux dernières années au nettoyage du terrain de 1,5 ha et à la mise en place d'une production maraîchère à travers une agriculture durable allant au-delà de la pure production alimentaire. Sur le terrain se cultive une grande diversité de légume tels que : carotte, oignon, betterave, courgette, laitue, petit pois, haricot, pomme de terre, maïs, tomates... Le CINCA a choisi de s’implanter à la Esperanza car c’est une région où l’eau est particulièrement de mauvaise qualité dû au pollutions environnementales. L’utilisation d’une agriculture respectueuse de l’environnement est donc un bon moyen d’améliorer les conditions de vies de la population locale. De plus, le CINCA a aussi vocation à être un lieu d’apprentissage pour chaque personne voulant se former à l’agroécologie. Pour ce faire, le CINCA, organise une fois par mois, des formations pour se former aux pratiques utilisées en permaculture. La mission de CINCA est : -Développer un réseau de commercialisation cooperative et equitable notamment en achetant des produits de cours circuit. -Mantenir le centre comme un exemple sustentable et un endroit de formation en agro écologie et bio construction. -Apprendre et partager des connaissances auprès des producteurs locaux, des étudiants. -Semer des graines creoles. -Faire de la recherche scientifique et développer des connaissances dans le traitement des ressources naturelles. L’association compte une équipe de 15 personnes dont 10 salariés et des volontaires. Les volontaires viennent soutenir les activités quotidiennes du centre, notamment l’entretien de la parcelle : -Remi Thinard : Coordinateur général. -Luis Molina: Coordinateur volontaires et construction. -Margot Torres: Responsable de production. -Andrea Vaca: Responsable de commercialisation. -Maxime Gianton: Responsable communication. -Alienor Quimbler et Charlotte Boco : Responsables programme semences libres. -Hilario Morocho : Formateur en agroécologie. -Micaela Lipman : Assistante Coordination. Le CINCA se finance à 70% grâce aux formations et à la vente de légumes. Les 30% restant viennent de la municipalité et des porteurs de projets. Le budget de fonctionnement annuel est d’environ 80 000 Dollars. Le Clubs rotary de Quito a donné $50000 pour la construction du futur laboratoire de microbiologie et Le club de Quito Equinoccio a donné $66000 pour la construction de la ferme au début du projet. Un des aspects les plus important de ce modèle de production est de mettre en place un système agro écologique, qui consiste à trouver une autonomie alimentaire, une autonomie énergétique et une certaine sobriété. Cela veut dire que la ferme essaie d'éviter tous les apports externes comme les amendements, les insecticides, les pesticides, la nourriture... Aujourd’hui, nous pouvons dire que la ferme est orientée autour de cinq activités principales : - La production de légumes pour la commercialisation - Les formations en agroécologie - La bioconstruction - La production de semences Libres - Le développement de marchés pour le petit producteur. Exemple de projets réalisés durant les deux dernières années : -Création d’une ferme autosuffisante de 1,5 hectare. -Reproduction de semences paysannes pour une meilleure qualité de produits. -Formation à l’agroécologie pour près de 70 producteurs. -Système de commercialisation de légumes bio. -Construction d’une salle de classe (amphithéâtre) pour 70 personnes. Aujourd’hui, le CINCA forme de nombreuses personnes à l’agroécologie à travers le volontariat ou les formations et travaille au développement des marchés pour les petits producteurs pour leurs permettent de vivre décemment de leur production. De plus, ils travaillent aussi sur la reproduction de semences paysannes pour assurer une autonomie aux paysans et au CINCA. Aussi, prochainement ils espèrent développer une activité de recherches grâce à la construction d’un laboratoire de microbiologie. Les bénéficiaires du centre sont 200 paysans sur la région de Pedro Moncayo (par l’achat d’une partie de leur production agricole et par la formation aux techniques d’agroécologie). L’association est situés à Pedro Moncayo dans la province de Pichincha Á 51 km au nord de Quito, et distribue ses produits dans toute la zone Cayambe à Quito et forme des paysans de tout l’Equateur. La majeure partie des habitants de Pedro Moncayo sont agriculteurs et produisent principalement du blé, de l’orge, des pommes de terre, des lentilles et du maïs. Pedro de Montoya compte environ 4800 habitants dont la moitié font partie du peuple indigène de Kayambi. 80% d’entre eux vivent dans le secteur rural. Dans la commune il y a un déficit d’infrastructure basique, l’eau est de mauvaise qualité, manque de système d’évacuation, l’environnement est pollué á cause de l’utilisation de fongicide et de pesticide par les producteurs floricoles de la région ce qui affecte la santé des habitants de la région et provoque notamment des problèmes respiratoires. Il y également un manque dans l’éducation, la santé et les revenus des habitants. En ce qui concerne la production agricole on observe une diminution voir suppression de la production de certains produits agricoles á forts niveau nutritif (quinoa, fèves, mashua, misos) ce qui entraîne des changements dans les habitudes alimentaires avec une augmentation de la consommation d’aliments peu nutritifs ce qui a des répercussions graves sur la santé des habitants de la région. Un des objectifs de la ferme du CINCA est de sauver les graines des cultures traditionnelle d’aliment á fort valeur nutritionnelle, économique et culturel. Le CINCA collectionne, reproduit et distribue des semences natives.
Read More
Le CINCA est situé à 1h-1h30 de Quito. Le volontaire sera accueilli par l’administrateur du CINCA,Rémi Thinard.
Read More
Quito [Mariscal Sucre]
Read More
Le/la volontaire sera hébergé dans un dortoir qui dispose d’une capacité d’accueil de 6 personnes. La salle de bain et les wc sont communs à l’ensemble des volontaires. Le volontaire disposera d’un accès à l’électricité et internet. Les lits ne sont pas équipés de moustiquaires car il n’y a pas de moustiques sur le site. La chambre n’est pas climatisée. Le CINCA ne nécessite pas de protection particulière car il est situé dans une zone calme et sécurisée.
Read More
Le CINCA, dispose d’un bureau avec deux ordinateurs et internet. Le/la volontaire pourra avoir accès à ces ordinateurs et à tous le matériel de bureaux. Il pourra cependant amener son propre ordinateur si cela lui semble utile. Il est neccesaire de vérifier avant le départ la version des logiciels informatiques du CINCA afin de prévoir l'achat des licences.
Read More