fbpx

Formation théorique et pratique sur des techniques de fabrication de pains

Renforcer les connaissances et les capacités de fabrication de pains des femmes leaders boulangères, membres de la Chambre Régionale des Métiers, bénéficiaires de l’accompagnement d’I2DA. I2DA souhaite que le/la volontaire apprenne aux femmes responsables des coopératives des quartiers de Lomé les différentes techniques de fabrication du pain. Ainsi une première phase du projet va constituer à former en deux semaines les leaders boulangers de la Chambre Régionale des Métiers (CRM) responsable des coopératives des femmes boulangères de 5 quartiers de Lomé (Kegue, Novissi, Forever, Be Kpota et Klikame). Et la seconde phase sera une restitution de la formation par les leaders boulangères aux membres de leurs coopératives respectives suivies par I2DA. La mission du/de la volontaire permettra à l’association de renforcer sa visibilité et sa crédibilité auprès des populations et des organismes étatiques. Dès lors, elle permettra d’augmenter la création et/ou l’affiliation du nombre de coopératives et de groupements encadrés par I2DA et donc sa capacité d’action. A terme, il s’agira pour I2DA de créer une plate-forme du corps de métier de la boulangerie sur toute l’étendu du territoire Togolais en vue et dont les membres seront les coopératives des femmes boulangères de chaque quartier ; de chaque arrondissement ; de chaque villages ; de chaque préfecture ; de chaque régions. Dans chaque région, l’association impliquera, les Chambres Régionales des Métiers ; la direction de l’artisanat ; la chambre du commerce et d’industrie qui sont des organisations mises en place par l’Etat togolais en vue de fédérer les efforts des artisans Togolais et de promouvoir le commerce. Les femmes de la coopérative produisent des pains sucrés et salés, de tailles différentes. Les pains coûtent entre 25 et 500 francs CFA. Chaque femme vend près de 1000 pains par jour et a une clientèle de 500 à 1000 personnes dans sa localité. Elles rencontrent plusieurs obstacles dans l’exercice de leur activité : - concurrence sur le marché - difficultés à mobiliser des ressources pour financer la production de pains à grande échelle - manque d’accès aux formations locales de renforcement de capacités pour améliorer leurs techniques de fabrication. - difficultés dans les négociations avec les services hôteliers et les restaurateurs pour la vente de leurs produits - difficultés à négocier en français, en raison de la faiblesse de leur niveau d’étude. En perfectionnant les gestes et les techniques utiles à cette activité, ces femmes pourront être plus compétitives dans leur production en matière de goût, de diversité des produits, de présentation et de qualités nutritives. Indirectement, elles pourront augmenter leurs revenus et ainsi devenir plus autonomes et indépendantes. Au Togo, le pain est un aliment de base très consommé. Il est produit par les sociétés agro-alimentaires, des coopératives, des ONG, des entreprises individuelles. Malheureusement, il n’existe pas vraiment de cadre de concertation regroupant ces acteurs en vue de renforcer leurs capacités et de partager leurs compétences. La peur de la concurrence entre les acteurs fragilise le secteur. De plus, même s’il existe des compétences disponibles sur le terrain pour renforcer une entité d’acteurs, le coût de prestation reste élevé (entre 500 000 et 1 000 000 de FCFA). Les femmes de la coopérative n’ont pas cette capacité financière pour solliciter l’appui de ces experts.
Read More
La formation comportera 2 volets : - une partie théorique qui se déroulera la première semaine de 10h à 13h d’abord au siège d’I2DA (4 jours) puis au siège de la CRM (1 jour) établi dans le quartier de Bè Kpota. - une partie pratique qui se déroulera la deuxième semaine de 10h à 15h et sera dispensée a l’esplanade de l’hôtel Katamatou (4 jours) puis dans l’entreprise de l’une des participantes (choisie par l’équipe d’I2DA) issue des quartiers de Lomé (Kegue, Novissi, Forever, Be Kpota et Klikame). La distance entre le lieu de résidence et la salle de formation d’I2DA est de 800 mètres. Le/la volontaire se rendra sur son lieu de mission avec la moto de la directrice. Il/elle sera conduit(e) par Edem, l’assistant comptable de l’association. La distance entre le lieu de résidence et la CRM est de 3km et celle entre le lieu de résidence et les entreprises des participantes est de 1 à 3 km. Les trajets se feront dans le taxi de M. Kwami AGBENYIGAN, le/la volontaire sera accompagné par la directrice ou par l’assistant comptable d’I2DA. I2DA pourra être invité à la fête nationale du Togo le 13 janvier. Dans ce cas le volontaire devra suspendre la formation afin de participer avec l’association à cet évènement national.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Les femmes boulangères membres de l'Association. Région des Savanes.
Read More
0
Read More
Parmi ces femmes des villages de Mome et Attitogon, âgées de 25 à 50 ans, aucune n’a suivi de formation préalable ; elles ont appris seules à produire du pain, des beignets et des gâteaux traditionnels. (Une première mission a eu lieu avec les femmes leaders boulangères membres de la Chambre Régionale des Métiers)Le niveau de formation des participantes va du CEPD (Certificat d’Etudes du Premier Degré) au BEPC (Brevet d’Etude du Premier Cycle). Les participantes comprennent peu le français, à l’écrit comme à l’oral. Lors de cette formation le/la volontaire sera soutenu/e par un interprète en « Ewe », la langue locale.
Read More
L’association « Initiative pour un Développement Durable en Afrique » (I2DA) est une association créée en 2007 par dix jeunes étudiants de Lomé, et reconnue par l’Etat en 2009. L’association I2DA s’est fixée pour objectif de contribuer à la réduction du chômage ou du sous-emploi des jeunes (de 15 à 35 ans), qui représentent plus du tiers de la population. En effet, selon une étude du Programme des Nations Unies pour le Développement (publiée en 2011) : 22.9% de jeunes femmes togolaises et 17.73% des jeunes hommes seraient en situation de sous-emploi (c'est-à-dire qu’ils occupent un poste à temps partiel ou travaillent dans le secteur informel à un poste qui ne correspond pas à leurs qualifications). Pour lutter contre le sous-emploi, l’I2DA souhaite aider les jeunes à lancer leur propre activité génératrice de revenus. Dans cette perspective, elle leur propose un accompagnement et des formations sur l’entrepreneuriat et l’accès au crédit. L’I2DA a lancé deux programmes : - la Coopérative d’Appui pour le Développement (COOPAD) en 2010, qui réunit trois agences de microcrédit. Elle est aujourd’hui autonome financièrement et gérée par des anciens bénéficiaires de l’association I2DA. Elle a octroyé des crédits à 4 650 jeunes porteurs de projets à un taux d’intérêt de 1,5% par mois pour une durée maximum de 12 mois, ce qui leur a permis de lancer leur activité. En moyenne, les prêts accordés s’élèvent à 500 000 FCFA (environ 760 euros). Le montant maximum du crédit est de 3 000 000 FCFA (environ 4 500 euros). Le taux de recouvrement de ce programme (remboursement des crédits) est aujourd’hui estimé à 75%. - et le programme FAVOR pour Fonds d’Aides aux Veuves, aux jeunes Orphelins et aux personnes Retraités depuis 2012. Le programme cible les populations les plus fragiles comme les femmes et les jeunes qui rencontraient des difficultés à rembourser les microcrédits accordés par la COOPAD. Le taux d’intérêt est alors de 0,8%. Le montant moyen des prêts est de 150 000 FCFA (230 euros environ). Ce programme compte aujourd’hui 350 créditeurs et un taux de recouvrement de 95%. Il n’est pas pour le moment autonome. Quand le programme FAVOR sera autonome et dégagera même un bénéfice, I2DA souhaiterait utiliser ces fonds pour créer un orphelinat et un centre pour les personnes âgées qui sont deux projets qui lui tiennent à cœur. Oui mais justement pourquoi ca leur tient à cœur ? Pbmatique qui n’est pas prise en charge ? L’association est membre du Conseil National de la Jeunesse (CNJ) du Togo : le Conseil est une plateforme de concertation des organisations de jeunes sur les questions de développement du Togo. Créée par le gouvernement togolais, le Conseil met en lien les associations, leur offre un soutien financier et organise des formations sur des thèmes relatifs à la jeunesse ou à la démocratie, à la gestion d’une association ; elle reçoit également le soutien technique du Programme gouvernemental d’Appui à la Société Civile en Réconciliation Nationale et de la Fédération des Femmes d’Affaire togolaises. Son budget actuel de fonctionnement est de 500 000 FCFA (environ 760 euros) hors fonds distribués dans le cadre du microcrédit. L’association est animée par une petite équipe de cinq bénévoles (président, vice-président, trésorier et conseillers).
Read More
Le/la volontaire sera accueilli/e par la directrice d’I2DA, Mme ZEWU Afiavi Akpene et M. ALLASSANE Ouattara, Président de la Chambre régionale des Métiers (Partenaire local d’I2DA). Il/elle sera conduit(e) sur le lieu de mission, accompagné de la directrice de l’association, dans un taxi, conduit par M. Kwami AGBENYIGAN. Le trajet durera environ 1 heure.
Read More
Lome [Tokoin]
Read More
Le/la volontaire sera hébergé/e à l’hôtel Katamatou situé à 500 mètres du siège de l’association. Il disposera d’une chambre individuelle, électrifiée et climatisée, d’un lit, d’une salle de bain et d’un WC individuel. La sécurité de l’hôtel est assurée un gardien. Le/la volontaire prendra son café matinal à l’hôtel. A midi il/elle mangera au bar restaurant SKY situé à 900 mètres du lieu de résidence et 300 mètres d’I2DA. Le soir, les repas se prendront soit au restaurant SKY ou au bar restaurant Chez ivoirien situé à 500 mètres de son lieu d’hébergement et à 300 mètres d’I2DA. L’aéroport se trouve dans la ville de Lomé ; si le/la volontaire arrive de nuit ; il/elle pourra passer la première nuit dans l’Hôtel de l’aéroport.
Read More
Pour les cours théoriques au siège d’I2DA, la salle de formation est équipée de 2 ordinateurs (Windows versions 2007), d’un paperboard, de marqueurs, de chaises, d’ustensiles de cuisine et d’un vidéoprojecteur, loué à la journée si le/la volontaire en fait la demande. Au siège de la CRM, il y a des chaises, un tableau noir ; des craies et une table. Un ordinateur portable équipé de Windows 7 pourra, si besoin, être remis au volontaire par l’une des membres d’I2DA pour la dispense des cours théoriques. Pour les cours pratiques à l’esplanade de l’hôtel Katamatou, le/la volontaire disposera d’un four à gaz, d’un réfrigérateur, et de divers ustensiles de cuisine. Les participantes apporteront les outils de travail nécessaire, à la demande du/de la volontaire pour compléter le matériel disponible. Au sein de l'entreprise il y a un four traditionnel ; une bassine ; des paniers traditionnels ; des plateaux ; des torchons ; une étagère ; un sac de farine T45 ; du sucre ; une table ; de l’eau ; de l’huile ; de la levure ; du beurre ; du sel en poudre; du bois de chauffe et des pelles. Le/la volontaire pourra apporter son ordinateur portable. La compétence n’est pas disponible sur place.
Read More