fbpx

Formation sur des mesures d’hygiène dans un processus de production

Renforcer les connaissances des membres de la coopérative Bioproduct, sur les règles d’hygiène à respecter tout au long du processus de production d’huiles végétales. Compte-tenu du mode de production artisanal qui a évolué vers un système mécanisé, cette formation est nécessaire afin d’accompagner les changements du processus de production et le respect de règles d’hygiène (standards de sécurité sanitaire). Le partenaire souhaite réduire par exemple au maximum les risques d’impureté à l’étape du filtrage ou encore le risque d’une odeur désagréable de l’huile produite. Cette contrainte peut survenir si l’achat ou le traitement de la matière première n’est pas de qualité. La coopérative pourra, grâce à cette formation, agir plus efficacement en faveur du « consommer local ». Ce type de formation est inaccessible pour les membres de Bioproduct car elle est rare et très couteuse.
Read More
La formation se déroulera de 9h à 14h, avec une pause vers midi, dans la salle des affaires sociales de la ville d’Atakpamé. Le site de mission est situé à 3 km du lieu d’hébergement. Les déplacements entre ces deux lieux se feront taxi ou en taxi-moto. Si ce trajet se fait en taxi-moto, un casque sera mis à la disposition du volontaire.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Le personnel et les membres de la coopérative / 12 participants
Read More
0
Read More
Les participants ont entre 20 et 45 ans. Parmi eux, il y a 7 femmes et 5 hommes. Ces participants n’ont suivi aucune formation en la matière.4 des 12 participants n’ont jamais été scolarisés. Pour les autres, leur niveau d’étude est situé entre la classe de 1ère et le Master 2. Les participants ne parlent pas tous français, mais un traducteur assistera le/la volontaire durant la formation.
Read More
Tout d’abord, créée en 2010 sous le statut de Groupement d’Intérêt Economique (GIE), BioProduct a bénéficié du statut de Société de Coopérative de Production (SCOP) en mai 2013 par l’Etat togolais. Constatant l’importante consommation de produits alimentaires importés par les Togolais, Bioproduct a pour objectif d’encourager et réhabituer la population à consommer les produits locaux. La Scop Bioproduct intervient à Agbonou Assiyéyé, un quartier dans lequel se trouve l’un des deux marchés de la commune d’Atakpamé. Avec ses 90 000 habitants, celle-ci regroupe de nombreuses ethnies dont celle d’origine est celle des Ifès (venue du Nigéria). Selon l’Union des Commune du Togo (UCT), dans cette commune, les activités de développement économique principales sont commerciales et artisanales. Elles emploient près de 40% de la population active. Pour la situation démographique, 42 % de la population d’Atakpamé a moins de 15 ans. La population de la Commune reste donc essentiellement jeune. L’activité principale de cette coopérative est la production d’huiles végétales extraites des oléagineux. La Scop (7 femmes producteurs) commercialise (auprès de 120 clients réguliers) ensuite les huiles produites : l’huile de palme, l’huile de soja, l’huile d'arachide et l’huile de moringa. Elle vend également de la farine de soja, du savon et de la lessive. Au niveau opérationnel, la société est composée d’un directeur exécutif, de 3 salariés et 9 adhérents. Un Conseil de surveillance et un Comité de Gestion prennent et mettent en œuvre les décisions stratégiques. La Scop Bioproduct a bénéficié par le passé d’un renforcement de capacités sur l’entreprenariat de la part de GIZ-Togo (coopération allemande) adressé principalement aux femmes de la coopérative. La société Bioproduct peut agir grâce à ses fonds propres (cotisations des membres et recettes de leur production). Elle est aussi soutenue à hauteur de 10.000.000 FCFA (soit 15.267 euros) par le gouvernement togolais. En effet, le projet de Bioproduct a été sélectionné par le Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche du Togo (MAEP) dans le cadre de la mise en place du Projet d’Appui au Secteur Agricole (PASA). Il est destiné aux organisations de production vivrière et de transformation agroalimentaire. Ainsi, la SCOP est suivie et conseillée par deux institutions étatiques : l’Institut de Conseil d’Appui Technique (ICAT) et la Direction Régionale de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche de la région des Plateaux (DRAEP).
Read More
Si le/la volontaire arrive de nuit, il est prévu de passer une nuit à Lomé dans l’hôtel Alcor. Le/la volontaire sera conduit/e, le lendemain, en bus depuis Lomé jusqu’à Atakpamé. Le voyage durera 2h30. Il/elle sera toujours accompagné/e du directeur exécutif et du Président de la commission de surveillance de la Scop Bioproduct.
Read More
Lome [Tokoin]
Read More
Le/la volontaire sera logé/e à l’hôtel ROC Hôtel d’Atakpamé. Il/elle sera dans une chambre climatisée, équipée d’une moustiquaire et d’une salle de bain.
Read More
La formation sera dispensée dans une salle équipée d’un paperboard et d’un ordinateur muni du pack office Windows 7. Les femmes producteurs travaillent avec un concasseur de noix palmiste et une presseuse d'huile palmiste. Le/la volontaire pourra apporter des documents traitant du sujet, des supports imagés, éventuellement des tenues d’ateliers.
Read More