fbpx

Formation en gestion de projets pour des acteurs culturels

Former les bénéficiaires de l’association en gestion de projet culturel L’association souhaite participer au développement des capacités des groupes qu’elle soutient. Elle connaît bien les partenaires qui soutiennent les actions culturelles au Bénin come le Ministère de la culture via le Fonds d’Aide à la culture ou le département de la délégation de l’Union Européenne consacré à la culture. Ce sont eux qui lui ont dit que les propositions de projets qu’ils reçoivent ne sont pas toujours de bonne qualité, qu’ils manquent souvent d’informations indispensables ou que le « jargon » des propositions de projet (objectifs, résultats attendus, activités, indicateurs d’évaluation) n’est pas maitrisé. Le Fonds d’Aide à la culture n’a pas de canevas ou de trame type : les associations choisissent leur modèle. Il faut qu’apparaissent des informations sur le contexte et la justification du projet, ses objectifs et sa méthodologie, la liste et le rôle des parties prenantes identifiées, les activités prévues et le calendrier du projet ainsi que son budget.
Read More
Les horaires de la formation seront de 8 heures à 15 heures, en journée continue, du Lundi au Vendredi et ainsi sur les deux semaines.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Bénéficiaires de l'association des Jeunes pour la Promotion de la Culture, de l'Artisanat et du Tour
Read More
0
Read More
Les participants sont les bénéficiaires de l’association. Il y a 4 femmes et 8 hommes. Ils ont entre 25 et 65 ans. Leur niveau va de la Terminale à l’université. Tous parlent et écrivent en français. Ils sont sélectionnés avec l’aide des chargés des affaires culturelles et sociales des mairies de la région en fonction de leur dynamisme.Dans le groupe, seule une minorité a déjà reçu une formation en gestion du cycle de projets ou une formation liée à la culture. La majorité est autodidacte. Avec leur association ou leur troupe, ils ont imaginé un projet et souhaitent désormais le monter et préparer une demande de financement. Ils ne savent pas comment procéder. Certains ont choisi de faire appel à un consultant pour qu’il écrive cette proposition de projet et s’occupe des relations avec les bailleurs mais la proposition ne correspond pas toujours à leur demande ou ils n’y ont pas accès : le consultant dépose directement la demande auprès des bailleurs et ne la leur communique pas.La compétence en gestion de projets culturels au Bénin est rare, surtout centrée sur la capitale Cotonou et donc onéreuse. Parmi les bénévoles de l’association aucun n’a reçu de formation en gestion de projets. Ils ne se sentent donc pas compétents pour former eux-mêmes les groupes et manquent aussi de temps pour le faire
Read More
L’Association des Jeunes pour la Promotion de la Culture, de l’Artisanat et du Tourisme « Tenoma », ce qui signifie en waama, une des langues locales, la « mémoire » ou le « souvenir » a été fondée en 2004 par George Tessingou, journaliste et rédacteur pour la Radio communautaire Nanto FM de Natitingou (aussi partenaire de Planète Urgence). Son objectif est de promouvoir les activités culturelles et artistiques menées par des acteurs locaux et de développer le tourisme dans le département de l’Atacora, département du Nord Ouest du Bénin. C’est un département assez marginalisé. Par exemple, Le taux d’analphabétisme y est en 2002 de 82% contre 63 % en moyenne pour l’ensemble du pays (selon le dernier recensement national de 2002). Son potentiel touristique, fort grâce au Parc national de la Pendjari et à la présence de groupes socioculturels comme les Sombas dont l’habitat est particulier, est peu développé. Ainsi l’association identifie les groupes du département qui mènent des activités culturelles et artistiques, et les aident à se développer. Six groupes des environs de Natitingou ont déjà profité de son aide technique et financière : - l’Association Musicale de Yokossi a pu produire un CD de six titres de musique moderne d’inspiration traditionnelle et l’association Tenoma de Ourouborna a pu produire deux CDs de musique traditionnelle et réaliser un documentaire sur la cérémonie de circoncision en pays waao (zone culturelle du Nord Ouest du Bénin) ; - le groupe Tetore de Kantaborifa a reçu du matériel pour monter ses spectacles de danse traditionnelle comme le groupe Wantikpèrè de Yokossi ; - l’association Tifibi et la Troupe de Théatre de l’œil de Toucoutouna ont bénéficié des conseils de l’équipe de bénévoles pour la première et de formation des comédiens pour la seconde. De plus l’association organise par exemple des évènements (à l’occasion notamment de la fête nationale du Bénin ou de la journée mondiale de la musique) où ils font appel à eux et présentent le travail des groupes lors de rendez-vous internationaux (comme en 2011 une exposition internationale organisée en Chine). Pour la première fois, l’association a organisé en avril 2013 le festival national des arts et de la culture de l’Atacora. Elle soutient actuellement 150 personnes actives dans des groupes de musique, de danse, de théâtre…dont 71 sont les adhérents de l’association (l’adhésion est libre). Actuellement, l’association a de nouveaux projets : elle souhaite créer un circuit touristique sur l’histoire de la résistance des habitants de l’Atacora contre la colonisation, et plus précisément sur ce qu’on a appelé « la guerre de Kaba » en 1916-1917 http://etudesafricaines.revues.org/44 Elle travaille aussi sur un film documentaire sur la circoncision en pays Waao, le CD d’un groupe local appelé Amy de Yokossi, l’organisation d’un festival de slam… L’association est animée par une équipe de sept bénévoles : le président est journaliste, les autres sont artistes, artisans ou étudiants. Elle compte 71 adhérents (donateurs particuliers). Elle reçoit le soutien financier du Fonds béninois d’aide à la culture, la coopération allemande, et d’autres acteurs locaux (mairie, autres associations). Elle réserve une enveloppe entre 2000 et 3000 euros par an au soutien des groupes.
Read More
Le/la volontaire devra partir de France le dimanche. Arrivé(e) le soir, il/elle sera accueilli(e) par un membre de l'association Actions & Développement et accompagné(e) à l'hôtel pour une première nuit à Cotonou. Avec le représentant d’Actions & Développement, il/elle part vers Natitingou, le lieu de mission, le lundi en bus le matin. Le trajet dure entre 10h et 12h. Le trajet de bus retour se fait, toujours accompagné, le dernier samedi. Le/la volontaire pourra le dimanche visiter Cotonou ou ses environs
Read More
Cotonou [Cadjehoun]
Read More
Le/la volontaire est hébergé à l’hôtel (chambre et salle de bain individuelles, moustiquaire disponible). Il/Elle y prend ses repas. Un taxi moto est prévu pour le trajet entre l’hôtel et le siège de l’association, lieu de la formation. Le port du casque est obligatoire.
Read More
La mission peut avoir lieu toute l’année. La formation aura lieu à la maison des artisans de Natitingou. Il n’y a pas d’ordinateur ni de vidéoprojecteur. Il n’y a pas de tableaux pour le moment.
Read More