fbpx

Formation de l’association Manambina Soa en commercialisation/marketing

Former les femmes de la coopérative Manambina Soa au processus de commercialisation et au marketing Au regard de ses forts attraits touristiques, le développement du secteur tourisme et de l’artisanat dans la région d’Alaotra Mangoro a un fort potentiel et la promotion et la commercialisation des produits artisanaux dans la Région et au niveau national représentent un vrai enjeu économique. Dans ce contexte, le renforcement de capacités des artisans est essentiel afin qu’ils puissent se présenter comme un acteur de ce développement et ainsi bénéficier des retombées économiques. Le présent projet bénéficiera à l’association de femmes artisans : la « Koperativa Manambina Soa, » Cette association a été créée en 2012, dans la Commune d’Imerimandroso (située sur la Rive Est du Lac Alaotra à 2 heures environ de la Capitale régionale, Ambatondrazaka et comptant 15 195 habitants). Elle compte aujourd’hui 31 femmes qui faisaient initialement de l’artisanat pour leur compte personnel et 1 homme (le mari d’une femme). Les revenus de cette activité viennent en complément des gains de l’activité de leurs maris, la pêche. A ce jour, la coopérative rencontre des difficultés pour trouver des débouchés à ses produits artisanaux réalisés à partir de fibres végétales : des nattes, des sets de table, des portes documents, des sacs à mains, des chapeaux, etc. Ces produits sont vendus uniquement sur le marché local. Pour augmenter leurs ventes et améliorer progressivement et durablement les revenus des membres de l’association des femmes artisanes, la coopérative, via la Coopération décentralisée, a sollicité Planète Urgence pour une formation en commercialisation et marketing. Il est en effet compliqué pour les artisanes d’assister à ce type de formations du fait d’un prix excessif et d’un éloignement du lieu de la formation. Cette formation sera menée en parallèle à un autre projet de formation à la gestion simplifiée. De plus, La Coopération Décentralisée fera appel à l’ONG Cite pour intervenir sur le design et la dynamisation de la vie associative.
Read More
La mission aura lieu dans le quartier de Vohitsoa, Commune d’ Imerimandroso. Le lieu d’hébergement du/de la volontaire est à proximité du lieu de la formation : il/elle pourra s’y rendre à pieds. L’association possède un atelier de travail collectif. Il s’agit d’une grande pièce appartenant aux membres de l’association et pouvant être aménagée pour effectuer la formation. Les horaires seront à définir localement avec les bénéficiaires. Il est d’ores et déjà possible de définir des tranches de 3 heures en matinée (8h – 11h) et 2 heures en après midi (14h-16h), du lundi au vendredi, pendant dix jours. Deux groupes pourront être formés.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Les membres de l’association Manambina Soa
Read More
0
Read More
Les bénéficiaires ont entre 20 et 60 ans. Il y aura 31 femmes et 1 homme.Leur niveau scolaire est hétérogène : du brevet au niveau Terminale. Le niveau de compréhension du français est meilleur à l’oral qu’à l’écrit. Si nécessaire, un traducteur pourra être sollicité localement. De manière pratique, les outils importés seront traduits en malgache pour une meilleure compréhension et utilisation des membres formés. Une formation à la langue française est prévue pour les participants. Les participants n’ont jamais suivi de formation dans ce domaine.
Read More
Située au Nord – Est de Madagascar, la Région Alaotra-Mangoro compte plus d’un million d’habitants. Les activités économiques principales sont l’agriculture (région dite comme le grenier à riz de Madagascar), le charbonnage, la pêche et l’élevage de zébu. Des activités tertiaires sont en forte évolution dans les centres urbains régionaux. Les enjeux territoriaux sont d’ordre environnemental (érosion des montages provoquant l’ensablement des rizières villageoises et du Lac Alaotra / Aire protégée) et économique (agriculture durable, promotion de l’écotourisme villageois). Dans ce contexte, les axes de coopération entre le Département de l’Ille et Vilaine (France) et la Région Alaotra-Mangoro (Madagascar) s’articulent depuis 2005 autour de 3 domaines d’action pour le développement de la Région : la filière laitière, la gestion des déchets et de domaine éco-touristique. L’appui à l’éco-tourisme se focalise sur plusieurs objectifs spécifiques : - Diversifier les sources de revenus pour les habitants, dans le respect de l'environnement et des populations ; - Structurer l’offre touristique régionale et accompagner les acteurs du tourisme ; - Diffuser le tourisme vers le nord de la Région et en particulier autour du lac Alaotra et du Parc national de Zahamena. A moyen terme la coopération décentralisée vise à mettre en place un schéma régional du tourisme permettant de définir une stratégie sur 3 à 5 ans. Dans ce cadre, depuis 2007, la coopération décentralisée a pu appuyer : - La création d’un Office Régional du Tourisme, l’ORTALMA : le but de cet office est de faire connaître la destination Alaotra-Mangoro et d’être au service des opérateurs touristiques à travers la mise en œuvre des formations professionnalisantes, la communication et la promotion des sites touristiques dans des salons nationaux et internationaux ; la coopération décentralisée continue d’appuyer ORTALMA après sa création que ce soit au niveau financier ou au niveau de la promotion de ses activités. - La création de sites éco-touristiques dans toute la Région : 3 projets ont été réalisés dont la création d’un Point de vue sur le Lac Alaotra à Imerimandroso. D’autres projets pour l’aménagement de nouveaux sites touristiques principalement autour du Lac Alaotra sont prévus dans les années à venir. - L’appui aux opérateurs touristiques privés : Chaque année, un fond est crédité pour l'appui aux opérateurs touristiques privés pour appuyer par exemple la rénovation de chambres d’hôtes ou la construction de pirogues pour visiter le Lac Alaotra. Huit opérateurs privés en ont déjà bénéficié. - La formation des acteurs touristiques : A plusieurs reprises, les opérateurs touristiques membres de l'office régional ont pu suivre des formations (techniques de guidage, accueil des touristes, langues étrangères). C’est à travers ce volet que la coopération décentralisée soutient 3 associations : une association de piroguiers, une association de femmes artisans et l’association des guides locaux AGA (Association des Guides d’Antanandava). Créée en 2011, l’AGA assure l’accueil et le guidage des touristes dans le Parc national de Zahamena. Le village d’Antanandava, situé dans le district d’Ambatondrazaka, à l’est de Madagascar, est en effet la porte d’entrée vers ce complexe d’aires protégées : le parc et sa réserve naturelle intégrale, qui couvrent une superficie de 64370 Ha, font partie des sites classés Patrimoine Naturel Mondial. L’AGA compte aujourd’hui 12 membres et fonctionne à partir de la cotisation de ses membres. Elle a bénéficié du programme de formation des acteurs de la coopération décentralisée en 2011 (formation en 2011 axée sur la connaissance du parc et de sa biodiversité, l’écotourisme et la technique de guidage) et en 2014 (formation en français avec l’Alliance Française). Pour financer ses projets, la coopération est dotée de fonds issus d’une dotation du Conseil Général d’Ille et Vilaine et du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes.
Read More
Le/la volontaire sera accueilli/e à l’aéroport par un chauffeur identifié par Planète urgence. Celui-ci l’emmènera jusqu’à la maison des volontaires située dans le centre historique de la capitale Antananarivo et où il/elle sera logée la première nuit. Le lendemain, le/la volontaire effectuera la première étape du voyage vers son site de mission, jusqu’à la capitale régionale, Ambatondrazaka. Le transfert Tananarive - Ambatondrazaka est de 7 heures. La route nationale 44 étant partiellement en terre, le temps de trajet est plus long qu’à la normale. Le lendemain, le/la volontaire sera accompagnée par la Responsable Filière Ecotourisme de la Coopération vers le site de la mission, à deux heures de voiture d’Ambatondrazaka, par un axe routier difficile.
Read More
Antananarivo [Ivato]
Read More
Le/la volontaire logera dans une chambre d’hôte, mise en place appuyée par la Coopération en 2013 : « Chez Tongarivo ». Le/la volontaire sera hébergé(e) dans une chambre collective (3 lits superposés) avec des toilettes et douches collectifs sur le palier (eau courante sans eau chaude, sauf à la demande). Il y a un accès à l’électricité (système solaire). La chambre est équipée d’une moustiquaire. Les propriétaires sont habitués à préparer les repas pour les hôtes en séjour chez eux. Il est également possible que le/la volontaire demande la préparation du plat qu’il souhaite. La préparation des repas respecte les principes de précautions pour les visiteurs étrangers.
Read More
Le lieu de la mission est assez sommairement équipé (tableau et craie seulement). Le/la volontaire pourra apporter son ordinateur portable et des supports papiers, qu’il pourra laisser aux participantes à la fin de la mission. Il/Elle pourra faire des impressions de documents dans le cybercafé dans Commune d’ Imerimandroso.
Read More