fbpx

Formation de jeunes filles déscolarisées en Hôtellerie/Restauration

Améliorer les compétences en hôtellerie des élèves du Centre Social de Formation Professionnelle de l’ASFAB et des employés du tourisme du centre du pays. L’intervention du volontaire s’inscrira dans le cursus de formation du Centre Social. Elle viendra en complément de la formation offerte (9 mois de pratique, 3 mois de stage) et se présentera comme un module supplémentaire de spécialisation. Les élèves continueront à suivre les cours habituels l’après-midi. La formation pourra aussi permettre de rendre le Centre plus visible et de sensibiliser les hôteliers sur l’importance de la formation.
Read More
La formation se déroule de 8h30mn à 12h30mn, à la place des cours habituels. Les élèves suivront les cours de l’après midi comme d’habitude.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Elèves du Centre Social de formation
Read More
0
Read More
Tous savent lire et écrire le français. Elles ont au moins le niveau 6e. Elles ont entre 18 et 26 ans.Elles suivent les cours en hôtellerie du centre.Le professeur bénévole est aussi présent lors de la mission.
Read More
Fondée en juin 2011, l’Association pour le Soutien de la Femme et de l’Adolescente au Bénin propose aux jeunes filles des formations professionnelles et des séances de sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive. Créé par un groupe de sept jeunes et dirigée aujourd’hui par Azidath Aloffa et Christelle Agossou, son objectif est de favoriser l’insertion socioprofessionnelle de jeunes filles qui n’ont pas été scolarisées. L’ASFAB est basée à Natitingou, ville d’un département du Nord-Est du Bénin, l’Atacora qui demeure l’une des régions les plus en difficulté du Bénin : par exemple 14% des habitants de l’Atacora sont alphabètes et 70% vivent sous le seuil de pauvreté contre respectivement 33% au niveau national pour le taux d’alphabétisation et 40% pour le taux de pauvreté. Pourtant l’Atacora a, grâce à son patrimoine culturel, comme les Tatas sombas, et environnemental avec le Parc national de la Pendjari, un fort potentiel de développement économique, notamment dans le tourisme (Pour information, 210 000 touristes visitent chaque année le Bénin ; le Parc de la Pendjari est la seconde zone touristique après la zone côtière). Un des obstacles à ce développement reste le manque, localement, de formation sur le tourisme. L’AFSAB a ainsi décidé d’offrir deux cursus, sélectionnés selon leur potentiel économique : l’un autour du secrétariat (informatisé) et l’autre sur le tourisme (hôtellerie et restauration). Les formations se déroulent dans son centre, une maison de Natitingou qui comprend deux salles de formation. La formation dure un an : neuf mois de cours théorique et pratique, puis trois mois de stage de fin de formation, à la fin duquel les jeunes filles présentent leur rapport qui donne droit au diplôme (pas encore reconnu par l’état). La formation est complétée par des cours de français et une sensibilisation sur la santé sexuelle et reproductive (2 heures par jour). En tout, les élèves suivent 7 heures de cours par jour. Sur les 12 élèves inscrits en 2012 dans le centre, 10 ont été diplômées, dont 5 dans chacune des deux filières. Le centre accueille depuis février 2013, sa seconde promotion de 9 élèves (quatre en hôtellerie et cinq en secrétariat pour les deux filières). Ce nombre limité d’élèves, sachant que toutes les candidates ont été reçues, s’explique pour plusieurs raisons : l’hôtellerie a mauvaise réputation et est souvent associée, dans l’imaginaire de la population, à la prostitution ; le centre demande une participation financière de 2.000 FCFA (3€) pour l’inscription et pour la formation de 50.000FCFA (75€) pour l’hôtellerie et de 40.000FCFA (60€) pour le secrétariat; il faut avoir un niveau de classe de 6e pour accéder à la formation en hôtellerie et de 4e pour celle en secrétariat ; le centre n’a pas d’internat pour loger celles qui ne viendraient pas de Natitingou. L’association est animée par une équipe d’une dizaine de membres actifs au sein du Conseil d’administration ou de la Direction exécutive. Elle emploie deux salariés. Les quatre professeurs sont bénévoles, l’association n’ayant pas les moyens de les payer. Elle bénéficie de partenariat avec d’autres associations, qui lui offrent un appui technique comme le RODEL dont Planète Urgence est aussi partenaire et avec l’Etat béninois (santé, tourisme, enseignement).
Read More
Le/la volontaire devra partir de France le dimanche. Arrivé(e) le soir, il/elle sera accueilli(e) par un membre de l'association Actions & Développement et accompagné(e) à l'hôtel pour une première nuit à Cotonou. Avec le représentant d’Actions & Développement, il/elle part vers Klouékanmé (environ 4/5h de trajet). Le trajet de bus retour se fait, toujours accompagné, le dernier samedi. Le/la volontaire pourra le dimanche visiter Cotonou ou ses environs.
Read More
Cotonou [Cadjehoun]
Read More
Le/la volontaire est hébergé à l’Hôtel RT YESU-LEME à Klouékanmé. Les déplacements du lieu d’hébergement au lieu de mission se font en taxi moto (le chauffeur est sélectionné par le partenaire ; le port du casque est obligatoire).
Read More
Un tableau à craie est disponible dans la salle. Il n’y a pas de vidéoprojecteur. Les chambres et la salle de réception de l’hôtel serviront pour la pratique. Les participants auront chacun un bic, un crayon, un bloc note et une chemise dossier. La formation se déroule à l’hôtel plutôt qu’au centre pour que le/la volontaire puisse organiser des cas pratiques. Le/la volontaire doit apporter des supports de cours.
Read More