fbpx

Formation de formateurs aux techniques d’animation en faveur de l’APEDS

Améliorer les techniques d'animation, augmenter la qualité des ateliers et des formations. L'APEDS met en place de nombreux ateliers et formations (cf. historique du partenaire) auprès de trois types de public : - les élèves des établissements secondaires et les jeunes des quartiers où intervient l'APEDS, - les parents de ces élèves, plus généralement des femmes. Certaines ont été scolarisées, d’autres très peu. - les enseignants et directeurs des établissements secondaires et d’écoles primaires. En général, 30 à 45 personnes assistent à ces différents ateliers et formation. Les difficultés rencontrées par les membres de l'APEDS lors des ateliers et des formations sont toujours les mêmes, quelque soit les publics. Les membres de l’association ne sont pas spécialisés selon le type de public qu’ils ont à former et à sensibiliser. De ce fait, ils ne disposent pas méthode de sensibilisation et de formation particulière et « improvisent » les séances en essayant d’utiliser différents supports pour faire passer leurs messages : exposés avec images, affiches, tracts ou dépliants sur le thème à traiter. Pendant les séances de formation, les bénéficiaires sont generalement vite distraits et peu participatifs. A la fin de chaque formation dispensée, les animateurs remettent des fiches d'évaluation conçues par eux aux participants. Si l’auditoire est peu scolarisé, l’équipe procède alors de manière orale. Néanmoins, aucune méthodologie clairement établie n’a été mise en place pour évaluer, à plus long terme, les impacts de ces formations et de ces sensibilisations.
Read More
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Les membres de l'association l'APEDS
Read More
0
Read More
2 femmes et 4 hommes, tous bénévoles à l'APEDS : - Moffo Gislain, 28 ans, éducateur, animateur de terrain à APEDS - Cathie Mamoumbé, 25ans, psychologue, chef projet « FASEP » à APEDS - Nadège Simo, 24 ans, responsable de la cellule d’animation et action sociale à l'APEDS - Tchinda Jules, 31 ans, travailleur social, animateur scolaire à l'APEDS - Dargal Jean Paul, 29 ans diplômé d’un DESS en environnement, chef projet «EDEN» à l'APEDS - Tene Olivier, 25 ans, chef cellule de montage des projets à l'APEDS.La formation se fera en français. Les bénéficiaires ont un niveau Bac +2 ou Bac +4 en sciences sociales. Ils n’ont pas de connaissance en technique d’animation.
Read More
Inquiets de l'importance des difficultés sociales dans le pays (délinquance des jeunes, échecs scolaires, mariages précoces...), sept amis, dont quatre travailleurs sociaux fondent l’APEDS, l’Association pour la Promotion de l’Education et du Développement Social, au cours de l’année 2008. L’association compte aujourd’hui une trentaine de membres dont les 7 membres fondateurs, tous bénévoles, et est basé à Yaoundé dans le quartier populaire d’Etoug Ebé. L’APEDS a différents objectifs : - promouvoir la bonne gouvernance scolaire à travers les Associations de Parents d’Elèves et Enseignants et les Conseils d’Ecoles ; - contribuer à l’épanouissement et au développement des orphelins et des filles mères ; - promouvoir l’intégration socioprofessionnelle des jeunes et des handicapés ; - sensibiliser les adolescents sur les comportements sexuels à risques; - encourager chez les écoliers la culture du lavage de mains ; - encadrer et accompagner les femmes déshéritées et démunies ; - développer chez les jeunes des attitudes citoyennes de paix et de fraternité ; - vulgariser les droits de l’enfant. La philosophie de l’APEDS consiste d’une part à sensibiliser, former et informer les populations vulnérables (femmes et enfants) sur des thèmatiques spécifiques (comme la santé sexuelle ou les droits de l’enfant) pour renforcer leur autonomie, leur participation et leur épanouissement au sein de leur communauté respective. D’autre part, il s’agit de soutenir et d’accompagner les jeunes scolarisés ou non vers une meilleure intégration sociale et socioprofessionnelle. L’approche de l’APEDS repose sur l’appui conseil, les échanges, les enquêtes, la sensibilisation et le plaidoyer. Elle intervient sur les problématiques suivantes : lutte contre les IST/SIDA, soutien scolaire, gouvernance scolaire et participation des parents d’élèves, santé sexuelle des adolescents, soutien parental, éducation environnementale et droits de l’enfant. Réalisations : - Les membres de l’APEDS ont conduit plusieurs activités d’éducation et de soutien scolaire dans les collèges Pigeon, Ebanda, Madeleine, Mefou de Yaoundé. Il s’agissait d’un soutien à la préparation aux examens officiels de fin d’année en faveur des élèves de 3ème, 1ère et terminale de ces établissements. Par la suite, quelques ateliers d’échanges et de réflexion portant sur «la punition en milieu scolaire» ont eu lieu dans les écoles primaires privées du quartier Mendong. - En 2010, grâce au soutien de deux médecins français et britannique, l’association organise un débat sur le thème des urgences pédiatriques au profit de 50 femmes analphabètes du quartier ETOUG EBE à Yaoundé. Elle met ensuite sur pied le projet FASEP « Formation à l’Accompagnement Scolaire et Educatif des Parents ». Il est question d’initier ces femmes, démunies et illettrées pour la plupart, aux techniques d’encadrement des enfants afin de les aider à mieux jouer leur rôle d’éducatrice. L’APEDS a actuellement pour ambition de poursuivre son projet FASEP, l’objectif étant de former 5,000 parents à l’horizon 2013. - En prélude à la journée internationale du SIDA, des activités de sensibilisation sur le thème «jeunesse et sida» et notamment sur l’utilisation des préservatifs féminins et masculins, sont organisées dans les collèges secondaires de la ville de Yaoundé. - L’association a également, depuis 2011, contribué à la création de 10 GIC (Groupements d’Intérêt Communautaire) et à la rédaction des statuts de certaines associations naissantes. - Les ateliers CV, démarrés en 2011, et animés par l’APEDS ont pour but de former les jeunes en recherche d’emploi à la rédaction d’un curriculum vitae et d’une lettre de motivation ainsi qu’à la préparation d’un entretien d’embauche. A ce jour, 6 ateliers ont été organisés et 240 jeunes formés. - A l’occasion de la journée mondiale du lavage des mains, l’APEDS relaie chaque année dans les écoles, la campagne intitulée « se laver les mains pour une santé saine ». L’objectif est d’encourager chez les tout petits la pratique du lavage de mains pour contribuer à réduire le taux de mortalité liée aux infections diarrhéiques. Pour cette édition 2012, à l’école publique de BIYEM ASSI, l’APEDS a bénéficié du soutien financier et technique de la GIZ (coopération allemande), Médecins Sans Frontières et UNICEF. - Dans la poursuite du partenariat avec la GIZ, il est prévu de conduire un plaidoyer autour de la gratuité de l’école au Cameroun.
Read More
Le volontaire sera accueilli à l’aéroport par le chauffeur et deux représentants de l’association.
Read More
Yaounde [Nsimalen International]
Read More
Le volontaire sera logé dans un hôtel proche des locaux de l'APEDS (sanitaire dans la chambre). Les repas seront pris dans un restaurant du quartier.
Read More
Une salle de formation, ainsi que 2 ordinateurs, des supports didactiques et pédagogiques seront mis à disposition du volontaire.
Read More