fbpx

Formation à la création d’outils de communication

Former à la création et rédaction d'un journal au format newsletter . La mission du volontaire devra viser à l'atteinte des résultats suivants : - le personnel du CEW est apte à produire de façon régulière ses journaux ou bulletins avec des informations recueillies sur le terrain, - le personnel du CEW est apte à faire des maquettes de ce journal, - un format pour le journal a été conçu et arrêté, - les tâches pour la création du journal ont été réparties au sein de l'équipe.
Read More
L'intervention du volontaire visera à : 1- Former les bénéficiaires à un logiciel basique permettant de réaliser des outils de communication (pagemaker, publisher ) 2- Former au design (bases en graphisme) 3- Réaliser (ou ébauchee) pendant la formation 2 outils de communication (newsletter, brochure de présentation)
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
6 membres de l'ONG CEW (dont 3 hommes et 3 femmes)
Read More
6
Read More
- Njoumemi Nouhou, Assistant technique chargé de la formation - Aucune connaissance particulière quant à la rédaction d’une newsletter. - Beng Rosy, secrétaire, niveau Bac+2 - Aucune connaissance particulière quant à la rédaction d’une newsletter. - Feugue Simone, secrétaire, niveau BEPC a suivi une formation PAO de 2 mois ; elle a les fondamentaux du logiciel de montage dit « publisher ». - Tiomo Dongfack Emmanuel, consultant permanent CEW - Aucune connaissance particulière quant à la rédaction d’une newsletter. - Ngoufo Roger, Directeur, expérience pratique de rédaction des pages éditoriales de journal (ex : du journal MOABI d’ECOFAC) - une stagiaire - aucune connaissance particulière quant à la rédaction d’une newsletter.Niveau d’étude des participants : niveau universitaire et secondaire. La formation s’effectuera en français
Read More
Cameroon Environmental Watch (CEW) est une ONG camerounaise engagée en faveur d'une gestion durable des ressources forestières, dont le siège est à Yaoundé. L’association rassemble à sa création, en 1997, 5 enseignants et universitaires inquiets de l’échec de l’application de la loi forestière de 1994, échec menaçant gravement la biodiversité exceptionnelle du pays. Dés lors « Cameroon Environmental Watch » (Observatoire de l’environnement du Cameroun) se fixe pour mission de contribuer à l'application de normes et bonnes pratiques en matière d'exploitation durable des ressources forestières en y associant, notamment, les populations locales. Le CEW estime, à juste titre, que la gestion durable des ressources forestières repose sur la capacité des parties prenantes à créer ensemble des synergies respectueuses des réalités locales. L’organisation intervient de concert avec les administrations techniques, les institutions et organisations internationales, la société civile et les populations locales pour la mise en oeuvre des projets dans ses zones d’intervention : o toute la zone de forêt dense humide pour le projet "Observateur indépendant", o la région du Sud Cameroun pour le projet de soutien à la gestion durable des concessions forestières, o le sud-est pour le projet de suivi de la chasse et de la circulation des produits fauniques, o le massif de Ngog Mapubi-Dibang pour le projet d’écotourisme, o le sud-ouest pour le projet portant sur les zones de chasse communautaire adossées au parc national de Korup. Le CEW mène des actions variées dans différents domaines : o le suivi de l'exploitation forestière par la cartographie et les Systèmes d’Informations Géographiques et la promotion de la certification du bois, o l’appui à la gestion durable des ressources fauniques et à la lutte contre le braconnage, o le développement local participatif, la sensibilisation et l’accompagnement des populations. Le CEW est membre fondateur du Global Forest Watch-Cameroon, initiative du World Resources Institute-Washington, membre du Forest Stewardship Council (FSC), de l'Union Mondiale pour la Nature (UICN) et du Comité National Camerounais de Lutte contre le Braconnage. Parmi les partenaires actuels du CEW, on compte Le Ministère des Forêts et de la Faune, l’UICN, le WWF, Le Global Forest Watch, Planète Urgence, AGRECO (association belge dont la principale motivation est la constitution d’un pôle de compétences de référence dans le domaine de la conservation et de l'utilisation rationnelle des ressources naturelles - http://www.agreco.be/HomeFr.asp), l’Union Européenne à travers son Programme d’Appui à la Structuration de la Société Civile au Cameroun (PASOC) qui a financé ses activités de plaidoyer pour l’amélioration du cadre juridique de la gestion des ressources fauniques au Cameroun, et enfin l’Université de Göttingen (Allemagne). En 2010, le CEW compte 20 membres rassemblant les membres fondateurs, les membres actifs et des volontaires.
Read More
Le volontaire sera accueilli à l’aéroport par une équipe du CEW et le transport jusqu’à l’hôtel se fera dans le véhicule du directeur de la structure. Tous les autres trajets (hôtel - lieu de formation) se feront en taxi.
Read More
Yaounde [Nsimalen International]
Read More
Le volontaire sera logé à l’hôtel non loin du lieu de travail. La chambre comprend un lit simple sans moustiquaires, un matelas, des draps et des oreillers. Les sanitaires sont individuels : WC et douche avec eau froide. Le petit déjeuner sera servi dans le restaurant de l’hôtel le matin, le déjeuner dans un autre restaurant proche du lieu de travail et le repas du soir à l’hôtel ou ailleurs selon les préférences du volontaire.
Read More
Sur place, le volontaire trouvera un bureau et des ordinateurs sur lesquels il pourra travailler. La formation sera dispensée dans la salle de formation du CEW dans laquelle seront disponibles un écran de projection et un vidéo projecteur.
Read More