fbpx

Appui éducatif en français aux élèves de l’école associative Soa Natao

Renforcer les connaissances et les capacités d’expression en français des élèves de l’école associative Soa Natao et accompagner les institutrices en partageant et en échangeant avec elles sur les activités socio-éducatives mises en place avec les enfants. L’implantation de l’école associative Soa Natao à Manakanda contribue à l’amélioration de l’accès à l’éducation des enfants du village. En effet, l’école publique la plus proche (à 1 km) ne répond pas à elle seule aux besoins du village. De plus, la majorité des 400 habitants vit de l’agriculture et les ménages ne disposent pas de revenus suffisants (50 000 Ar par mois en moyenne, soit 16 €) pour scolariser leurs enfants (les frais de scolarisation dans les EPP sont de 30 000 Ar soit près de 10 € par enfant et par année scolaire, auxquels s’ajoutent les frais d’écolage trimestriel). A l’école Soa Natao, la scolarisation est gratuite. L’école de Soa Natao a reçu en 2011 l’agrément de la CISCO du district d’Ambohimasoa et suit le programme scolaire du Ministère de l’Éducation Nationale. Comme dans la plupart des écoles, les cours sont dispensés de manière magistrale et aucune activité en petits groupes n’est proposée : cet enseignement habitue les enfants à apprendre leurs leçons par cœur, sans qu’ils se les approprient, voire les comprennent réellement. Les élèves du village de Manakanda fréquentant l’école de Soa Natao n’ont que très peu de contact avec des personnes ayant une bonne connaissance de la langue française. Ils pratiquent très peu le français et n’ont pas beaucoup de vocabulaire. Pourtant, le français est la deuxième langue officielle de Madagascar et est la langue administrative : le français est ainsi une condition d’accès pour les études supérieures (les examens sont en français) et pour un travail qualifié. Soa Natao a donc fait appel à Planète Urgence pour mettre en place des ateliers d’appui éducatif et de soutien en français afin de dépasser l’apprentissage « par cœur » des élèves et de les familiariser à la langue française.
Read More
Les volontaires interviendront auprès des 26 élèves en classe de CE et des 22 élèves en classe de CM1. Deux volontaires interviendront lors de chaque mission : l’un travaillera avec les enfants de CE et l’autre avec les enfants de CM1. Chaque classe sera respectivement divisée en deux groupes (de 13 pour les CE et de 11 pour les CM1), l’un venant le matin, l’autre l’après – midi. Les volontaires travailleront donc avec 2 groupes d’enfants, en mettant en place des activités ludiques afin d’améliorer la pratique et l’expression du français des élèves. Ils travailleront sur l’apprentissage de l’alphabet (activités autour d’un abécédaire pouvant être réalisé avec les enfants) et sur la prononciation des sons et des mots en français (expression orale). Les volontaires organiseront également des animations autour du livre afin de les sensibiliser à l’importance de la lecture et d’enrichir leur vocabulaire. Habituellement, chaque classe fréquente la bibliothèque pour une séance de lecture une heure par semaine. Afin d’intégrer la participation des instituteurs dans les activités, des temps d’échanges et de préparation des activités réguliers seront à organiser ensemble avant les ateliers, après les ateliers ou pendant les temps de pause. Les animations utilisées par les volontaires pourront venir enrichir le panel d’activités et de méthodes pédagogiques des enseignants Plusieurs missions seront organisées tout au long de l’année.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
Les élèves de CE et de CM1 de l’école de Soa Natao
Read More
0
Read More
Les bénéficiaires de cette mission seront : - De façon directe : les 26 élèves en classe de CE et les 22 élèves en classe de CM1 de l’école associative. Les enfants sont âgés de 8 à 15 ans. Les élèves ont un faible niveau en français et le pratiquent très peu. Ils n’ont pas beaucoup de vocabulaire et ont l’habitude d’apprendre leurs leçons par cœur, sans se les approprier voire les comprendre. La première mission de l’année permettra d’évaluer le niveau des enfants. - De façon indirecte : les 2 instituteurs de classes de CE et CM1. Les 2 instituteurs n’ont pas suivi de formation qualifiante dans l’enseignement : ils ont un niveau baccalauréat. Ils ont suivi des missions de formation pédagogique réalisées par des bénévoles de l’association Madamoramora. Ils ont appris le français dans le cadre de leur scolarité : leur niveau en français est moyen, ils peuvent comprendre et parler en français mais avec des phrases et un vocabulaire simples. Les instituteurs pourront être sollicités par les volontaires pour la traduction.
Read More
L’association Look Gasy Aventure a été créée en 2010, à Antananarivo afin de promouvoir l’emploi des jeunes chauffeurs habitants dans les périphéries de Tananarive. Parallèlement, les 4 membres fondateurs ont souhaité contribuer à la promotion de l’éducation pour tous dans les zones défavorisées. L’Education Pour Tous en primaire reste en effet un vrai défi à Madagascar, entre 2010 et 2012, le taux net de scolarisation au primaire a accusé une baisse significative, passant de 73,4% à 69,4% (INSTAT, 2014, Enquête nationale sur le suivi des objectifs du millénaire pour le développement à Madagascar menée en 2012 – 2013). Ainsi, en 2012, trois enfants sur dix, parmi les 6 à 10 ans, ne fréquentent pas l’école primaire. Cette étude a mis en avant le fait que les enfants les plus pauvres et se trouvant en milieu rural sont davantage susceptibles d’être non scolarisés : le taux net de scolarisation est ainsi bien plus faible en milieu rural (66,1%) qu’en milieu urbain (85,6%). Les obstacles à la scolarisation en primaire sont multiples : l’insuffisance de l’offre éducative (i capacité d'accueil au sein des classes et nombre d'enseignants), les problèmes financiers des parents, la nécessité de travailler et la perception négative de l'école. Originaire de la commune rurale d’Ambohimasoa, situé à 410 kms au sud de la capitale, les jeunes membres fondateurs ont eux – mêmes été confrontés à ces obstacles. Ils ont donc voulu s’investir dans leur commune d’origine pour la scolarisation des enfants les plus démunis, en apportant un soutien aux familles : en 2011 ils ont ouvert l’école associative Soa Natao dans le village de Manakanda, commune d’Ankerana (District Ambohimasoa). Manakanda se situe à 30 minutes en voiture d’Ambohimasoa, ville animée (marché, cyber, restaurant, hôtel) de 30 000 habitants. Le village compte lui 400 habitants vivant pour la majorité de l’agriculture. On trouve dans le village quelques épiceries proposant des produits de premières nécessité (sucre, café, huile...). Six salariés et 2 bénévoles travaillent aujourd’hui pour l’association, dont les 3 enseignants de l’école. Les 13 chauffeurs guides sont adhérents de l’association. Les activités de l’association sont principalement financées par la cotisation mensuelle des 13 chauffeurs guides adhérents à l’association Look Gasy Adventure. En effet, ces chauffeurs guides mettent en place des activités d’accueil de touristes et des visites organisées pendant les hautes saisons du tourisme dans les 6 provinces de Madagascar. Les chauffeurs guides peuvent ainsi cotiser mensuellement grâce à ces activités rémunératrices. A ces cotisations s’ajoutent les frais d’inscription des enfants à l’école de Soa Natao ou encore l’appui ponctuel de bénévoles français et de bailleurs (tels que la fondation Orange solidarité Madagascar) qui viennent financer les projets de l’association.
Read More
A l’arrivée des volontaires à l’aéroport international d’Antananarivo, un chauffeur mandaté par Planète Urgence les accueillera. Il les conduira à la Maison des volontaires (MV) (Durée du trajet : 40 minutes) Le transfert de la MV vers le lieu de la mission sera organisé par l’association avec Planète Urgence. Il se fera par un chauffeur, membre de l’association look Gasy. Le trajet entre Antananarivo et Ambohimasoa (410km) durera 9 heures environ.
Read More
Antananarivo [Ivato]
Read More
Dans la ville d’Ambohimasoa, les volontaires seront hébergés à l’hôtel Niriana. L’hôtel Niriana propose un bungalow électrifié, avec moustiquaire. Il y a des sanitaires privés mais par d’eau chaude. n’y a pas d’eau chaude,. Il y a des toilettes et une douche par chambre. Le bungalow est électrifié. Il y a un gardien de nuit. Les volontaires dineront à l’hôtel. Pour le midi, les volontaires verseront une cotisation (sur leurs frais de vie) aux instituteurs pour la préparation de ses repas. Le marché le plus près se trouve à environ 1km du village.
Read More
La mission se déroulera à l’école associative Soa Natao. Il y a 4 salles de classe dans l’école de Soa natao et une bibliothèque qui contient une trentaine de livres. L’équipement est sommaire. Il y a un tableau noir dans chaque salle de classe, des craies, des tables et des bancs. Il n’y ni d’électricité ni eau courante. Un budget 45€ (135 000 Ar) «d’input » est disponible à l’arrivée des volontaires pour l’achat du matériel indispensable pour le bon déroulement de la mission (remis en monnaie locale par la Délégation de Planète Urgence au moment du briefing) : cahiers, stylos, et le matériel nécessaire à la mise en œuvre d’activités spécifiques. Un inventaire du matériel laissé sur place au fur et à mesure des missions sera régulièrement mis à jour et transmis aux volontaires. Le/la volontaire veillera à ce que le matériel consommable soit un matériel accessible pour les bénéficiaires, afin que les activités puissent être reproduites après leur départ. Les fournitures scolaires de base se trouvent facilement à Antananarivo.
Read More