fbpx

Accompagnement à la gestion de petites entreprises de personnes atteintes du VIH

Conseiller et renforcer les compétences en gestion financière des personnes vivant avec le VIH, soutenues par l’association JMAH afin de soutenir leurs génératrices de revenus. Les participantes ont initié des activités génératrices de revenus pour prendre en charge leur traitement pour le VIH. Elles sont revendeuses de pains, d’ingrédients alimentaires (tomates, piments, épices), de jus de fruit frais à base de maïs, et de friperie. Il n’existe pas d’assurance maladie au Togo. Cependant, les patient(e)s ont du tout de même du mal à obtenir les bénéfices nécessaires au paiement du traitement. Elles ne détiennent pas les outils de gestion efficace pour que ces activités soient rentables. Ainsi, malgré la tenue d’un petit commerce indépendant grâce à l’octroi de micro-crédits, elles n’arrivent pas à payer les médicaments prescrits par les médecins de JMAH et reviennent avec les mêmes ordonnances non payées et les mêmes maux à chaque fois régulièrement. Ce constat a mené l’association à mettre en place une pharmacie communautaire afin de permettre à leurs patients de trouver des médicaments essentiels et génériques à coût réduit ; malgré cette initiative, ces derniers sont toujours dans l’incapacité de payer leurs médicaments, cela en raison d’une mauvaise gestion ou d’un mauvais choix de marchandise/ produits mais également en raison du manque de fonds de commerce. C’est pourquoi, JMAH souhaite que ses patients puissent bénéficier d’une formation pour le développement de leurs activités principales, ce qui pourra leur permettre de payer une partie de leur médicament et donc d’améliorer leur état de santé. JMAH s’attachera ensuite à compléter ses moyens par la recherche de fonds auprès de partenaires ou donateurs. La formation servira tout d’abord à faire un état des lieux de leurs activités génératrices, afin de déterminer les points négatifs et positifs dans leur mise en œuvre. Puis, les participants seront formés sur la méthodologie et les outils pour la bonne gestion financière de leurs activités.
Read More
La formation se tiendra de 8h à 15h, du lundi au vendredi, avec une heure de pause pour déjeuner. Elle se déroulera dans la salle de réunion au siège de l’association, dans le quartier Nyékonapoe, à Lomé. Le trajet entre le lieu d’hébergement et la salle de formation se fera en voiture de location, conduite par un membre de l’association et durera 30 minutes. L'association JMAH travaille avec des personnes séropositives, ce qui peut être difficile émotionnellement. Pour cette raison, la candidature du/de la volontaire sera validée suite à un entretien réalisé par un psychothérapeute (qui restera confidentiel). Le/la volontaire effectuera la visite de centres de soins dans lesquels JMAH intervient. Ces centres sont situés à Lomé. La durée du trajet pour s’y rendre varie de 30min à 1h. Le trajet se fera avec une voiture de location et le/la volontaire sera conduit/e par un volontaire de l’association JMAH.
Read More
OUI
Read More
Congé solidaire
Read More
6 femmes soutenues par JMAH
Read More
0
Read More
Les participantes n’ont aucune connaissance en gestion. Elles ont un âge compris entre 27 et 45 ans.Leur niveau d’étude est situé entre l’école primaire et le lycée. Le/la volontaire sera soutenu/e par un traducteur car les participantes ne parlent pas français.
Read More
L’association des Jeunes Missionnaires d’Aide Humanitaire (JMAH) a été créée en 1998 par une vingtaine de jeunes togolais du quartier Nyékonakpoe (quartier de Lomé frontalier du Ghana). A l’époque, ces derniers rendaient souvent visite à des personnes hospitalisés, dont certains étaient atteints du sida, pour leur tenir compagnie et leur apporter à manger. Ils décident à ce moment de créer une association consacrée aux personnes vivant avec le VIH. En effet, le quartier Nyékonakpoe de Lomé est particulièrement touché par le sida. Une des raisons de propagation est la forte présence de travailleurs du sexe. Au Togo, la prévalence du VIH est estimée à 3,2% (statistiques nationales). Elle est cependant plus forte dans le Sud du pays et en milieu urbain. Elle est également neuf fois plus élevée chez les travailleurs du sexe qu’au sein du reste de la population (estimations de l’association). Au début de la création de l’ONG, les jeunes membres de JMAH louaient un local en ville grâce aux dons des adhérents et des personnes malades qu’ils soutenaient. Au fur et à mesure, l’association a gagné en reconnaissance pour ses actions de la part du gouvernement et des populations. En 2007, l’association a ainsi créé un centre de soins spécialisé pour les personnes vivant avec le VIH. Le centre a obtenu le soutien et l’accréditation du Ministère de la Santé. Dans ce centre, les membres de l’association proposent des consultations médicales, des mises sous traitement antirétroviral et du dépistage. Ils proposent aussi des traitements contre les autres Infections Sexuellement Transmissibles. Ils touchent en particulier deux publics sensibles : les travailleurs du sexe et les hommes homosexuels. Ils organisent, avec des volontaires étudiants des missions d’information et de sensibilisation sur la santé et les infections sexuellement transmissibles. C’est aussi l’occasion de distribuer des préservatifs, notamment aux jeunes et aux prostituées et expliquer leur utilisation. Enfin ils continuent les visites à domicile et organisent des groupes de paroles entre malades. A travers ses activités, l’association parvient à soutenir 312 patients. L’équipe de JMAH est composée de six salariés : deux consultants médicaux responsables de la prise en charge médicale des patients enregistrés au centre de santé; un comptable; un secrétaire ; un infirmier chargé de gérer le stock de médicaments; et un directeur. Cette équipe de salariés est appuyée par le soutien de quatre volontaires, tous étudiants intégrés au PROVONAT (Programme de Volontariat National du Togo), qui participent notamment aux activités de sensibilisation. L’équipe est également renforcée par la présence d’une conseillère psychologique qui se charge d’animer les groupes de paroles ou de faire les visites à domiciles chez les personnes malades. JMAH finance ses actions grâce aux dons des patients du centre de santé (la participation aux frais médicaux est libre) et à l’appui de plusieurs partenaires tels que le gouvernement, via le Programme d’Appui à la Société Civile Impliquée dans la lutte contre le sida et ADEA qui est une école française prenant en charge la formation d’éducateurs spécialisés. En 2013, le budget de l’association était de 11.450.000 FCFA (soit un peu plus de 22 000 euros). D’autres partenaires lui apportent un appui technique comme le Ministère de la Santé du Togo
Read More
Le/la volontaire sera accueilli/e à l’aéroport par le directeur de l’association. Le trajet jusqu’au lieu d’hébergement se fait en voiture de location, conduite par un membre de l’association et durera 20 minutes.
Read More
Lome [Tokoin]
Read More
Le/la volontaire sera logé/e au centre d’accueil missionnaire. Il/elle disposera d’une chambre individuelle avec l’électricité, une salle de bain et des WC individuels. Le lit est équipé d’une moustiquaire. Le lieu d’hébergement est situé à 30 minutes de la salle de formation et le trajet se fera en voiture de location, conduite par un membre de l’association.
Read More
4 ordinateurs seront mis à disposition pour la formation. Il y aura donc 1 ordinateur pour 2 participants. Le pack office 2007 est installé sur chacun d’entre eux. La connexion internet se fait à l’aide d’une connexion wifi. Un paperboard est disponible et un vidéo projecteur pourra éventuellement être mis à disposition. Le/la volontaire pourra emporter un ordinateur et le matériel qu’il/elle jugera nécessaire au bon déroulement de sa mission (supports de formation, livres, etc.).
Read More