Zimbabwe

L’intervention de Planète Urgence au Zimbabwe a débuté en 2003 aux côtés de deux structures de recherche françaises, le CNRS et le CIRAD, présentes dans le parc National de Hwange. Ces projets d’études, initialement menés sur l’hyène tachetée et sur les rhinocéros noirs, marquent l’attachement de Planète Urgence à appuyer, par l’envoi de volontaires en mission, la protection de la faune dans un pays marqué par de grandes difficultés économiques et sociales et une recrudescence du braconnage commercial et de subsistance.

Aujourd’hui, l’action de Planète Urgence au Zimbabwe dans le cadre du programme Congé Solidaire® consiste à apporter un soutien aux projets de suivi écologique portés par Bhejane Trust, organisation Zimbabwéenne fondée le 30 juillet 2012 par Stephen Long, Trevor Lane and David Brian Arthur Carson.

Le partenariat avec Bhejane Trust a été lancé en 2013. Bhejane Trust intervient au sein du parc de Hwange ainsi qu’au sein du Zambezi National Park. L’organisation assiste les autorités du parc et les chercheurs dans des activités de comptage d’animaux (hippopotames, oiseaux, chiens sauvages…), de lutte anti-braconnage et de maintenance des points d’eau artificiels.

Le projet de Bhejane Trust porte sur:

 

  • le comptage d’oiseaux et l’observation ornithologique : en effet, le parc de Hwange compte plus de 500 espèces animales, dont 400 espèces d’oiseaux. Les données collectées par Bhejane Trust viennent alimenter la base de données du Bird Atlas Project (SABAP 2), coordonné par l’université de Cape Town, en Afrique du Sud. Un suivi de la population des vautours est également réalisé par Bhejane Trust, en partenariat avec les autorités du parc et la Birdlife Zimbabwe.
  • le monitoring d’espèces sauvages tels que les rhinocéros noirs, les chiens sauvages, les éléphants et les hyènes marrons. Une étude sur les zèbres et les girafes est aussi menée. Les photos à point fixe, la cartographie et la mesure des « rivers pools », l’observation de la végétation dans les vallées permettent de suivre l’évolution de l’habitat de la faune.
  • un projet de Musée virtuel, grâce aux photographies des différentes espèces animales et végétales prises lors des différentes missions
  • la maintenance de points d’eau artificiels

 

Les volontaires interviennent en appui à la réalisation des activités de Bhejane Trust: comptage le long de transects ou aux abords de points d’eau afin d’étudier les dynamiques de la faune du Parc National Hwange comme de celle du Parc Zambezi, collecte et analyse de données, réparation de pompes à eaux…

Cameroun

’intervention de Planète Urgence au Cameroun a débuté en 2004 par l’établissement d’un partenariat avec l’UICN (Union Internationale de Conservation de la Nature). Cette collaboration a permis le développement de projets d’écovolontariat dans 4 aires protégées camerounaises. En 2006, le démarrage de projets de formation en faveur d’organismes de la Société Civile dans les grands centres urbains de Yaoundé et Douala a initié le développement de missions de renforcement de capacités des adultes dans tout le pays.

La Délégation Planète Urgence Cameroun s’est construite à Yaoundé en 2009. Depuis 2013, le Délégué National est René Noungang. Elle reçoit autour de 40 volontaires qui interviennent en faveur d’une cinquantaine de projets portés par une vingtaine de partenaires camerounais, acteurs locaux du développement ou de la protection de l’environnement. Depuis 2016, nous développons auprès de nos partenaires des missions de long terme (Service Civique et hors dispositif) pour soutenir les activités de nos partenaires locaux.

Planète Urgence mène de nombreux projets de formations pour adultes auprès d’organismes de la société civile dans les villes de Yaoundé et Douala. Les associations soutenues interviennent dans des domaines variés tels que la protection de l’environnement, l’agrotourisme, la santé, l’insertion professionnelle des jeunes, la promotion de l’éducation, le handicap…

Planète Urgence soutient toujours l’accès à l’éducation au Cameroun à travers des missions d’appui socio-éducatif. A chaque rentrée la conception et la distribution de kits scolaires, viennent compléter notre dispositif de promotion de l’éducation pour tous.

Depuis mars 2013, Planète Urgence intervient dans le Parc National de Campo Ma’an (Province du Sud) dans le cadre d’une action de recensement annuel de la faune exceptionnelle mais menacée par le braconnage et la raréfaction des ressources. Depuis 2016, Planète Urgence travaille sur la protection des tortues marines avec Tube Awù et depuis 2018 sur la protection des mammifères marins.. Planète Urgence intervient également au cœur d’aires protégées dans le but de renforcer les capacités des équipes sur place et l’interaction avec les populations locales riveraines du parc qui doivent, elles aussi, trouver leur juste place dans la protection et la valorisation de leur biodiversité.

Togo

Planète Urgence intervient au Togo depuis 2006. Une vingtaine de volontaires partent chaque année au Togo pour répondre aux besoins d’une quinzaine de partenaires locaux. Les missions au Togo ont lieu à Lomé (la capitale) et à Kpalimé.

Grâce aux différents dispositifs, Planète Urgence contribue au développement des partenaires locaux. Des missions de Congé Solidaire sont proposées sur du renforcement de compétences (bureautique, ressources humaines, gestion de projet..) et des volontaires long terme sont également présents sur le terrain pour accompagner la mise en oeuvre des projets.

Planète Urgence soutient l’éducation des enfants à travers une mission d’appui socio-éducatif en banlieue de Lomé. A chaque rentrée la conception et la distribution de kits scolaires, viennent compléter notre dispositif de promotion de l’éducation pour tous.

Bénin

Planète Urgence intervient au Bénin depuis 2004. Axées dans un premier temps en faveur de projets environnementaux, nos actions se sont ensuite diversifiées avec la mise en œuvre de projets d’appui éducatif et de formations d’adultes.

Depuis 2018, les relations avec nos partenaires locaux s’intensifient grâce au développement de missions de volontariat de longue durée (Service Civique). Des jeunes de 18 à 25 ans vont ainsi contribuer au développement des activités de nos partenaires.

Planète Urgence mobilise chaque année près d’une centaine de volontaires au Bénin. Les interventions des volontaires sont coordonnées par la Délégation Nationale composée de : Daniel Chabi Boni, Délégué National et Kassimou Abdoulaye, chargé d’administration et finances depuis le Nord du pays, et de Marcel Batcho, Chargé de Programme à Cotonou.

A la demande des associations locales, Planète Urgence organise des formations d’adultes dans des secteurs variés : bureautique, gestion de projets, comptabilité, journalisme, gestion des ressources humaines, micro-crédit, hygiène et santé… Ce renforcement de capacités s’adresse à différents types de structures et d’usagers (ONG locales, artisans, étudiants, jeunes déscolarisés, agents de santé, groupements de femmes…).

En matière de promotion de l’éducation, Planète Urgence met en œuvre avec les ONG Actions & Développement et Ecole de Solidarité, des actions de soutien scolaire et d’animation socio-éducative. Ces interventions se déroulent à Tanguiéta et à Abomey-Calavi au sein d’écoles primaires publiques. A chaque rentrée et ce depuis 2005, la conception et la distribution de kits scolaires, viennent compléter notre dispositif de promotion de l’éducation pour tous.

Planète Urgence développe des programmes environnementaux via différents projets menés en collaboration avec des acteurs locaux. L’association ADDBIO qui intervient au sein du parc de la Pendjari reçoit des volontaires en suivi écologique. Avec l’association CREDI, les volontaires participent à l’inventaire ornithologique et de papillons de la Vallée de la Sitatunga.

Maroc

Planète Urgence intervient au Maroc depuis janvier 2010.

 

Avec l’association française ABC, en partenariat avec le Groupe de recherche pour la protection des oiseaux au Maroc (association de scientifiques universitaires marocains), qui met en œuvre un projet de collectes de données pour le recensement annuel des oiseaux migrateurs et endémiques et sur les macro-déchets marins dans des criques fermées face à l’océan, à Oualidia (à 178 kilomètres au sud de Casablanca).

Sénégal

Planète Urgence intervient au Sénégal depuis 2005. Entre 2005 et 2007, l’association a soutenu plus de quatorze partenaires locaux par l’intermédiaire du Centre canadien d’Etudes et de Coopération Internationale (CECI) et du bureau des Volontaires des Nations Unies.

Après un arrêt des projets, dû à la fin du partenariat avec le CECI, Planète Urgence a décidé d’intervenir à nouveau au Sénégal en 2012. Afin de mieux faire connaître l’association sur place, nous avons contacté plusieurs réseaux d’associations sénégalaises, d’associations françaises intervenant au Sénégal et d’associations franco-sénégalaises !

Suite à cette démarche de visibilité, de nombreux nouveaux partenariats ont été conclus en 2012 et 2013. Aujourd’hui nos partenaires sont surtout situés en banlieue de Dakar.

Planète Urgence développe également des missions de volontariat long terme (Service Civique et volontariat hors dispositif) au Sénégal autour des activités génératrices de revenus pour les femmes et l’éducation.

Cap Vert

Grâce à une ancienne volontaire parti en Congé Solidaire pour Planète Urgence nous avons développé un partenariat avec l’Association des Femmes Cap-Verdiennes en France (AFVCF) et SOS Villages d’Enfants au Cap-Vert.

La première mission développée a pour but de former à la bureautique des jeunes et des animateurs afin de les outiller dans leur recherche d’emploi. Notre premier volontaire s’envolera au Cap-Vert en avril 2019 !

Guadeloupe

Planète Urgence intervient en Guadeloupe dans le cadre d’un partenariat avec l’association Evasion Tropicale qui travaille depuis plus de 20 ans maintenant dans la protection de la biodiversité marine. L’association est basée à Basse Terre sur la commune de Bouillante.

L’archipel de la Guadeloupe regorge d’une très grande richesse marine (récifs coralliens, tortues marines, cétacés…) menacée par les activités humaines et les impacts directs ou indirects qu’elles induisent.

Planète Urgence appuie l’association sur deux projets, l’un sur la protection de tortues et l’autre sur les cétacés. Les volontaires Planète Urgence permettent à l’association Evasion Tropicale de collecter régulièrement des données et donc d’établir un état des lieux précis de l’évolution des populations dans la zone et des menaces qui pèsent sur elles.

Bolivie

Depuis 2013, Planète Urgence intervient en Bolivie dans les villes de Cochabamba, Tarija et La Paz. Nous venons en appui de quatre associations partenaires dans le cadre du dispositif ‘Mission Solidaire’ qui a comme but d’apporter un soutien aux équipes locales dans des domaines diverses comme la communication, de marketing et la gestion de projet.

Les quatre associations partenaires en Bolivie, elles, agissent sur différentes thématiques, notamment dans les domaine de l’environnement. En effet, un grand nombre d’associations boliviennes souhaite sensibiliser plus largement la population à la protection de l’environnement. C’est le cas d’une des associations partenaires de Planète Urgence, créée il y a 10 ans par des jeunes diplômés en ingénierie de l’environnement souhaitant combiner leur connaissance de l’environnement et leur désir d’aider la jeune société bolivienne. Elle opère ainsi différents projets visant à faire comprendre aux jeunes l’importance de la protection de l’environnement.

D’autres projets de Mission Solidaire vient en appui des partenaires travaillant dans l’éducation via des projets qui visent l’intégration des populations défavorisées.