ENVIRONNEMENT

BIODIVERSITÉ

| n°2263 | Bénin |
| Tanguiéta |

ADDBIO

Contribuer à l'inventaire ornithologique afin de constituer une base de données du Parc de la Pendjari.

JE POSTULE

 

Capacité d'accueil par mission :

DE 2 À 3 VOLONTAIRES EN GROUPE

L’ONG Actions pour le Développement Durable et la Biodiversité (ADDBIO) a été créée au cours de l’assemblée générale constitutive réunie à Natitingou le 16 juin 2016. Quelques mois plus tard l’ONG s’est rattachée à l’Entreprise Biodiversité Technologie Environnement et Conservation en abrégée BIOTEC avec qui elle a formé le GROUP BIOTEC. Toutefois dans son rattachement à BIOTEC, l’ONG à garder son autonomie financière du fait de son caractère non lucratif, mais bénéficie de l’appui technique de la branche entreprise de GROUP BIOTEC dans la mise en oeuvre de certains de ses projets. C’est ainsi qu’en janvier 2017 GROUP BIOTEC a vu le jour en tant, qu’entreprise et une ONG réunies au sein d’un même groupe qui offre des solutions tant techniques que numériques dans les domaines de l’agriculture, de la conservation de la biodiversité, de l’environnement, de la sécurité alimentaire et des technologies de l’information et de la communication.



ADDBIO-ONG a pour objet la conservation de la biodiversité, la protection de l’environnement et le développement socioéconomique. De façon spécifique les objectifs sont :
- Promouvoir l’entraide et la solidarité entre toutes les communautés en vue d’un développement plus équitable au profit des jeunes et des femmes et de leurs organisations ;
- Contribuer à la conservation de la biodiversité dans ou en dehors des aires protégées ;
- Former et sensibiliser les acteurs sur les nouvelles pratiques pour une meilleure politique dans les domaines de l’agriculture de l’environnement et de la conservation de la Biodiversité ;
- Renforcer la conscience environnementale des populations ;
- Initier et accompagner des projets de développement, d’étude ou de recherche dans le domaine de l’agriculture de l’environnement et de la conservation de la Biodiversité ;
- Réduire les pressions sur les ressources naturelles qui ne garantissent pas sa durabilité
- Contribuer à la salubrité des cadres de vie ;
- Promouvoir le développement du tourisme et de l’écotourisme ;
- Oeuvrer à l’atténuation des effets des changements climatiques ;
- Collaborer avec d’autres organisations nationales, africaines et internationales poursuivant les mêmes objectifs ;
- Promouvoir la vulgarisation de l’innovation technologique dans les domaines de l’agriculture de l’environnement et de la conservation de la Biodiversité ;

Contribuer à l’inventaire ornithologique afin de constituer une base de données (et de photos) d’oiseaux du Parc de la Pendjari.
L’un des prépondérants domaines d’intervention de l’ONG est la conservation de la biodiversité. Depuis 02 ans elle accompagne la Direction du Parc National de la Pendjari et ses partenaires (AVIGREF, OeBenin, GIZ etc) dans le système de suivi de la faune. Aujourd’hui grâce à cette collaboration elle a, avec l’appui des partenaires constituée une base de données sur les espèces rares du parc qui n’étaient même pas encore connues. Il s’agit du Leopard (Panthera pardus), du caracal, du serval, du galago etc.
Du programme de suivi des mammifères que l’ONG effectue dans le parc national de la pendjari au moyen des caméras-piège avec l’appui de l’ONG OeBenin des résultats intéressants ont été obtenus sur les oiseaux. Les espèces telles que le Jabiru du sénégal, la Cigogne épiscopale, l'Outarde de Denham, la Grue couronnée, l'Ibis hagedash qui sont menacées d’extinction ont été photographiées. Cela ouvre une opportunité de tester l’utilisation des caméras-piège dans le suivi de quelques espèces d’oiseaux d’intérêt. Cependant bien que disposant du matériel (à savoir: camera-piège, appareils photos avec grand objectif etc.) les moyens sont insuffisants pour organiser des missions, faute de moyens financiers et de ressources humaines suffisants. La structure fait donc recours à Planète Urgence. Le présent projet est soumis avec l’accompagnement de Françoise Dowsett-Lemaire et Robert J. Dowsett afin de s’assurer du caractère scientifique de la collecte.
L’objectif de ce projet est donc de collecter les données chaque année pendant au moins cinq mois (novembre, décembre, janvier, février, mars, avril). Ce suivi régulier permettra de faire des comparaisons par mois et par année.

Les activités à réaliser sont :
- Installation des caméras-piège pour le suivi ornithologique dans le cadre d’un test de la méthode du piégeage photo sur le suivi des oiseaux ;
- Randonnée pédestre sur certaines zones pour l’inventaire ornithologique (recherche de nid, de nouvelles espèces, caractérisation de l’habitat etc.),
- Suivi ornithologique au niveau des mares (observation sur l’éthologie),
- Saisie des données sur ordinateur. La prise de photo sera toujours nécessaire afin d’envoyer une copie à Françoise Dowsett-Lemaire et Robert J. Dowsett afin qu’ils assurent de la véracité des données

Nom des bénéficiaires :

Lieu de mission : Tanguiéta

Aéroport / Lieu d'arrivée : Cotonou [cadjehoun]

Transfert sur le lieu de mission

Le (la) volontaire devra partir de France le dimanche. Arrivé(e) le soir, il (elle) sera accueilli(e) par un membre de l'association Actions & Développement et accompagné(e) à l'hôtel pour une première nuit à Cotonou (hôtel Qualimax).
Avec le représentant d’Actions & Développement, il (elle) part vers Tanguiéta, le lieu de mission, le lundi matin en bus. Le trajet dure 12h.
Le trajet entre Tanguiéta et le lieu de mission se fait le mardi.
Le trajet retour se fait, toujours accompagné, le dernier samedi. Le (la) volontaire pourra, le dimanche visiter Cotonou ou ses environs (Ouidah, Ganvié).

Condition d'hébergement et d'intendance

Pendant la mission le ou la volontaire sera logée à l’hôtel Pendjari (au sein du parc, à 115 km de Tanguiéta). Les chambres sont équpées de moustiquaires avec douche et WC interne.
Le (la) volontaire sera logé à la Guesthouse de Tanguiéta pendant les week end et à son arrivée. Le volontaire disposera d’une chambre ventilée individuelle équipée d’une moustiquaire. Le site est gardé par un gardien permanent.
Le volontaire mangera à la Guesthouse à Tanguiéta (week-end) et à l’hôtel Pendjari (pendant la semaine) une fois sur le terrain.

Moyens mis en œuvre

Les volontaires seront accompagnés d’un encadreur technique pendant leur mission sur le terrain. L’encadreur est une personne justifiant d’une parfaite connaissance du parc national de la Pendjari avec une solide expérience de randonnée pédestre dans le parc et une bonne connaissance des protocoles de suivi à mettre en œuvre et sur les oiseaux du parc.
Les volontaires seront conduits par un chauffeur de leur lieu d’hébergement pour le site de prospection.
L’encadreur technique aura pour rôle :
- de s’assurer que les volontaires collectent les données suivant le protocole prévu à cet effet.
- d’initier les volontaires et leur donner les notions de bases sur les espèces recherchées
- de s’assurer que les volontaires sont bien traités à l’hôtel
- de s’assurer que les volontaires respectent les règles de sécurité

Le volontaire manipulera les outils suivant :
- GPS pour la navigation et l’enregistrement des coordonnées GPS,
Boussole pour l’orientation au cours de ses parcours pédestres journaliers,
- Carte du parc,
- Appareil photo pour la prise de vue des espèces,
- Fiche de collecte des données pour la prise de notes des informations,
- Le livre des oiseaux d’Afrique de l’ouest
- Une tablette pour le relevé des données dans l’application prévue à cet effet,
- Un ordinateur pour l’encodage des données sur ordinateur

Organisation

La mission se déroulera dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari et plus précisément dans la vallée de la Pendjari.
Vers 7h du matin, les volontaires quitteront leur hôtel pour aller sur les sites de prospection (qui variera selon les jours). Les matinées se termineront vers 11h30. Après un déjeuner à l’hôtel, les volontaires retourneront sur les sites de prospection de 16h à 18h30.

Le parc national n’est pas couvert par un réseau téléphonique. Les volontaires pourront être joint à Cotonou et à Tanguiéta par un numéro de téléphone qui sera mis à leur disposition. Par contre dans le parc un téléphone satellite permettrait de les joindre à tout instant


Afin d’assurer efficacement leur mission nous conseillons aux volontaires de prévoir des vêtements et chaussures pour randonnée pédestre et si possible en prévoir des rechanges.
Un appareil est disponible au sein du parc, mais les volontaires peuvent apporter le leur.
Les jumelles sont fortement recommandées.

Remarques

Toute personne ayant l’amour pour la biodiversité, endurant et ayant une santé solide.

Les volontaires doivent être patients, endurants, accepter se de se lever tôt, aimer marcher en pleine nature et parfois sous le soleil…

Aucun rapport de mission de volontaire en ligne pour ce projet.

id :

md :

cpt :